Publié le 24 Novembre 2010

   

Arrangement scélérat entre l’Etat UMP et les conseils généraux PS : Marine Le Pen avertit les Français, face aux mensonges de Monsieur Copé !

 

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du FN :

Sur le plateau de Mots Croisés sur France 2 lundi 22 novembre, Marine Le Pen a dénoncé publiquement l’existence d’un arrangement entre l’Etat et les conseils généraux, baptisé « mission FMI » par les élus locaux qui s’y opposent (voir l’extrait vidéo).

Sur le modèle des plans d’ajustement structurels du FMI dans les pays endettés, qui visent à apporter de l’argent en contrepartie d’une saignée dans les droits sociaux et les services publics, l’arrangement entre l’Etat et les conseils généraux se traduira par la passation de contrats scélérats, dits « de stabilisation », entre les deux parties. L’Etat versera quelques millions d’euros aux départements demandeurs, en échange d’une cure d’austérité touchant toutes les compétences essentielles des conseils généraux : aide sociale, collèges, pompiers, routes, maisons de retraite, etc. Dépenses somptuaires et frais de communication bien sûr échapperont à la disette…

Collusion totale entre l’UMP et le PS
Marine Le Pen dénonçait à travers cet exemple la collusion totale entre l’UMP et le PS, qui jouent ensemble contre les Français. Elle apprenait ainsi aux téléspectateurs que François Hollande, président socialiste du conseil général de Corrèze, et soi-disant opposant de premier rang à Nicolas Sarkozy, avait fait appel à cette « offre » du gouvernement UMP pour son département. Les Corréziens en ont-ils seulement entendu parler ?

Arrangement entre l’Etat et les Conseils généraux
Les Français ont le droit de savoir à quelle sauce ils vont être mangés. Cet arrangement entre l’Etat et les conseils généraux, piloté par le ministère de l’Economie et des Finances, doit être exposé au grand jour. A quelques mois des élections cantonales, le choix de la discrétion, et du flou, a été fait. Ce n’est pas sain, et pas démocratique.

Jean-François Copé à menti aux Français
Sur le plateau de France 2, le nouveau patron de l’UMP, Jean-François Copé, a menti aux Français en niant l’existence de l’arrangement évoqué par Marine Le Pen. Les informations sont pourtant disponibles sur Internet, chacun pourra le vérifier (une source sérieuse parmi d’autres :
http://www.courrierdesmaires.fr/actualite/france-un-contrat-de-stabilisation-propose-aux-departements-20178.html). Les journalistes qui le désirent enquêteront.

Dans les pays « aidés » par le FMI, il a été démontré que les conséquences étaient toujours catastrophiques : misère et révoltes. Ne tombons dans cette logique malsaine en France, à travers ce pacte scandaleux entre le gouvernement UMP et certains conseils généraux PS, contre les Français les plus pauvres.

Marine Le Pen demande la fin de cet arrangement Gouvernement/Départements, et l’engagement d’une réflexion sur la nécessaire remise en cause d’une décentralisation qui a échoué.

Publié le 23 Novembre 2010

C'est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons le décès de notre ami et camarade, Francis BERGERON, âgé de 62 ans, membre du Comité Central du Front National, responsable de la circonscription de LORIENT, Fédération du Morbilhan, ( 56 ).

Daniel a été co-fondateur de la Fédération du Front National de la Loire avec Robert Heyraud (membre actuel du bureau FN 42), pour laquelle il a été un militant exemplaire.

Ancien d’Ordre Nouveau, monarchiste convaincu, catholique traditionnaliste, il a été de tous les combats pour la cause nationale, en  participant notamment à de nombreuses élections.

Daniel aura été toute sa vie d’une fidélité et d’une loyauté exemplaire au Front National, et à la défense de nos idées.

Toutes nos pensées et nos prières vont pour ses proches.

 

Ses obsèques auront lieu ce jeudi 25 novembre 2010 à SAINT – GALMIER, à 16 heures au nouveau cimetière.

Publié le 22 Novembre 2010

ages-copie-1

Toute en retenue. Ne comptez pas sur Marine Le Pen pour faire un bon mot aux dépens de celui qu'elle appelle « Bruno » (Gollnisch, Ndlr) durant cette campagne pour la présidence du Front national. La fille de l'actuel président du parti d'extrême droite en fait même des tonnes devant la presse lorsqu'elle réfute le terme « d'adversaire » lui préférant celui de « compétiteur ». Se félicitant même que « Bruno ait pris ses distances avec des éléments extérieurs qui polluent le débat interne ». Allusion au directeur d'un journal d'extrême droite contre qui elle a porté plainte pour injures. Mais malgré ses assauts d'amabilités, Marine Le Pen n'en oublie pas de bien marquer leurs divergences. « Bruno est favorable au retour de dissidents. Pas moi. Et il n'est pas en désaccord avec l'idée d'une alliance avec l'UMP. Pour moi c'est très clair : elle ne peut se faire, car avec l'UMP il n'y a pas une différence de nature, mais de degré. Ils sont mondialistes, nous sommes nationaux », tonne Marine Le Pen, qui explique pouvoir compter sur le soutien de 75 % des secrétaires départementaux. Et un sondage qui la place en troisième position au premier tour des présidentielles ne fait que renforcer sa confiance. « Cela doit amener nos militants à réfléchir car il ne faudrait pas prendre nos électeurs à contre-pied », explique Marine Le Pen, qui a déjà endossé le costume de candidate du Front national à l'élection présidentielle de 2012.

C'est ce qu'elle est venue expliquer aux militants ligériens, hier soir à Parigny, près de Roanne. Son programme et aussi ses ambitions pour « une France qui a perdu sa souveraineté et dont les acquis sociaux sont privatisés au profit des amis de Sarkozy ». Un président de la République qu'elle a vu endosser « les habits de Chirac » lors de son allocution télévisée.

Ce qui la rend encore plus optimiste que « le FN puisse refaire le coup d'avril 2002 et être présent au second tour. » Car pour Marine Le Pen, « le vote FN n'est plus seulement politique mais également culturel. Car il s'agit de sauver notre civilisation. » Chassez le naturel…

Max Chapuis

leprogres.fr lien/ link

Publié le 22 Novembre 2010

 

photo Marine 19 novembreDeux cent cinquante militants du Front National se sont retrouvés le vendredi 19 novembre à Parigny pour accueillir Marine Le Pen dans la Loire. Auparavant, au cours d’une conférence de presse, la postulante à la présidence du mouvement avait expliqué que cette campagne interne se déroulait dans une ambiance saine de compétition entre deux candidats qui se respectent et qui ont toujours travaillé ensemble. Bruno Gollnisch sera aussi l’invité de la fédération de la Loire le samedi  11 décembre.

Accueillie par Charles Perrot, secrétaire départemental et son adjointe Sophie Robert ainsi que Gabriel de Peyrecave, tous trois élus au Conseil régional Rhône-Alpes, Marine Le Pen est revenue sur  la situation dramatique de notre pays sur le plan économique, social et culturel. Mais elle a redonné confiance à son  public enthousiaste en rappelant que la France pouvait se relever et redevenir une puissance forte où chaque citoyen se sente en sécurité à condition qu’elle reconquière une indépendance politique et monétaire, agricole et économique que lui ont confisquée l’Europe et les tenants du mondialisme.

Par ailleurs, ont été confirmées les investitures de tous les candidats dans les 21 cantons renouvelables de la Loire en mars 2011. Le Front National de la Loire est donc prêt à faire campagne pour cette nouvelle échéance.

Publié le 22 Novembre 2010

 Le FRONT NATIONAL a lu avec un grand étonnement les propos du Professeur TOURAINE dans un grand quotidien médical. Ces propos n’ont pas été démentis les jours suivants.

 

Il apparaîtrait que Mme Nora BERRA ait échoué dans un premier temps ses études de Médecine en France, qu’elle ait été contrainte d’obtenir un diplôme Algérien, puis de retour en France,  elle aurait refusé de passer l’équivalence habituelle pour exercer légalement. Ce qu’elle aurait   malgré tout pu faire, dans un cursus éloigné des patients de ville ou hospitalisés. terrain,  se limitant à quelques vacations en laboratoire hospitalier.

 

Le FRONT NATIONAL s’indigne donc qu’une représentante par évidence même de la « non excellence » et du « non professionnalisme »  soit en charge de guider et soutenir la mutation de notre système de soins dans une période très critique.

 

Le FRONT NATIONAL dénonce cette nomination scandaleuse, qui, en tandem avec M. Xavier BERTRAND, ex-courtier en assurance privée, est la caricature de l’échec  annoncé de la politique sociale ultra libérale engagée par M. SARKOZY.

Publié le 18 Novembre 2010

Communiqué de presse du FNJ Loire

 

 Lors de la commémoration de l’armistice du 11 novembre, le FNJ de la Loire organisait une journée de formation dans sa permanence à Saint-Etienne, sur le thème du « Patriotisme ».

Le matin même, trois de nos militants, alors qu’ils se rendaient à la permanence, étaient agressés par une bande de gauchistes.

Avec courage et détermination, l’équipe du FNJ, accompagnée par les élus régionaux, Gabriel de Peyrecave et Alexandre Gabriac (secrétaire régional du FNJ) se rendaient, comme prévu, à la cérémonie des morts pour la Patrie organisée par la mairie de Saint-Etienne. C’est alors que plus de 200 gauchistes et anarchistes encerclaient nos jeunes militants aux cris de « St-Etienne Antifas » et cherchèrent l’affrontement. Protégée par la Police en sous-effectif, l’équipe a pu rejoindre la permanence et était assiégée pendant plus de deux heures…

Le Front National de la Jeunesse de Loire s’étonne du silence de la presse locale, ainsi que du fait qu’aucune interpellation n’ait eu lieu alors que ces délinquants proféraient des menaces de mort envers les jeunes patriotes.

Le FNJ Loire déposera plainte auprès des services de police afin que la lumière soit faite sur les faits graves de cette journée, opérés par des groupes délinquants qui agissent à visage couvert sans être inquiétés.

Publié le 16 Novembre 2010

Samedi 13 novembre à 11h30, Marine Le Pen, Vice-présidente exécutive du FN, était l’invitée de Jean-Jacques Cros « La voix est libre » sur France 3 Ile-de-France

 

Publié le 16 Novembre 2010

Vous avez eu 72 heures pour poser vos questions aux deux candidats à la Présidence du FN, Marine LE PEN et Bruno GOLLNISCH.

Plus de 1 500 questions ont été reçues.
Devant ce succès, les deux entretiens portant sur l’avenir du Front National ont été prolongés de 15 minutes et ont duré 35 minutes chacun.

Retrouvez les réponses aux questions les plus fréquemment posées dans la soirée sur le site du Front National.

1re partie : L’avenir du Front (Réponses de Bruno Gollnisch puis de Marine Le Pen à la suite dans la même vidéo)

2e partie : Les deux candidats répondent aux reproches qui leur sont faits par les internautes (Réponses de Marine Le Pen puis de Bruno Gollnisch à la suite dans la même vidéo)


T'chat FN - 2e partie : Les reproches faits aux 2 candidats

3e partie : Vision de la France, priorités, éléments de programme