Il vaut mieux avoir une fausse poitrine qu'être diabétique

Publié le 30 Septembre 2010

Les femmes porteuses d'implants mammaires défectueux verront leurs frais médicaux et chirurgicaux totalement pris en charge, annonce mercredi la ministre de la santé, Roselyne Bachelot.

En revanche,  la Sécu limitera les remboursements de bandelettes d'autocontrôle des diabétiques.

Michel Janva

Le salon beige