- L'emprise des pays musulmans sur notre économie

Publié le 29 Août 2012

Jean-Marc Nesme, maire de Paray-le-Monial, ancien député et ancien vice-président du groupe d’amitié France-Qatar, livre son analyse des relations avec le Qatar, où un Français est toujours otage :

"Pour toutes les relations diplomatiques, le Quai d’Orsay préfère la sérénité à des situations qui peuvent être conflictuelles. Le Qatar investit beaucoup en France et en Europe. La France espère bénéficier de ces investissements qataris. Prenez le football. Les Français adorent. La venue du Qatar au PSG a permis l’intégration du meilleur avant-centre européen dans cette équipe et laisse donc présager de bons résultats pour les footballeurs français. Si le PSG gagne la Ligue des Champions, les Français seront heureux et fiers. Le Qatar a bien compris cela. Et en terme d’image, c’est très bon pour la France.

[...] Mais j’ai le sentiment que ces investissements des Qataris dans l’immobilier, l’hôtellerie, le télévisuel ou le sport ne sont qu’une manière pour le Qatar, comme pour l’Arabie Saoudite, de conforter l’emprise de pays musulmans sur l’économie occidentale. Derrière ces opérations financières, on peut en effet se demander s’il n’y aurait pas d’autres objectifs, comme celui de conforter l’islam. Car l’islam, au travers des pays musulmans, a une volonté d‘expansion à la fois pour des raisons politiques et religieuses. Dans l’Islam, il n’y a pas de séparation entre l’église et l’État.

Conforter l’Islam sous-entend-il que ces pays auraient un jour la main mise sur notre pays ?

Oui mais pas qu’en France… Dans l’Europe entière, à commencer par les pays qui souffrent de la crise. Certains disent que ces investissements massifs ont pour but d’assurer l’avenir des Qataris quand leurs ressources en sous-sol seront épuisées. D’où les relations amicales que la France veut préserver avec le Qatar. [...]"

Michel Janva le salon beige