- Liste des métiers ouverts aux étrangers : qui peut encore croire la communication électoraliste d’un gouvernement ultra-immigrationniste ?

Publié le 27 Juillet 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE DE MARINE LE PEN

Présidente du Front National

 

L’annonce de la réduction de la liste des métiers ouverts plus facilement aux étrangers est un exemple caricatural de communication sarkozyste : de belles paroles pour masquer une action nocive et des résultats catastrophiques.

Qui en effet a créé cette liste des métiers en 2008 ? Le gouvernement Sarkozy !

Qui a mis en place en 2009 une liste de 109 métiers ouverts aux Sénégalais et une liste de 77 métiers ouverts aux Tunisiens, sans que les Français ne l’apprennent ? Le gouvernement Sarkozy !

Qui a augmenté l’immigration de travail de 112% depuis 2005, selon les chiffres officiels du ministère de l’Intérieur, la faisant passer de 12 000 à 25 000 par an ? Nicolas Sarkozy !

Les masques sont tombés depuis longtemps : derrières les annonces électoralistes, les évolutions vont toujours dans le même sens : un accroissement continu du nombre d’étrangers accueillis en France. 114 000 titres de séjour distribués en 2000 sous Jospin, et 203 000 en 2010 sous Sarkozy, soit 78% de plus.

Sur l’immigration comme sur les autres sujets, le gouvernement Sarkozy n’a plus aucune crédibilité. Cette énième annonce, sur la liste des métiers, ne changera en rien la tendance de fond du sarkozysme : une hausse constante de l’immigration.

 

L’objectif du pouvoir n’est pas d’améliorer la situation, mais de tromper les électeurs à quelques mois de l’échéance présidentielle.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande au gouvernement Sarkozy d’en finir avec les annonces électoralistes permanentes.

Les listes de métiers ouverts facilement aux étrangers doivent toutes être intégralement supprimées, alors que les Français traversent une crise économique sans précédent.

Elle rappelle son objectif sur le prochain quinquennat : une réduction à 10 000 par an du nombre d’étrangers légaux accueillis chaque année en France, contre 200 000 aujourd’hui.

Elle demande enfin au gouvernement Sarkozy de cesser immédiatement les discrètes négociations en cours avec la Tunisie visant à faciliter l’immigration venue de ce pays.