- Football : l'Algérie très intéressée par les bi-nationaux

Publié le 26 Février 2013

http://www.fff.fr/common/bib_img/images/470000/500/090511155643_18-Belfodil.jpgLors de son passage sur le plateau de l'émission Téléfoot sur TF1, le sélectionneur de l'équipe nationale d'Algérie, le Bosniaque Vahid Halilhodzic, est revenu sur l'échec de son équipe à la CAN. Il explique vouloir intégrer de nouveaux joueurs pour les prochaines échéances. Le site Afrik.com fait un petit tour d'horizon des potentiels nouveaux arrivants.

-Yacine Brahimi : né à Paris, nationalités française et algérienne.

-Rachid Ghezzal : né à Décines-Charpieu, nationalités française et algérienne.

-Ishak Belfodil (photo) : né à Mostaganem, nationalités française et algérienne.

-Nabil Ghilas : né à Marseille, nationalités française et algérienne.

-Quant à Saphir Taïder : il nous fait un strike (!) puisqu'il possède les nationalités française, tunisienne et algérienne. 

Sachant que la formation d'un joueur de football en France, de son entrée à sa sortie du centre de formation coûte plusieurs millions d'euros, il serait peut-être temps de trouver une solution afin de protéger la formation française, les clubs français et l'avenir de l'équipe de France par la même occasion, de manière à ce que certains pays n'en profitent pas trop... La plupart des pays africains (nos anciennes colonies) ont en effet des effectifs composés par une majorité de bi-nationaux (Sénégal, la République [Démocratique] du Congo, la Guinée, le Maroc, la Tunisie ou encore la Côte d'Ivoire).