Publié le 3 Mars 2010

Communiqué de Presse de Marine Le Pen

Non content de copier les Etats-Unis sur le modèle communautariste de société, le lobby immigrationniste de France a voulu plagier l’exemple américain de la «  journée sans immigrés ».

Le résultat est une démonstration au-delà des espérances du Front National.

La journée se révèle être un fiasco total avec à peine 70 000 messages de soutien sur Facebook et une mobilisation inexistante malgré le battage médiatique.

 

Cet échec appelle une double conclusion :

- Soit la France est totalement insensible à la présence ou à l’absence des travailleurs immigrés ce qui conforte l’analyse des adversaires les plus farouches de l’immigration ; cela signifierait surtout que toute nouvelle immigration est superflue et qu’il est possible d’engager une politique de retour dans des conditions humaines et dignes des immigrés sans travail.

- Soit les promoteurs de cette action ne représentent qu’eux-mêmes ; les immigrés qui travaillent ont ainsi montré qu’ils  sont totalement opposés aux tentatives d’embrigadement auxquelles des agitateurs d’extrême gauche voudraient les soumettre.

 

Les médias qui ont donné du crédit à cette opération par des articles ou des commentaires d’une complaisance puérile en sont pour leur frais.

Publié le 2 Mars 2010

Jean Dhers, délégué MPF de Montélimar et de sa circonscription, écrit :

“Dans le cadre de la campagne des élections régionales du 14 et 21 mars 2010, j’ai décidé de soutenir la liste du Front National de Bruno Gollnisch, et de ce fait me désolidariser de la direction du MPF. Les valeurs que le MPF a toujours défendues, sur la patrie, la souveraineté, la défense de la famille traditionnelle, la défense de la vie de la conception à la mort, et bien d’autres encore, sont totalement incompatibles avec celles que représente l’UMP. Je ne vois aucune différence entre l’UMP et le parti socialiste, et en conscience j’appelle tous ceux qui partagent nos valeurs de civilisation chrétienne à voter Front National lors des élections du 14 et 21 mars 2010.”

Publié le 2 Mars 2010

Communiqué de Bruno Gollnisch et des élus FN Rhône-Alpes

La prochaine fermeture de l'usine Siemens de Saint-Chamond, probablement délocalisée en Chine, est une nouvelle manifestation de l'échec de l'Europe de Bruxelles. Cette Europe a été voulue par tous les partis, UMP et PS inclus. Elle devait protéger nos industries, nos emplois, notre niveau de vie. Or l'Europe occidentale est aujourd'hui dans le monde la seule zone en déclin.

M. Queyranne peut bien proposer tous les plans de relance économique régionale, la réalité se charge de montrer les conséquences de la politique qu'il a soutenue.

Les seuls recours seraient le rétablissement de la préférence européenne, des frontières économiques et la rupture avec le mondialisme.

Ce ne sont pas les solutions des partis de gauche. Ce sont les solutions du Front National.

Publié le 28 Février 2010

Ce lundi, dans plusieurs villes de France, dont Saint-Etienne, le collectif 24 heures sans nous invite les immigrés à ne pas aller travailler, à ne rien acheter ni à ne rien vendre !
Source : le progrès « Une journée pour montrer l'apport essentiel de l'immigration » 

Publié le 28 Février 2010

Environ sept cents personnes ont répondu hier soir à l'invitation du Front national. Ayant déboursé chacune 20 euros elles sont venues des huit départements de Rhône-Alpes pour le grand meeting-repas de la campagne des élections régionales. A deux semaines
Sources : le progrès
 lire la suite ...

Publié le 14 Février 2010

40 000, c’est le nombre de musulmans présents à St Étienne soit un quart de la population qui est composée d’environ 200 000 habitants. Les chiffres proviennent d’une interview avec Abdelwaheb Bakli, délégué départemental du conseil régional du culte musulman, diffusée dans Le Progrès : « 70 000 Français sont de confession musulmane dans la Loire, dont 45 000 sur Saint-Etienne».

Publié le 11 Février 2010

C'est l'inflation des lois : la législation, que personne ne doit ignorer, compte 10 500 lois, 127 000 décrets, 17 000 textes européens et près de 20 000 pages de Journal Officiel. La durée du travail occupe 3 000 pages dans le code du travail ! Depuis le début de la législature, on compte encore 120 lois nouvelles, la plupart examinées selon la procédure dite d'urgence. Mais comme tout est inscrit en urgence, tout... traîne ! Ainsi, près de la moitié des nouvelles lois sont inappliquées à cause du délai entre leur dépôt et leur vote (de 120 à 190 jours) et entre leur vote et les décrets d'application (de quelques semaines à quelques années).

Et une fois qu'elles sont entrées en vigueur, sont-elles appliquées ?...

Source : le salon beige Michel Janva

Publié le 11 Février 2010

Jean-Jack Queyranne, président (PS) du conseil régional de Rhône-Alpes et candidat à sa réélection, a placé sur la liste socialiste de l’Ain un certain Toufik Chergui, qui ne serait pas seulement secrétaire général du conseil régional du culte musulman (CRCM Rhône-Alpes), mais aussi membre de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), branche française des Frères musulmans. Cet enseignant passe pour avoir été très actif dans les manifestations pro-palestiniennes assez musclées début janvier 2009. Il est aussi un transfuge du Modem de François Bayrou.

Toufik Chergui est aussi membre d’une cellule de veille des actes anti-musulmans, affiliée au CRCM-Rhône Alpes et présidée par le procureur général à la cour d’appel de Lyon. Aujourd’hui, en milieu d’après-midi, Toufik Chergui a démenti auprès du Figaro, qui avait révélé son appartenance à l’UOIF, être membre de cette organisation. Puis son démenti a disparu

Reste qu’en 2008, lors de l’élection du CRCM-Rhône-Alpes, c’est bien sur la liste menée par l’Algérien Azzedine Gaci, actuel président du CRCM et membre de l’UOIF, que Toufik Chergui a été élu.


Source : le salon beige Michel Janva

Mise à jour 21h15 : Après que l'interessé ait démenti son appartenance à l'UOIF, Le Figaro qui a révélé l'information dans son édition papier enfonce le clou dans une mise à jour de son article à 19h12, où on peut lire : "Les fonctions religieuses de cet élu sur la liste de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), proche des frères musulmans, semblaient alors assumées."