Publié le 10 Août 2016

Communiqué du Front National : Loi El Khomri

Communiqué de presse du Front National

La promulgation de la loi El-Khomri, et sa publication ce mardi au Journal Officiel, referment provisoirement une séquence peu glorieuse pour notre démocratie. Très fortement suggérée par l’Union Européenne depuis des mois, cette loi a en effet été adoptée au forceps via l’usage à trois reprises de la procédure du « 49.3 », et malgré l’opposition d’une nette majorité de Français. Le PS et l’UMP auront fait la course à celui qui ira le plus loin dans la soumission à Bruxelles, quand les pseudo frondeurs auront prouvé une nouvelle fois leur manque total de courage.

Pas plus que les lois Macron, dont il a été récemment démontré qu’elles n’apportaient aucun gain de croissance à la France, la loi El Khomri n’aidera les petites entreprises, qui ont bien d’autres attentes, et l’économie française. En revanche, elle précarisera encore davantage des travailleurs français déjà lourdement éprouvés par le chômage de masse et la stagnation des salaires.

En 2017, nous profiterons de la campagne présidentielle pour proposer une toute autre perspective aux Français : un souci de protection et de progrès économique et social devra guider les réformes à engager pour le pays, et non l’obéissance systématique et stérile à l’Union Européenne.

Publié le 9 Août 2016

Publié le 8 Août 2016

«Le communautarisme, oui c’est dangereux. Maintenant, si c’est vivre entre Français, c’est très bien

Invité d’iTélé, le vice-président du Front national a prôné ce lundi matin «l’assimilation républicaine» pour mettre fin au communautarisme. Pour Florian Philippot, «il ne faudra pas se contenter de mots : il faut arrêter l’immigration».

Publié le 8 Août 2016

Et chaque jour 30 ans de laxisme judiciaire gagnent un peu plus notre territoire et ne font que funestement prouver que cela ne peut plus durer. Combien de victimes encore avant que la France ne se réveille ? Cela ne peut plus durer, la droite et la gauche ont défiguré notre patrie, à nous de la reconstruire.

Restez connectés pour connaitre prochainement toutes les activités du FN42 de la rentrée, rejoignez-nous, car sans vous, nous ne sommes rien : la France, c'est vous !

Publié le 7 Août 2016

Communiqué du Front National : Journée piscine spéciale Burkini

Communiqué de presse du Front National

Le scandale de l’association « Smile13 », proposant l’organisation d’une journée piscine réservée aux femmes avec consigne de venir en « burkini ou jibeb », a mis en lumière un autre problème grave qui menace notre société et qui appelle une réponse ferme des pouvoir publics : celui de l’infiltration de l’islamisme dans la société civile.

En effet, sous couvert d’activités anodines, des groupes d’influence islamistes se constituent régulièrement en associations et s’immiscent dans la société civile en diffusant une idéologie fondamentalement contraire aux valeurs de la République. Ces faux-nez de l’islamisme pullulent en France et, bénéficiant souvent d’argent public, servent également de support à tous les clientélismes.

Le cas de l’association « Smile13 », dont une partie des activités réelles n’est absolument pas conforme à celles déclarées en préfecture (notamment les cours d’arabe pour l’étude du Coran ou les activités diverses en lien avec le Ramadan), est à ce titre très révélateur. Nous demandons que les collectivités territoriales sur les territoires desquelles l’association Smile13 œuvre essentiellement, c’est à dire la commune de Marseille, le département des Bouches-du-Rhône et la région PACA, certifient qu’aucune subvention publique n’a été versée à cette association, ce qui, dans le cas contraire, serait absolument scandaleux. La question se pose en effet de savoir si les activités telles que « l’aide juridique », « la formation aux nouvelles technologies » ou « la distribution de colis humanitaires », comme annoncé dans les statuts de Smile13, sont effectives ou si elle n’avaient pour but que de tenter d’obtenir des subventions publiques ?

En outre, puisque cette association se livre à des activités manifestement non-conformes à son objet social, les pouvoirs publics doivent diligenter une enquête pour vérifier si d’autres activités non-déclarées ont été menées qui pourraient justifier sa dissolution par voie judiciaire.

Au-delà, l’Etat, au travers de ses préfectures, doit de toute urgence engager une politique de recensement des associations communautaristes pour mettre au jour les groupes d’influence islamistes, les dissoudre lorsque leur objet social ne correspond pas à la réalité et bien entendu les priver de toute subvention publique lorsqu’ils en bénéficient.

Publié le 7 Août 2016

Publié le 7 Août 2016

Publié le 4 Août 2016

Après la "folie", nous avons droit à "il a l'alcool mauvais".

Autant de mauvaise fois et d'aveuglement sur notre sol. Ce que le FN Loire aimerait savoir, c'est quel était le motif d'accusation de base à l'encontre de Mohamed ? Parce que du coup, on ne sait pas...