Publié le 2 Février 2011

«Développer l’enseignement de l’arabe en France est une très bonne chose».

Déclaration du Ministre de l’agriculture, Bruno Le Maire, ce matin.

Michel Janva le salon beige

Publié le 2 Février 2011

220 000 morts chaque année, cela ne leur suffit pas :

B "Nicole Blet, présidente du Planning Familial de Bordeaux confirme «nous sommes en colère. Des hôpitaux de périphérie refusent de prendre en charge les 10 à 12 semaines de délai légal». En cause, selon cette activiste, [...] un certain nombre de praticiens font jouer la clause de conscience. Le docteur en charge du service montre d’ailleurs à la caméra la photo d’un enfant de 12 semaines. Saisissant !

Pour Nicole Blet, il faudrait «encore rallonger le délai légal de l’avortement». Chaque année, c’est pourtant plus de 200 000 enfants qui sont victimes de cette pratique. L’avortement reste pour beaucoup de femmes un drame, et non un simple acte chirurgical comme voudrait le faire croire un certain nombre d’associations."

Source : le salon beige

Publié le 2 Février 2011

La liquidation de la gendarmerie mobile doit aussi être combattue !

 

La reculade, provisoire, du ministère de l’Intérieur sur la fermeture de 2 compagnies de CRS ne doit pas masquer le massacre dont sont victimes comme jamais les forces de l’ordre, en particulier les gendarmes mobiles.


A côté des CRS, les gendarmes mobiles sont chargés d’assurer l’ordre républicain et de réprimer les émeutes. Dans l’indifférence générale, et parce que cyniquement le gouvernement sait pouvoir compter sur l’obligation de silence qui découle de son statut militaire, la gendarmerie mobile est une victime prioritaire de la grande casse des services de police.

 

En 2010, huit escadrons de gendarmerie mobile ont été supprimés et sept autres le seront cette année. Alors que l’insécurité explose, que nos banlieues s’embrasent régulièrement, quelle irresponsabilité !

 

Qui en parle, si ce n’est le Front National qui ne cesse d’alerter les Français sur la politique destructrice du gouvernement et la menace qui pèse sur l’existence même de la gendarmerie ?

 

Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande le maintien de l’intégralité des escadrons de gendarmerie mobile menacés, ainsi que le maintien de l’intégralité des effectifs de police et de gendarmerie. Elle demande aussi aux CRS de rester en alerte : une fois le bruit médiatique passé, le gouvernement reprendra à leur encontre sa folle politique.

Publié le 1 Février 2011

En 1965, on comptait 5 mosquées en France

En 2010, on compte 2 359 mosquées en France

Actuellement, 54 mosquées sont en construction ou en projet sur le territoire français.

Publié le 1 Février 2011

 

Hier, lors de la commission permanente du Conseil Régional, les sujets d’actualités ont été abordés en début de séance. Pour le groupe Front National, Steeve Briois a évoqué le pré-rapport de la CRC sur Adevia. Le micro de l’élu FN a été coupé au bout d’une minute, Percheron lui interdisant de s’exprimer. Hors de lui, pétant les plombs, insultant et se comportant comme un autocrate, le président de région s’en est aussi violemment pris à Marine le Pen, hurlant : « Taisez vous, Taisez vous !  ».

 

L’embarras de Percheron est révélateur de l’opacité socialiste. Pourquoi a-t-il perdu son sang froid dans cette affaire ? Aurait-il des choses à cacher ? L’adage populaire « Il n’y a que la vérité qui blesse » prend tout son sens lorsqu’on regarde l’édifiante vidéo de cet incident qui donne une bien triste image d’un président de région.

Vidéo ci-dessous

Publié le 31 Janvier 2011

Mpl Très beaux témoignages donnés par l'Express, pour qu'au-delà des polémiques sur l'engagement de nos troupes en Afghanistan, chacun se souvienne de ces hommes et de leurs familles.

Parler de ces soldats tués au combat, c'est poser la question du bien commun, finalité de toute politique, c'est évoquer aussi la difficulté de discernement de nos resposables politiques, c'est enfin éveiller en chacun la réalité du courage de l'engagement de sa vie dont chacun se complaît à dire qu'elle appartient aux générations passées.

"Le soldat n’est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole, tout en sachant qu’il est voué à l’oubli" (Antoine de Saint-Exupéry - Terre des hommes).

Lahire le salon beige

Publié le 31 Janvier 2011

 L'autre jour je m'étais mis en tête de réaliser un couscous pour quelques amis "rapatriés". J'avais pour cela acheté le nécessaire, le collier d'agneau, le poulet, les légumes, les épices et tout le reste. Alors que je préparais les keftas à la menthe, je me dis que mes amis apprécieraient sûrement quelques merguez à l'apéritif, la  kémia, avec laquelle on boit volontiers l'anisette.

Je descendais promptement les quelques étages de l'immeuble où je loge sis rue Elisée Reclus. Je me disais qu'il devait y avoir près d'ici , comme partout à Saint-Etienne, pas mal de magasins arabes. J'avais acheté les marchandises évoquées plus haut auprès de rares petits commerçants européens. Mais là, pris par le temps, oubliant mes états d'âme, je cherchais le boucher hallal qui me délivrerait  au plus vite les fameuses saucisses pimentées.

J'arpentais quelques mètres plus loin la rue du Théâtre , et, ce qui ne m'avait jamais apparu jusqu'alors, me sauta aux yeux. J'étais l'un des rares Français, en tout cas d'origine, dans cette artère faite d'échoppes orientales. Je me remémorais mon enfance d'il n'y a pas si longtemps. La ville présentait un tout autre visage. Les petits bistrots ont cédé devant les kebabs. Je me trouve, comme tous les Stéphanois, et beaucoup de Français, victime d'une sourde colonisation.

Avec un goût de cendre dans la bouche, comme celui qui vient d'apprendre qu'il est malade, j'atteignais  la boucherie hallal qui regorgeait d'une bruyante clientèle allogène. C'est là, alors que je patientais douloureusement, que j'avisais près de la caisse du boucher, une tirelire. Non pas celle de notre mémoire qui représente un goret bien gras, mais une boîte simple sur laquelle on pouvait lire que l'argent collecté auprès des clients irait à la Tchètchénie "martyre". 

J'en restais bouche bée et eus quelque difficultés à formuler ma commande auprès du commerçant musulman.

Ici, dans une ville du cœur de la France on organise ouvertement le financement d'une guérilla islamiste parmi les plus intransigeantes (les russes en savent quelque chose!).

Je rentrais chez moi la tête dans les épaules (et les merguez sous le bras), comme le Serbe rentrait chez lui à Pristina, sachant que le temps à passer dans sa propre maison était inexorablement compté; ici c'est le Kosovo. Je hâtais le pas, pressé de rejoindre l'anisette et mes amis Pieds Noirs.

 

Sébastien M.

Publié le 27 Janvier 2011

 

photo sophieCommuniqué de presse de

Sophie ROBERT

Conseiller Régional Rhône-Alpes

 et Séverine BRUN

Severine Brun Canton de Montbrison (42)Candidates Front National dans les cantons de Feurs et Montbrison

  

Nos enfants reviennent du collège ou du lycée du Forez terrorisés par les attaques violentes et les nombreuses agressions verbales dont ils sont victimes tous les jours en allant prendre leur car. Aujourd’hui encore, c’est un jeune de 14 ans qui a été tabassé par cinq autres « jeunes » qui, aidés par leurs «grands frères», menaçaient avec des couteaux ses camarades qui voulaient lui porter secours. Pas de surveillant aux alentours, les  médiateurs de la mairie et du Conseil général sont arrivés … après la bagarre, expliquant à nos enfants qu’ils ne devaient pas se rebeller !

La semaine dernière, c’était trois autres jeunes qui se faisaient agresser par une trentaine de voyous. Résultats : de graves blessures et des menaces de représailles s’ils portaient plainte.

C’est ainsi que nos enfants assistent plusieurs fois par semaine à des passages à tabac, sans que personne n’intervienne.

 

Ca suffit : les parents et les enfants des collèges et du lycée de Feurs en ont marre !

 

Le Front National de la Loire lance un appel solennel aux autorités éducatives, au Conseil général et à la mairie de Feurs pour que cesse ce climat de haine et de véritable soumission que subissent les jeunes Français se rendant à leurs cours.

 

 

Jeudi 27 janvier 2011

Publié le 27 Janvier 2011

Trouvé dans le bulletin de réinformation de Radio courtoisie :

C "Le 6 juillet 2005, une patrouille de police du commissariat des Mureaux intervenait sur un cambriolage. À l'arrivée de la police, les voyous qui se trouvaient dans un appartement inoccupé ont pris la fuite. L'un d'eux, âgé de 14 ans, a sauté d'un balcon et a été atteint par un tir de Flash-Ball au visage, entraînant la perte de son œil gauche. Le jeune policier auteur du coup a été condamné hier à six mois de prison avec sursis et 186.000 euros de dommages et intérêts à verser au jeune cambrioleur."

Michel Janva le salon beige