- La non-réponse de M. Gilles Artigues à S. Robert

Publié le 29 Avril 2012

Gilles ARTIGUES à Sophie ROBERT

 

Madame la Secrétaire Départementale ,

 

Vous m'avez adressé un mail évoquant de possibles accords entre votre parti politique et moi même .

 

Je suis surpris de votre interpellation . Toute ma vie politique, le sens de mon engagement et mon parcours personnel vous apportent pourtant une réponse claire .

Tout le monde sait en effet que je suis un centriste engagé qui n'a sacrifié par le passé aucune de ses convictions pour obtenir tel ou tel poste.
 
Mes victoires électorales sur mon nom ont été obtenues par un énorme travail de terrain à la rencontre de toute personne sans que je regarde son statut social, sa croyance ou la couleur de sa peau. Les petites gens, les sans grades dont vous vous faites le défenseur dans votre courrier, je les accueille et les aide depuis près de vingt ans dans mes permanences. 


 Je refuse le repli sur soi que vous prônez pour notre pays et j'affirme haut et fort que suis un européen convaincu .
 
Je ne m'interdis pas cependant d'évoquer avec sérieux les sujets que vous voulez préempter, comme la sécurité ou l'immigration .  Ces questions , je les aborderai dans la campagne législative. Elles nécessitent une approche réaliste et ferme mais aussi et surtout juste.
 
Je sais pouvoir travailler avec la Droite républicaine et ses représentants que je trouve, dans de nombreux domaines, bien moins sectaires que la gauche mais avec le Front national, tout rapprochement ou accord de toutes sortes ne peut être envisagé.
 
Mes valeurs ne sont pas les vôtres .
 
Je tenais à vous réaffirmer ces évidences me concernant . 
 
Le climat délétère de la campagne électorale que nous vivons impose, comme l'ont fait des responsables politiques comme François Fillon ou Dino Cinieri, d'être clair et non ambigu sur ces sujets essentiels .
 
Vous souhaitant bonne réception de ce mail, je vous adresse , Madame la secrétaire départementale mes salutations distinguées

 
Gilles Artigues