Publié le 11 Février 2012

   Dans un communiqué rendu public en date du 7 février 2012, le ministre tunisien de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Abdelwaheb Maâter a rappelé, sur un ton réprobateur, que la France avait conclu avec la Tunisie un programme pour l’emploi des cadres en 2008, prévoyant de recruter quelque 9000 Tunisiens par an en France.

Or, cette collaboration en matière d’emploi a atteint au meilleur des cas, 3000 postes offerts. De ce fait, le ministère tunisien de l’Emploi qualifie cette convention de mort-né, tout en ajoutant que les Tunisiens comprennent mal le retard et la nonchalance de la France à réaliser les objectifs de la révolution et à aider la Tunisie à remporter le pari de l’emploi.
«Cette situation ne peut durer, car si l’on veut renforcer l’amitié avec la Tunisie, on doit impérativement être à ses côtés dans ces moments critiques! » a précisé M. Maâter, lors de la rencontre avec l’ambassadeur de la France en Tunisie ainsi que le président de l’Office français de l’immigration, lundi soir, 6 février 2012.

L’ambassadeur français a, de ce fait, réitéré son engagement personnel et sa disposition à concrétiser effectivement ladite convention au cours de cette année, et d’aplanir les différents obstacles.
Un accord a même été conclu entre le ministère tunisien et l’ambassade française de former une commission mixte qui œuvrera à ce que ces 9000 emplois par an, soient réellement offerts aux Tunisiens.

source: Défrancisation

Publié le 9 Février 2012

W... pour trafic d'influence passif. Il est soupçonné d'avoir touché, via l'ancien homme de confiance de Liliane Bettencourt Patrice de Maistre, des sommes d'argent dépassant largement le seuil légal autorisé, pour le financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007.

Michel Janva le salon beige

Publié le 8 Février 2012

Depuis début janvier, 7 personnes  dans la Loire sont responsables de chercher les engagements pour la candidature de Marine et se heurtent au désengagement des maires qui refusent de donner leur parrainage tant que la loi ne permettra pas l'anonymat. Dans toute la France depuis début octobre nous sillonnons les routes à la rencontre des maires. L'exaspération commence à monter devant le manque de résultat. Alors ne laissez pas dire que vos cadres ne sont pas sur le terrain, que c'est une stratégie pour nous victimiser, c'est faux.

Nous rappelons :
-          Il ne s’agit pas d’exprimer votre soutien, votre adhésion aux idées d’un candidat ou d’une candidate,

-          Il s’agit simplement, courageusement, de dire que concourir à la liberté d’expression du suffrage universel.

Quelle image donnerait-ton  de notre pays ? Quelle image donnerait-on de  notre démocratie 

si l’on pouvait dire que le système a réussi à éliminer de la compétition une candidate

qui recueille un pourcentage possible de voix aussi important ?

En ne donnant pas leur parrainage, ils réduisent au silence des urnes un nombre considérable de françaises et de français… ils ne permettent pas au débat démocratique d’exister; ils ne permettent pas à des électeurs et à des electrices  de s’exprimer.

Publié le 8 Février 2012

Cantons deSt Germain-Laval, Néronde, Noirétable, Boën, Feurs,

St Georges-en-Couzan, Montbrison, Chazelles-sur-Lyon, St Galmier

photo sophieSophie Robert, rappelle que Vendredi 10 Février aura lieu la réunion de la 6ème circonscription à Boen.
Renseignements 06 32 18 74 68

Publié le 8 Février 2012

ELes Dossiers du contribuable reviennent sur les dépenses du Parlement européen (budget de 1,686 milliard d’euros en 2012, en hausse de 2,3% par rapport à 2011) :

  • Centre des visiteurs (« Parlamentarium ») de 6 000 m2 à 30 millions d’euros,
  • « espace aquatique » dans les sous-sols avec piscine, spa, jacuzzi et hammam à 9,3 millions d’euros,
  • « Maison de l’Histoire de l’Europe » à plus de 150 millions d’euros (13 millions d’euros de fonctionnement annuel),
  • chaîne parlementaire en ligne (Europarl TV) à 9 millions d’euros par an pour une moyenne de 900 téléspectateurs par jour…

Le Parlement européen a passé en 2009 un contrat avec Biribin Limousines pour les déplacements de ses députés dans Strasbourg pour 5,25 millions d’euros sur 4 ans.

Michel Janva le salon beige

Publié le 4 Février 2012

L’UMP, dans leur campagne traditionnelle de contre-vérités et d’idioties économiques, a sorti cette semaine un visuel dénonçant les prétendus maux que le France encourrait si elle sortait de l’Euro pour en revenir au Franc. Les Jeunes avec Marine, indignés de cette erreur de jugement qui mène notre pays à la ruine, répondent dans un visuel similaire pour montrer les maux réels (et non « prétendus ») que la France connait en souhaitant « à tout prix » conserver l’Euro. Autrement dit, les jeunes répondent : le concret contre l’incantation, le réel contre le conditionnel !

Sur l'euro, l'UMPS vous ment !
 

Publié le 4 Février 2012

Voici ce que l’équipe de Nations presse a trouvé aujourd’hui. Cette brève est issu d’un blog qui détient un document qui montrerait que la Sarkozy cherche à empêcher Marine Le Pen d’obtenir les signatures nécessaires pour se porter candidate à la présidentielle. Document qui analyse également les résultats pour la droite sarkozyste. Effarant ! Le nom de code Gamma correspondant à Marine Le Pen. Pour voir le document cliquer ICI