- Le monstre de la fonction publique

Publié le 23 Octobre 2010

Lu dans L'Homme nouveau du 23 octobre :

"au 31 décembre 2008, selon les données du rapport annuel de la Fonction publique publié à la rentrée, la France comptait 5,3 millions de fonctionnaires, soit 20,5 % de l’emploi total et 656 000 de plus qu’il y a dix ans.

F Si les effectifs particulièrement obèses de la Fonction publique d’État (2,4 millions) sont officiellement en baisse depuis peu, ceux de la Fonction publique territoriale (1,8 million) et ceux de la Fonction publique hospitalière (plus d’un million) ont spectaculairement augmenté par un des effets des lois dites de décentralisation de 2004. Lesquelles ont transféré aux collectivités locales (départements et régions) plus de 54 000 postes d’agents administratifs et techniques de l’Éducation nationale, de l’Équipement et de l’Environnement. Entre 1997 et 2007, par une dérive très socialisante, les collectivités locales ont, en outre, créé 340000 emplois «hors transferts de compétences». La FPT compte quatre fois plus d’agents qu’en 1960. 69 000 postes ont été créés en 2008, près de 4% en plus par rapport à l’an précédent. Départements et régions compteront bientôt presque autant de salariés que l’État en tant que tel. Toujours plus de fonctionnaires impliquant forcément plus d’impôts. On mesure à ces chiffres les tours de passe-passe de la soi-disant décentralisation et les faux-semblants de la politique de diminution des dépenses publiques et des impôts…"

Michel Janva le salon beige