Publié le 19 Février 2012

 

Lies Hebbadj

Le juge d’instruction a rendu une ordonnance de non-lieu concernant la principale fraude aux allocations familiales reprochée à l’épicier nantais. Le parquet a fait appel.

La grosse artillerie pénale sortie dans ce qui est devenu l’affaire Lies Hebbadj était-elle justifiée ? La question mérite d’être posée à la lueur de l’ordonnance de renvoi qui a été rendue mardi. Le juge d’instruction a décidé que cet épicier de 35 ans devait être jugé par le tribunal correctionnel de Nantes notamment pour travail illégal, non remise de bulletins de salaire et fraude aux aides sociales pour… quelque 3 000 €. « Tout ça pour ça. L’ affaire Lies Hebbadj n’aurait jamais dû exister », martèle Loïc Bourgeois, son avocat. L’homme avait été rendu célèbre par le ministre de l’Intérieur qui l’avait publiquement soupçonné de fraude et de polygamie. Il l’avait aussi menacé de le déchoir de sa nationalité.

Lire la suite : link

Publié le 16 Février 2012

Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle de 2012, s’est rendue dès 9h ce matin au Conseil Constitutionnel devant les Sages qui doivent se prononcer sur la conformité de parution publique ou non des 500 noms d’élus qui parrainent des candidats.

Louis Aliot, porte-parole et Directeur de la campagne de Marine Le Pen chargé du Pôle Rassemblement national, s’exprimera en premier pour plaider la cause de l’anonymat des parrainages suivi par Corinne Lepage, également candidate à l’élection présidentielle.

Publié le 16 Février 2012

Comment participer à cette opération :

  • changez votre photo de profil avec la photo ci-jointe sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+…)
  • en envoyant à tous vos contacts la photo ci-jointe par MMS, courriel… et en les invitant à participer à l’opération
  • en twittant la mention #sarkozycartonrouge
  • en actualisant vos statuts Facebook et Google+ avec la mention Sarkozycartonrouge
  • appelez vos amis, invitez par SMS et par courriel à participer à l’opération.

Pour que Sarkozy quitte définitivement le terrain, participez à l’opération !Opération Sarkozy Carton Rouge

Publié le 16 Février 2012

Pour l'instant 182 maires ont été visités dans la Loire, 4 promesses de signatures ont été trouvées, une vingtaine de maires sembleraient accepter de donner leur parrainage si celui-ci devenait anonyme.

Suivant les consignes de Dominique Martin et Michel Guiniot, les cadres de la fédération se consacrent exclusivement à la recherche des signatures et comme demandé ont annulé leurs vacances.

Les formulaires officiels de présentations d'une candidature à l'élection présidentielle partirons des préfectures le vendredi 24 février prochain en recommandé avec accusé de réception. Ainsi dès le 25, nous revisiterons les maires hésitants ou qui apportent leur parrainage Marine Le Pen. Un article dans le Progrès devrait paraitre très prochainement expliquant nos difficultés dans nos recherches. A suivre !

Publié le 16 Février 2012

Le gouvernement a décidé mercredi, en Conseil des ministres, de créer auprès du ministre de l'Intérieur un «délégué interministériel» pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme. Ce poste «sera pourvu lors d'un prochain Conseil des ministres», a dit Pierre-Henry Brandet, le porte-parole de l'Intérieur.

Le nouveau délégué interministériel aura à «jouer un rôle d'impulsion, de proposition et d'évaluation».

Michel Janva le salon beige

Publié le 14 Février 2012

Le Maire de Fort Louis (Bas-Rhin), M. Janus, a souhaité donner publiquement sa signature à Marine Le Pen, candidate pour la défense de la France et de tous les Français à l’élection présidentielle de 2012.

 

Publié le 14 Février 2012

CtaUne lectrice nous communique cette affaire : c'est par un entrefilet dans la presse que les parents des élèves de terminale d'un lycée catholique ont insidieusement appris que leurs enfants allaient assister pendant leurs heures de cours à l'intervention d'un imam. Et pas n'importe lequel : Tarek Oubrou est le président de l'association "Imams de France. Les élèves de 1ère ont été invités sans même que les parents soient prévenus.

Compte-rendu de la séance dans la presse; les victoires religieuses ne se cachent pas :

"Au cours d'une intervention d'une demi-heure, suivie de trente minutes d'échanges avec des élèves de terminale, Tareq Oubrou est revenu sur la laïcité à la française et la façon dont l'islam doit appréhender ce pilier de la république.

« Nous sommes tous dans le paquebot France »

Apôtre du dialogue entre les hommes, il a insisté sur la différence entre la culture et la religion. « La culture c'est ce qui permet de faire passer le principe actif d'une religion », a insisté l'imam de Bordeaux. « Les musulmans sont invités à faire le tri entre ce qui relève de la religion et ce qui relève de la culture. Il faut faire un travail intellectuel et idéologique », assure l'homme de foi, convaincu qu'islam et société française sont compatibles.

« Les musulmans français ne sont pas ceux d'Arabie Saoudite, de la même manière qu'un catholique français et un catholique américain sont différents. »

Que signifie une telle soumission des autorités d'un établissement catholique qui acceptent ce syncrétisme et que ce genre d'inepties soient portées aux oreilles des enfants qui leur sont confiés par des familles catholiques : tous les catholiques ont la même foi, que l'on sache!

On attend la seule réaction de l'évêque du lieu et des responsables de l'enseignement catholique tant le chef d'établissement qui, faisant un parallèle entre son action et celle de Michelet qui prônaît le rapprochement avec les communistes, perd tout son crédit quand on sait que le pseudo-parti des fusillés était finalement celui des 100 millions de morts. Il y a des références auxquelles l'étude de l'histoire enlève toute odeur de sainteté. source : le salon beige

Publié le 14 Février 2012

Said Arif ne prendra plus son petit déjeuner à l'hôtel

Logé à l'hôtel aux frais de la république, la justice n'ayant voulu l'expulser en Algérie à cause des risques de tortures, Saïd Arif, 46 ans un terroriste islamiste condamné à 10 ans de prisons en 2007 a pris la poudre d'escampette. Son obligation était de pointer 3 fois par jour au commissariat de Millau. En dehors de cela, l'homme était libre de sortir de l'hôtel, et même d'aller à la mosquée!

Accusé d’avoir fomenté des attentats islamistes dans le nord de la France en 2001-2002, l' algérien de 46 ans fut arrêté en 2003 à Damas (Syrie) après avoir séjourné en Géorgie et dans les camps d’entraînement afghans d’al-Qaïda. A l'époque en liaison avec des cellules terroristes à Francfort et les filières Tchétchènes, l'homme est ultra dangereux. Sa mise en liberté conditionnelle alors que sa peine devait se prolonger par un emprisonnement jusqu'en 2017 est une illustration de l'irresponsabilité de la justice française. Source observatoire de l'islamisation