Publié le 6 Mai 2014

http://news.bbcimg.co.uk/media/images/71086000/jpg/_71086925_wilderslepenafp.jpgInterrogée sur ses rapports avec les autres partis patriotes, Marine Le Pen, présidente du Front National, a expliqué qu'elle ne se sentait pas "comptable de la manière dont les uns et les autres expriment leurs positions respectives dans leurs pays respectifs."

Quant au leader du PVV, le parti des patriotes néerlandais de Geert Wilders, qui avait comparé le coram à Mein Kampf, elle a estimé que c'est son opinion avant d'ajouter : 

"On a encore le droit d'avoir ces opinions-là, je crois, non ? Le blasphème n'est pas interdit, pas même en France !"

Poursuivi par toutes les associations antiracistes néerlanandais, Geert Wilders a, bien entendu, été relaxé :

"Ce n'est pas seulement une grande victoire pour moi, c'est une victoire pour la liberté d'expression. Aussi longtemps que je vivrai, je continuerai de m'exprimer ! Cela signifie que c'est légal de critiquer l'islam."

Publié le 6 Mai 2014

neonazi-ukrainien.jpgLa crise ukrainienne, voulue par les autorités européennes, semble avoir franchi le point de non-retour.

Même dans les médias européens, on reconnaît que le pays ne sera "plus jamais comme avant", depuis que les néonazis du Secteur droit, au service du sioniste Igor Kolomoysky, ont brûlé près de 50 personnes dans la Maison des Syndicats à Odessa.

Selon Alexandre Douguine, théoricien politique russe, "ces hommes et ces femmes ont été tués pour une seule raison : ils étaient Russes ! C'est un holocauste russe ! Ils ont été tués, violés, brûlés parce qu'ils étaient Russes ! Et cette tragédie est la faute de l'Occident, des Américains, des Européens, de l'OTAN ! Les Serbes s'en souviennent bien pour en avoir déjà été victimes !"

Non seulement le gouvernement intérimaire ukrainien assume la responsabilité des crimes sanglants commis à Odessa, mais il est complice affirme l'attaché de presse du Président russe, Dmitri Peskov : 

"Nous comprenons maintenant à quel point les actions du Président Vladimir Poutine et de la population de la Crimée ayant exprimé le désir de rejoindre la Russie étaient correctes. Si le Président Poutine n'avait pas adopté une position intransigeante, et si la population criméenne n'avait pas voté au référendum en faveur du rattachement, le sang aurait pu être versé dans la péninsule et des crimes pareils à celui d'Odessa auraient été perpétrés ! Après ce qu'il s'est passé, nous ne comprenons pas de quelle élection Kiev peut parler ! Les Américains et les Européens, comment peuvent-ils la juger opportune ?" http://histoireetsociete.files.wordpress.com/2014/05/61.jpg

Publié le 30 Avril 2014

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a promis dimanche 27 avril sur TV5 Monde, de passer une partie de ses vacances en Tunisie, a fin de "montrer l'exemple" de la mobilisation de la France et de l'Europe en faveur de ce pays.

Il est tellement normal qu'un ministre français aille passer ses vacances en Tunisie... Principalement en période de crise et alors que le tourisme français n'est pas au mieux. Quel exemple, mais quel exemple !

Et combien cela va-t-il coûter en terme de sécurité ? Parce que dans un pays dirigé par les islamistes, Fabius aura tout intérêt à mettre le paquet s'il veut pouvoir dormir sur ses deux oreilles... Peu importe, c'est le contribuable qui paye ses vacances...

Publié le 30 Avril 2014

http://www.dingue2foot.com/wp-content/uploads/2013/02/ben-arfa.jpgAprès Lyon, Marseille ou l'équipe de France, une nouvelle aventure qui se termine mal pour Hatem Ben Arfa qui, arrivé à Newcastle en 2010, a été prié par son entraîneur de bien vouloir faire ses valises et de rentrer en France.

Pourtant son entraîneur, Alan Pardew, a tout essayé pour le placer dans les meilleures conditions, il le laissait rentrer chez lui quand il en avait besoin, etc, Ben Arfa a eu, tout son passage durant, un véritable traitement de faveur.

Mais récemment, un énième dérapage du joueur, suivi d'échanges musclés dans le vestiaire auront eu raison de la patience de son entraîneur.

Pardew et son staff n'ont pas eu d'autre choix : Ben Arfa l'éternelle racaille, ne sera plus un joueur de Newcastle la saison prochaine.

Publié le 30 Avril 2014

Anne Roumanoff est semble-t-il tombée des nues en découvrant les réactions outrées sur les réseaux sociaux. Son imitation de Christiane Taubira avec un accent africain prononcé, dans la dernière émission "Vivement dimanche" présentée par Michel Drucker sur France 2, a fait réagir de nombreux internautes. 

Publié le 30 Avril 2014

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2011-06/2011-06-09/article_menard.jpg"Tout mineur âgé de moins de 13 ans ne pourra, sans être accompagné d'une personne majeure, circuler de 23 heures à 6 heures."

Une annonce que le nouvel édile avait présentée en conseil municipal le 16 avril dernier.

Les services juridiques de la ville n'ont pas tardé à se mettre à l'ouvrage pour livrer l'arrêté. Il sera applicable du 15 juin au 15 septembre pour les nuits des vendredis, samedis et dimanches ainsi que pendant les nuits des vacances scolaires.

Les forces de l'ordre pourront reconduire à leur domicile ou au commissariat les contrevenant et informer le Procureur de la République.

Publié le 30 Avril 2014

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2009/05/jean-marie-le-pen.jpgEt de son côté, la liste Front National menée par notre Président d'Honneur, Jean-Marie Le Pen, culminerait à 23%.

"Ce sondage est extrêmement préoccupant pour le Parti socialiste après la débâcle des municipales," reconnaît Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l'Ifop.

"Avec un écart de dix points entre Jean-Marie Le Pen et Vincent Peillon, nous ne sommes pas du tout dans la marge d'erreur qui est environ de deux points," précise Frédéric Dabi.

Ajoutons par ailleurs que les sondages prennent toujours la tranche la plus élevée pour nos adversaires que pour nous. Autant dire que si marge d'erreur il y a, il y a fort à parier qu'elle ajouterait encore quelques points au Front National le jour du scrutin !

A noter qu'Europe 1, Le Figaro et LCI organisent un débat exceptionnel ce mercredi 30 avril 2014 de 18h30 à 20h00 entre Jean-Marie Le Pen, Renaud Muselier (UMPS) et Vincent Peillon (UMPS).