- Les heures les plus claires : "Racisme anti-blanc" (Xyr)

Publié le 30 Septembre 2012

http://francaisdefrance.files.wordpress.com/2011/11/antiblanc.jpgJean-François Copé se met à parler de racisme anti-blanc alors qu'il a toujours - en tant qu'homme de droite dite républicaine - condamné le Front National de la manière la plus solennelle précisément parce qu'il parlait de racisme anti-blanc. Jean-François Copé est d'une obscénité et d'un cynisme sans fond, c'est une affaire sur laquelle on ne devrait plus revenir.

Le Figaro écrit : "Il est difficile de savoir si un racisme antiblanc progresse parce qu'il n'existe aucun chiffre le mesurant", sans se demander pourquoi le FN progresse sans cesse. Le Monde titre : "comment l'extrême-droite a fait du "racisme anti-blanc" une arme politique", j'ai cherché et ils n'ont en revanche jamais écrit d'article qui s'appellerait "comment la gauche a fait du "racisme" une arme politique", de Julien Dray à Harlem Désir.

Beaucoup disent que parler de racisme anti-blanc, c'est en appeler au vote racial, c'est faire un grand signe communautariste. Personne ne dit que parler de "racisme blanc" contre les immigrés depuis 30 ans, c'est appeler au vote racial, c'est faire un grand signe communautariste !

Lire la suite de la Tribune de  Xyr en cliquant ici