- Parigny. Une semaine durant, une cinquantaine de jeunes va apprendre ce que c’est d’être monarchiste.

Publié le 30 Août 2012

Loire. L’Action Française fait son université d’été dans le Roannais

Les plus jeunes militants apprennent la doctrine du mouvement avec des historiques . Photo Guy Favre

 

 

Au programme, conférences, débats et atelier pratiques. Au terme du séjour, les jeunes de l’Action Française sauront faire des tracts, vendre des journaux à la criée et défendre leur leitmotiv : le retour d’un roi.

Les matinées sont réservées pour des conférences sur l’œuvre du fondateur du mouvement monarchiste : Charles Maurras.

60 ans après la mort de celui qui a notamment été condamné pour sa collaboration avec le régime de Pétain, les militants de l’Action Française continuent à croire en sa doctrine politique.

Les cercles de réflexion sont animés par des universitaires proches du mouvement ou par des militants eux-mêmes. Étudiants en droit, en sciences sociales ou sociales, lycéens ou jeunes actifs dans la restauration, tous les participants ont entre 15 et 25 ans.

Généralement issus de bonnes familles parisiennes, certains arborent les marques de leur appartenance politique. Polo Fred Perry ou Londsdale, T-shirts frappés d’armoiries ou de fleurs de lys, ils portent sur eux les symboles typiques choisis par l’extrême droite nationaliste.

L’université d’été ne se déroule pas mal pour autant. L’ambiance est bon enfant et assez détendue. Certes assez inhabituelle, en témoigne le chant quotidien de La Royale, hymne de l’Action Française.

Les jeunes militants ont chacun déboursé un peu moins de 100 euros pour participer à cette semaine de formation.

Samedi sera organisée une journée portes ouvertes pour accueillir d’autres potentiels militants.

Source : le progres.fr