- Le conjoint de la Nantaise verbalisée au volant

Publié le 27 Avril 2010

Addendum 27 avril :Une femme témoigne sur son blog contre Liès Hebbadj

L’attention des enquêteurs a été attirée par le blog d’une femme se présentant comme une épouse répudiée par le commerçant nantais. Elle l’accuse de l’avoir «exorcisée de force» en la brûlant, et de l’avoir frappée durant sa grossesse.

Addendum 26 avril : Selon le droit républicain français, Liès Hebbadj ne serait pas polygame. Il pourrait poursuivre Brice Hortefeux pour diffamation. Le conjoint de la Nantaise verbalisée au volant pour port de nikab aurait contracté ses autres mariages devant un imam mais pas devant le maire. Si un homme est marié civilement à une femme mais a des maîtresses, l’adultère n’est plus puni par la loi.

Cependant, l’article 433-21 du code pénal punit de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende tout ministre d’un culte qui procède, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que lui ait été justifié l’acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l’état civil. Mais il est peu probable que l’imam ou M. Hebbadj soit assez bête pour produire les certificats de mariages religieux devant un tribunal. Donc, à moins de témoignages ou d’une perquisition ordonnée par un juge, le délit est impossible à prouver.

Source : F. desouche