- Tout ça pour ça !

 

Nos politiques nous fournissent une nouvelle preuve de courage et de bon sens.

 

En effet, Le Parlement a définitivement adopté, mardi 14 septembre, le projet de loi sur l'interdiction du port du voile intégral dans tout l'espace public. Or, cette interdiction n’entrera en vigueur qu'au printemps 2011 après six mois de "médiation" et de "pédagogie".

 

On croit rêver ! Ne serait il pas plus « sage » et « pédagogique » de soumettre les candidat(e)s à l’entrée sur le territoire à une « pédagogie » de respect de la nation accueillante, un des symboles forts dudit respect passant certainement par l’abandon

de signes ostentatoires non conformes avec notre civilisation occidentale.

 

Nous pourrions aisément envisager l’enseignement de notre culture avec prestation de serment comme cela se pratique dans certaines puissances prétendant bous donner des leçons de tolérance et dont notre président se targue de plagier les plus belles pages.

 

Et si nous en profitions pour rétablir dans nos établissements scolaires l’instruction du respect des enseignants, de forces de police, des institutions, des citoyens du pays d’accueil. Cela s’intitulait « instruction civique » si je ne m’abuse et n’a jamais vraiment traumatisé qui l’a reçue.

 

Mais, je vous comprends. Le mieux serait, pour nous, qu’ils n’entrent point sur notre territoire et pratiquent, à loisir, leurs chères coutumes dans leur pays d’origine.

 

Mais ceci est une autre histoire !

                                                                      Alcide Kostic