Publié le 23 Février 2012

Après l’intervention de Nicolas Sarkozy sur France 2 qui propose de supprimer les cotisations salariales des feuilles de paie, il convient de prendre connaissance de la faisabilité d’une telle mesure dans l’état actuel de l’économie et des finances de la France.
Dans l’émission le « 12-15 » diffusée sur BFM Business, Emmanuel Lechypre, économiste et rédacteur en chef du service Economie générale de L’Expansion, revient sur les promesses explicitées par le président sortant. Interrogé par Edwidge Chevrillon, il expose dans le détail l’application et le coût de telles mesures avec leurs conséquences.
Ce matin, François Lenglet, directeur de la rédaction de BFM Business, fait aussi une mise au point.
On apprend que 40 % des salariés français sont désormais au SMIC et au sujet du RSA, la vidéo parle d’elle-même !
 

Publié le 23 Février 2012

Lu sur le progrès

 

/ photo d'illustration Stéphane Guiochon

/ photo d'illustration Stéphane Guiochon

Toutes les bêtes abattues dans la Loire ne sont pas tuées selon le rite musulman. En revanche, certains morceaux halal peuvent se retrouver sur le marché traditionnel.

Si l’abattoir de Feurs produit du 100% halal, dans les établissements de Saint-Etienne, Sury-le-Comtal Charlieu et Roanne, seule une partie des bêtes est égorgée vivante. Mais les abats et les pièces à bouillir seraient les seuls prisés par les musulmans alors que les parties basses seraient délaissées. Ce qui explique que l'on peut retrouver sur le marché traditionnel de la viande halal et bien évidemment l'acheter à son insu. C'est tout simplement une affaire économique.
En revanche selon les spécialistes, sur le plan sanitaire, il n'y a aucun souci à se faire.

 

Note de FN 42 : Les agriculteurs de la région réalisent aujourd'hui que leurs bêtes, abbatues à l'abattoir de Feurs souffrent pendant 14 minutes avant étourdisements et nous appellent scandalisés et remercient Marine Le Pen d'avoir dénoncé ce que toutes les autorités politiques savent sans réagir !

Publié le 23 Février 2012

Aujourd'hui, l'avortement pratiquée en établissement est remboursé à 80 % par l'assurance maladie. L'IVG médicamenteuse pratiquée en médecine de ville ou en consultation externe d'un établissement hospitalier est prise en charge à 70 %.

La différence (ticket modérateur) reste à la charge de l'assurée ou de sa mutuelle, si celle-ci le prévoit.

Pour les bénéficiaires de la CMU (couverture maladie universelle) complémentaire, la prise en charge est de 100 %.

François Hollande a promis qu'une fois élu, il permettra le remboursement à 100% des avortements.

L'accumulation des mesures de François Hollande en faveur de la culture de mort signe l'échec des Poissons roses.

Michel Janva le Salon beige

Publié le 23 Février 2012

Les méprisables procédés de Mme Checcaglini

Communiqué de Wallerand de Saint-Just, avocat de Marine Le Pen

Le procédé de Mme Checcaglini est doublement détestable : en violation des règles premières de la déontologie des journalistes, elle tente de dénigrer le Front National.

En outre, au moyen d’une seconde fabrication, elle met dans la bouche de Marine Le Pen des propos que celle-ci n’a évidemment jamais tenus.

La forgerie est à son comble. Imputer à Marine Le Pen d’avoir prétendument exprimé les propos que cette pseudo-journaliste rapporte, est diffamatoire à l’égard de Marine Le Pen qui se voit contrainte d’engager une procédure.

Cette procédure fera valoir au surplus que les accusations insanes n’ont été permises que par une authentique tricherie déconsidérant et salissant le métier de journaliste.