- L’euthanasie de l’agriculture programmée par Bruxelles

Publié le 27 Avril 2010

Communiqué de presse de Marine Le Pen

Vice-présidente du Front National

  

 

Frappés tout comme les producteurs laitiers par la baisse continue de leurs revenus, des milliers d’agriculteurs, céréaliers en tête, manifestent aujourd’hui à Paris, pour se faire entendre d’un pouvoir qui les a trahis et abandonnés.

 

Au-delà des paroles lénifiantes visant à rassurer les professionnels d’un secteur en crise, Nicolas Sarkozy et le gouvernement français  sont en réalité à genoux devant les directives meurtrières de Bruxelles.

 

Alors que le monde agricole a vu ses revenus diminuer en moyenne de 34% en 2009, la Commission européenne, sourde à la détresse de toute une catégorie professionnelle, maintient ses diktats ultralibéraux qui visent à vider les campagnes françaises de ceux qui y travaillent et à condamner à la faillite des milliers d’exploitants agricoles.

 

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National apporte tout son soutien aux agriculteurs français victimes de la criminelle politique européenne, exécutée froidement par le gouvernement français et  qui conduit à la disparition programmée de tout un secteur-clé de l’économie nationale.

 

Elle demande la suppression d’urgence des charges fiscales et sociales qui pèsent sur les entreprises agricoles et la mise en place d’un système de protection du marché agricole français et européen contre le dumping salarial, sanitaire et environnemental des pays émergents.