- En Chine, le planning familial confisque les enfants "en trop"

Publié le 27 Juillet 2011

Yuan Chaoren, un villageois du comté de Longhui dans la province du Hunan, a expliqué :

"Avant 1997, ils avaient l’habitude de démolir nos maisons pour nous punir de ne pas avoir respecté la politique de l’enfant unique… Après 2000, ils ont commencé à confisquer nos enfants".

C "Ils", c'est le planning familial version chinoise... Les « enfants illégaux » étaient ensuite confiés à des orphelinats, où ils étaient proposés à l’adoption. Les parents adoptifs devaient payer entre 3.000 et 5.000 dollars par enfant, et les fonctionnaires du planning familial recevaient une enveloppe.

Avec cette politique, on compte aujourd’hui en Chine pour chaque personne de plus de 65 ans 8 actifs. Mais en 2050, il n’y en aura plus que 2,2, moins que le Japon d’aujourd’hui, le pays le plus vieux du monde, qui n’en a que 2,6. Les effets de cette politique ont aussi favorisé le recours à des pratiques d’avortement horribles (pléonasme) pour s’assurer que le seul enfant de la famille soit un garçon... Et dans vingt ans, il n’y aura plus assez de jeunes filles pour un cinquième de ces futurs jeunes hommes, une véritable bombe à retardement sur le plan social.

Michel Janva le salon beige