- Ukraine : la double peine pour les agriculteurs français

Publié le 12 Août 2014

FNloireCommuniqué de presse du Front National

L'accord de libre-échange négociée par l'Union européenne a, dans un premier temps, mis notre pays en concurrence frontale avec celle d'un pays dans lequel le salaire de base est inférieur à celui de la Chine. Les tensions générées par cet accord viennent d'aggraver encore lourdement la situation, la Russie ayant décidé de riposter aux sanctions occidentales en décrétant un embargo sur les importations alimentaires et agricoles en provenance de l'UE. Soit, pour l'agriculture française, un manque à gagner colossal de plus de 730 millions d'euros par an qui ne manquera pas d'aggraver la crise de l'élevage et de l'agroalimentaire.

Entre libre échangisme fanatique et absence de toute vision stratégique et économique à moyen terme, l'Union européenne est devenue la principale menace pour l'avenir de l'agriculture française et pour ceux qui en vivent. Oposé aux sanctions contre la Russie et à la multiplication aberrante des traités de libre-échange, le Front National représente le seul recours à même d'éviter le naufrage annoncé.