- Election des conseillers territoriaux : Fillon sur la voie du totalitarisme

Publié le 28 Avril 2010

Communiqué de presse de Marine Le Pen

                                         Vice-Présidente du Front National

 

 Quand le peuple vote mal, on lui supprime autant que faire se peut le droit de s’exprimer librement et on muselle ceux qui sont censés le représenter.

 

En véritable chef de clan et non pas en Premier ministre impartial, ce que devrait pourtant lui imposer sa fonction, François Fillon vient de demander aux responsables des partis politiques leur avis sur le mode d’élection des conseillers territoriaux en 2014. Une consultation dont sont exclus les dirigeants du Front National !

 

Cette discrimination politique à l’égard d’un mouvement qui aux élections régionales de mars 2010 a obtenu plus de 2 200 000 voix et fait élire 118 conseillers régionaux, est un véritable scandale démocratique.

 

Désavoués par une majorité de Français, affolés par la gifle reçue aux élections régionales, François Fillon tout comme l’UMP,  n’en maintiennent pas moins un ostracisme inacceptable et anti-républicain à l’encontre du Front National.

 

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, dénonce cette nouvelle entrave au bon fonctionnement démocratique de nos institutions et cette vision totalitaire  du débat politique qui vise à interdire toute véritable expression pluraliste et à réduire au silence une  grande formation politique et ses millions d’électeurs.