Publié le 12 Février 2016

Vie de la Fédération du Front National de la Loire

Après la première C.A.O (commission d'appel d'offre) ce matin à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et des rendez-vous à la permanence de Saint-Etienne, nous accueillons les volontaires pour organiser les collectifs dans la Loire.

Publié le 12 Février 2016

Publié le 12 Février 2016

Quel dommage, nous avions encore tant à échanger avec Monsieur Sudry. Tant de lettres et de courriers officiels sont restés lettres mortes : l'arrivée des migrants à Saint-Thurin, l'Accueil Solidarité Insertion de Montreynaud, la sécurité des ligériens, de nos permanences...etc.

Bref, une kyrielle de questions restées sans réponse. C'est moche.

Publié le 12 Février 2016

C'est vrai que c'est drôle et que c'est rafraîchissant... en revanche, quand c'est dans l'autre sens, le RSA réagit très très vite...et a beaucoup moins d'humour et d'auto-dérision.
La bureaucratie française dans toute sa splendeur et son sérieux.

Publié le 12 Février 2016

La Fédération du Front National de la Loire : une grande famille...
La Fédération du Front National de la Loire : une grande famille...

Toute la Fédération du Front National de la Loire souhaite à Michèle AGRAFEIL, élue FN au Côteau, Responsable du Canton et de la permanence de Roanne et responsable grandes manifestations du FN42, un très bon anniversaire ! Nous lui souhaitons bonheur et santé, qu'elle puisse toujours rester la même : vraie, jeune, dévouée et talentueuse !
Merci pour tout, Michèle !

Publié le 12 Février 2016

Collectifs RBM dans la Loire : c'est parti !

La réunion d'information pour la création des antennes départementales des Collectifs Racine (enseignements) et Nouvelle écologie de la Loire aura lieu ce soir à 18H à la permanence de Saint-Etienne. Si vous êtes intéressés, vous serez les bienvenus !

A toute à l'heure !

Publié le 11 Février 2016

C'est vrai que si les élus du Front National supprimaient leur compte Twitter à chaque fois qu'une déferlante de haine leur tombait dessus, il n'y aurait pas beaucoup de comptes patriotes sur la toile !

C'est bien méconnaître l'outil de réseau social que de le quitter pour si peu... c'est bien connu, Twitter et Facebook sont devenus des incontournables pour les politiques qui souhaitent faire connaître leurs travaux d'élus.

Nous sommes à l'ère où rendre des comptes aux français devient obligatoire, et ça, vous ne pouvez pas leur en vouloir. Après les Sylvie Andrieux, les Thévenoux, (qui eux, siègent encore) les Cahuzac, les Fabius, les Lamare, les Bygmalion bref tous les élus qui profitent du système et qui mènent un train de vie dingue sur le dos des français sans jamais que l'on sache ce qu'ils produisent vraiment pour faire avancer la France, il est tout à fait compréhensible que le doute s'installe.
Allez, Yves, fais pas la gueule, on sait tous que tu reviendras bien pour les législatives, dis !

;-)

P.S : D'ailleurs, en parlant d'action concrète, où en êtes-vous de l'accueil des réfugiés ?

Publié le 11 Février 2016

C'est toujours la même chose, et les maires UMP ne dérogent pas à la règle : à chaque fois qu'un quartier est "squatté" ou vérolé par une certaine insécurité, ce sont les commerçants et les riverains qui sont pénalisés à la place de faire preuve d'autorité et de fermeté.

A Rive-de-Gier, quand une cour, une place ou un quartier "craint", on ferme tout... C'est ici le cas pour la Cour du Couvent, parking autour duquel essayent de vivre et de travailler des commerçants. L'adjoint au Maire à l'urbanisme espère trouver une solution... C'est hyper rassurant. S'il n'en a pas, qu'il se rassure, nous en avons une, nous : appliquer la loi dans un premier temps, et faire régner l'ordre. Voilà la solution pour que les commerçants exercent en paix, car ils en ont ASSEZ !

Publié le 10 Février 2016

Unieux : un conseil municipal à l'image de son maire...
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Dans l'Edition de l'Ondaine, le Progrès nous rapporte l'ambiance du Conseil Municipal de Lundi dernier :

"Débats houleux en salle du conseil municipal et applaudissements des employés municipaux après les dires des élus du Front national.

La majorité de gauche a été bousculée (verbalement), lundi, par ceux venus dire leur inquiétude face à l’austérité prônée par le premier magistrat. Le conflit social semble inéluctable. "

Comme toujours et fort heureusement, c'est grâce à nos deux élus municipaux FN que tous les élus se sont réveillés, tapant du poing sur la table au sens propre comme au figuré, arguant une bien mauvaise gestion du pouvoir en place. Lisez plutôt (ci-contre encadré orange) les réactions des uns et des autres, suite au pavé dans la marre jeté par notre équipe, c'était sans compter sur les 50 CGTistes qui attendaient dehors, très en colère de la gestion de Faverjon...
Bref, une municipalité à l'image de son maire : la pagaille. Vivement qu'on reprenne Unieux.