- Nouveau "testing" de SOS Racisme Loire

Publié le 31 Juillet 2012

La section de la Loire de SOS Racisme, association vivant des subventions publiques donc financée par les contribuables, est allée s'illustrer jusqu'en Haute-Loire.

Elle a organisé dans la nuit du samedi 28 juillet, plusieurs testings à l'entrée de discothèques du département. Elle n'a pas manqué d'épingler une boîte de nuit de l'Yssingelais, car l'entrée de l'établissement aurait été refusée à un couple de "type maghrébin", selon les termes de Saïd Hamimi (photo), directeur de SOS Racisme Loire, qui réfléchirait à la suite à donner à cette affaire.

Précisons que le couple de type sub-saharien est rentré sans problème. Ce qui confirme donc la thèse évidente du racisme...

Le Front National de la Loire s'indigne de l'emploi généralisé du procédé sournois et délateur du "testing". En outre nous ne pouvons qu'être surpris par la présence de Norbert Nitcheu, membre de la majorité municipale socialo-communiste au cours de cette opération, et ce, en tant que "témoin de moralité. (sic)" L'édile aurait certainement mieux à faire dans sa ville où l'insécurité fait rage, plutôt que de cautionner les actions d'une association militante hors du département.469391 10150730709852262 700932018 o

Terminons sur une note d'humour, en reprenant les propos du "directeur Hamimi" sur Facebook, dès dimanche : "Soiree testing discotheque de la haute loire et oui sos racisme n'es pas en vacance ont chassent les discriminations meme en plein ete mais malheureusement la discrimination perdure dans certaint etablissement".

On sent une forme de compétence chez l'intéressé... Si si, cherchez bien... Vous ne trouvez pas ? Surprenant... On obtient le poste de directeur à la faute commise chez eux ? Super concept ! Et avec un nez rouge, on prend une envergure nationale ? M. Hamimi devrait essayer, il a un potentiel énorme, encore un effort et Franck Ribéry sera un clown amateur à côté !

Fort heureusement le Front National n'est pas subventionné pour dénoncer l'insuffisance, la médiocrité de ces gens-là...  Nous ne saurions pas quoi faire de tout cet argent !  

Si SOS Racisme n'a rien d'autre à faire que de "créer du racisme", il est intéressant de constater que personne n'a réagi, lorsque trois filles "du même type que le couple qui a été refusé en boîte" (sic), ont tabassé une jeune fille en plein centre de Saint-Etienne, affaire qui a pourtant fait la Une des journaux locaux il y a deux semaines. Et toujours aucune réaction, ni un mot dans les journaux lorsque l'université Jean Monnet de Saint-Etienne est taguée à base de "Allah Akbar" ?

Un jour, peut-être que SOS Racisme s'écrira au pluriel... Et ce jour-là, les Français de "type européen" seront reconnus comme des citoyens à part entière !