- Jean-François Copé à menti aux Français sur France 2

Publié le 24 Novembre 2010

   

Arrangement scélérat entre l’Etat UMP et les conseils généraux PS : Marine Le Pen avertit les Français, face aux mensonges de Monsieur Copé !

 

Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-présidente exécutive du FN :

Sur le plateau de Mots Croisés sur France 2 lundi 22 novembre, Marine Le Pen a dénoncé publiquement l’existence d’un arrangement entre l’Etat et les conseils généraux, baptisé « mission FMI » par les élus locaux qui s’y opposent (voir l’extrait vidéo).

Sur le modèle des plans d’ajustement structurels du FMI dans les pays endettés, qui visent à apporter de l’argent en contrepartie d’une saignée dans les droits sociaux et les services publics, l’arrangement entre l’Etat et les conseils généraux se traduira par la passation de contrats scélérats, dits « de stabilisation », entre les deux parties. L’Etat versera quelques millions d’euros aux départements demandeurs, en échange d’une cure d’austérité touchant toutes les compétences essentielles des conseils généraux : aide sociale, collèges, pompiers, routes, maisons de retraite, etc. Dépenses somptuaires et frais de communication bien sûr échapperont à la disette…

Collusion totale entre l’UMP et le PS
Marine Le Pen dénonçait à travers cet exemple la collusion totale entre l’UMP et le PS, qui jouent ensemble contre les Français. Elle apprenait ainsi aux téléspectateurs que François Hollande, président socialiste du conseil général de Corrèze, et soi-disant opposant de premier rang à Nicolas Sarkozy, avait fait appel à cette « offre » du gouvernement UMP pour son département. Les Corréziens en ont-ils seulement entendu parler ?

Arrangement entre l’Etat et les Conseils généraux
Les Français ont le droit de savoir à quelle sauce ils vont être mangés. Cet arrangement entre l’Etat et les conseils généraux, piloté par le ministère de l’Economie et des Finances, doit être exposé au grand jour. A quelques mois des élections cantonales, le choix de la discrétion, et du flou, a été fait. Ce n’est pas sain, et pas démocratique.

Jean-François Copé à menti aux Français
Sur le plateau de France 2, le nouveau patron de l’UMP, Jean-François Copé, a menti aux Français en niant l’existence de l’arrangement évoqué par Marine Le Pen. Les informations sont pourtant disponibles sur Internet, chacun pourra le vérifier (une source sérieuse parmi d’autres :
http://www.courrierdesmaires.fr/actualite/france-un-contrat-de-stabilisation-propose-aux-departements-20178.html). Les journalistes qui le désirent enquêteront.

Dans les pays « aidés » par le FMI, il a été démontré que les conséquences étaient toujours catastrophiques : misère et révoltes. Ne tombons dans cette logique malsaine en France, à travers ce pacte scandaleux entre le gouvernement UMP et certains conseils généraux PS, contre les Français les plus pauvres.

Marine Le Pen demande la fin de cet arrangement Gouvernement/Départements, et l’engagement d’une réflexion sur la nécessaire remise en cause d’une décentralisation qui a échoué.