- Pour libérer un copain interpellé pour rodéo, cinq jeunes prennent d’assaut la porte d’entrée

Publié le 30 Septembre 2011

Dans la nuit de mercredi à jeudi, aux environs de 1 h 35, une patrouille de police en surveillance sur le quartier du Creux à Saint-Chamond, surprend deux automobilistes occupés à pratiquer, rue François-Gillet, pare-chocs contre pare-chocs, un rodéo par amusement. Au volant de l’un des deux véhicules se trouve un automobiliste qui fait l’objet d’une immobilisation de sa voiture. L’homme, âgé de 23 ans, est interpellé alors que dans la seconde voiture, avaient pris place trois occupants.

Le trio ne l’entend pas de cette oreille. Il outrage les fonctionnaires de police. Tandis que le premier conducteur est conduit au commissariat de Rive-de-Gier pour un placement en garde à vue, trois quarts d’heure plus tard, aux environs de 2 h 15, les trois individus se présentent devant l’entrée pour tenter de provoquer sa libération. Mais la nuit, le sas du commissariat est fermé à clé. Les trois hommes rebroussent chemin sur le parking voisin où ils sont rejoints par deux connaissances. Les cinq hommes reviennent sur leurs pas pour s’en prendre violemment à la porte d’entrée du commissariat.

Les policiers prennent la mesure de la situation. La BAC (brigade anticriminalité et de la brigade canine de Saint-Etienne) est sollicitée en renfort.

Entre-temps, les cinq individus, tous âgés d’une vingtaine d’années, repartent en voiture en direction de Saint-Chamond par l’A47.

Ils sont finalement interpellés à la sortie de Rive-de-Gier à hauteur de l’échangeur du Sardon.

Placés à leur tour en garde à vue, ils ont été entendus.

Tous ont été remis en liberté hier après-midi sur instruction du parquet. Les cinq individus qui ont tenté de pénétrer dans le commissariat seront poursuivis pour outrages et provocation directe à la rébellion.

Source : le Progrès