Publié le 7 Février 2016

Si vous n'avez rien compris au projet de mixité sociale, rassurez-vous, c'est normal, puisque l'élu LR et conseiller départemental Jean-Claude CHARVIN (en plus d'être le Maire de la commune où l'expérience va être tentée) ne semble pas comprendre bien plus que nous.

L'obsession du vivre-ensemble à gauche comme à droite, et la volonté d'obliger les citoyens à faire telle ou telle chose parce que les élus le veulent ne font que poursuivre leur longue route en laissant derrière eux un sillage stérile et dévastateur.

En attendant, rappelons tout de même que 20% des élèves de classes de 6ième ne savent pas lire, alors au lieu d'essayer de les mélanger pour leur apprendre les joies de la mixité sociale, rangeons leur pauvres petites caboches, que l'EN a déjà bien endommagées.

Publié le 7 Février 2016

Communiqué de Presse du Front National

Au terme de ces deux jours et demi de séminaire, les cadres du Front National se sont livrés à un très bel exercice de démocratie interne, soulignant tout à la fois la maturité et l’unité de notre mouvement.

Les grandes valeurs et les grands axes de notre projet politique ont été réaffirmés, parmi lesquels la souveraineté nationale et la souveraineté économique et monétaire, conditions sine qua non du redressement de notre pays.

La richesse de notre projet mérite que certains de ses aspects encore trop méconnus soient davantage mis en lumière, notamment le soutien aux TPE-PME, la justice fiscale et les questions de santé publique.

En outre, pour cette année de préparation à l’élection présidentielle, Marine Le Pen a souhaité que chacun participe à l’élargissement des prises de position du Front National, en travaillant activement sur de nouvelles thématiques essentielles pour l’avenir : l’innovation et l’industrie du futur, l’écologie et le patriotisme alimentaire.

Le mouvement a pris des décisions pour le mettre en ordre de marche dans les meilleures conditions en vue des échéances essentielles de 2017.

Cet exercice réussi de démocratie interne contraste avec les déchirements permanents des Républicains ex-UMP et du PS, incapables de s’accorder en leur sein sur la moindre question, tiraillés par les guerres de petits chefs.

Résolument, notre mouvement a donc mis le cap sur 2017 avec pour unique boussole l’intérêt de la France et des Français.

Publié le 6 Février 2016

Lentement mais surement, la France glisse vers une situation plus qu'explosive. Malgré son interdiction, les calaisiens et les manifestants de Pegida ont appliqué ce que l'on pourrait appeler le principe de désobéissance civile en invoquant la justice à double vitesse. Les antifas ont le droit de manifester POUR l'accueil des migrants, mais les autres n'ont pas le droit de manifester contre : à quel titre ? Quelle est cette injustice de plus en plus flagrante ? Cette oppression qui ne se cache plus ? La liberté d'expression a été piétinée.

"Un photographe de l'Agence France-Presse (AFP) présent sur place a constaté l'interpellation du général Christian Piquemal, général de corps d'armée à la Légion étrangère de 1994 à 1999. Selon la préfecture, les personnes interpellées ont été envoyées au commissariat pour examen de leur situation et leur éventuel placement en garde à vue." rapporte BFM TV.

Arrêter homme autrefois décoré pour avoir défendu son pays, parce qu'il ...défend son pays est une profonde honte. Retrouvez sa réaction à l'annonce de l'interdiction de la manifestation ici.

On rêve debout...Comme une envie de crier : "Français, réveille-toi..." la suite vous la connaissez.

Le Général Piquemal, autrefois décoré, aujourd'hui arrêté comme un bandit.Le Général Piquemal, autrefois décoré, aujourd'hui arrêté comme un bandit.

Le Général Piquemal, autrefois décoré, aujourd'hui arrêté comme un bandit.

Publié le 5 Février 2016

Saint-Thurin, son église, ses 188 habitants et bientôt 100 migrants

"Son école n’existe plus depuis longtemps, son seul restaurant a fermé en septembre 2015, son épicerie, d’ici deux ans, aura jeté l’éponge, et pourtant Saint-Thurin, 188 habitants, en région Auvergne-Rhône-Alpes, n’y échappera pas. En septembre 2016, la trentaine de petits locataires souffrant de troubles du comportement de l’Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique Anglaret quitteront les lieux pour Boën-sur-Lignon, afin de laisser la place à 80, voire 100 migrants. Un véritable chassé-croisé. C’est ce que nous apprend le quotidien régional Le Progrès. (...) "

Lire la suite sur le site Boulevard Voltaire

Publié le 5 Février 2016

" Un budget marqué par un « manque de courage » pour Gabriel de Peyrecave, du groupe Front National, « excessivement négatif » pour Maurice Vincent du groupe Saint-Etienne l’avenir ensemble, ou encore « insipide ou inconsistant » pour Olivier Longeon, du groupe Saint-Etienne en mieux.

Le représentant du Front National aurait apprécié voir le maire réaliser des économies, citant en exemple les villes frontistes d’Hénin-Beaumont et de Fréjus. Il aurait souhaité que le transfert de compétences à la communauté urbaine permette de diminuer les dépenses du budget principal."

Encore une fois, la droite brille par sa ressemblance avec sa soeur jumelle la gauche : si c'est si difficile de faire des économies dans une ville, pourquoi quand le FN y parvient ? Envolées les promesses de Perdriau qui croit nous duper en taclant son comparse Maurice Vincent ! Les ligériens ne sont pas stupides, et voient clair dans votre jeu. A votre place, je m'inquièterai pour  2020...

 

Publié le 5 Février 2016

C'est une mesure communautariste qui ne dit pas son nom. Les doubles menus de cantine scolaires sont une porte ouverte à la soumission religieuse. Honte à ces instigateurs que sont les élus Les Républicains, les premiers à crier au scandale lorsque le principe de la laïcité est bafoué.

Encore une fois, le Front National est clair là-dessus : si les familles ne sont pas contentes du menu de leur cantine scolaire, encore une fois, ils ne sont pas obligés d'y mettre leurs enfants. Les lois ne sont pas faites pour servir les minorités mais bien pour défendre les plus faibles. Ce prétexte de menu "végétarien" est la preuve que nous ne décidons plus de rien et ils veulent nous faire croire que ce serait plus économique ? C'est parfaitement honteux. Et nous en voulons pour responsable l'islamisation de notre pays, et en l'occurrence, ici, de notre ville.

En outre, rappelons à Yve Jégo, que les entreprises de restauration font du poisson en général le vendredi par habitude et tradition, car ça ce sont NOS RACINES. Vos déclarations sont fort malhonnêtes, Monsieur Jégo. Alors, cessez de mettre en permanence des pansements sur des plaies purulentes et ayez un peu de courage. Quand on fait campagne avec les idées du Front, soit on assume, soit on change de parti.
A bon entendeur.

Publié le 5 Février 2016

Région Auvergne Rhône-Alpes : les premières commissions ont commencé
Région Auvergne Rhône-Alpes : les premières commissions ont commencé
Région Auvergne Rhône-Alpes : les premières commissions ont commencé
Région Auvergne Rhône-Alpes : les premières commissions ont commencé
Région Auvergne Rhône-Alpes : les premières commissions ont commencé
Région Auvergne Rhône-Alpes : les premières commissions ont commencé
Région Auvergne Rhône-Alpes : les premières commissions ont commencé

Hier ont débuté les premières commissions du nouveau mandat. Vos 34 élus de la Région ont été répartis dans les 18 commissions organiques établies par la Présidence.
L'amateurisme de l'équipe Les Républicains est assez ahurissante mais nous saurons le mettre à notre avantage, en attendant : au boulot !

A venir : plusieurs articles concernant les rapports que nous allons étudier.

Publié le 4 Février 2016

L'abrutissement est en marche, on en veut pour preuve la sortie tonitruante de ce matin (à tel point que beaucoup ont cru à un article du Gorafi c'est dire !) sur la réforme décidée il y a 26 ans et qu'évidemment, on appliquerait...maintenant.
Les posts humoristiques de tous genre y vont bon train, et toute la France se moque : bel effet. C'est à se demander ce qu'il leur est passé par la tête, pour penser une seule seconde que pareille réforme se ferait sans moquerie. C'est là qu'on se dit que l'espoir est grand, lorsque l'opinion publique tacle cette décision, et qu'un sursaut de lucidité traverse l'esprit de tous les français : Au secours, ils sont devenus fous !