- Douce France

Publié le 27 Octobre 2014

photoCommuniqué de Serge Horvath, conseiller municipal de Saint-Etienne, responsable du 17ème canton de la Loire

Alors que la crise broie les Français, alors que nos compatriotes courbent sous les impôts et les taxes, alors que notre nation est brisée par ses élites, ces mêmes élites organisent le séjour des clandestins en France.

A Saint-Etienne par exemple plusieurs hôtels sont réquisitionnés pour y loger des "réfugiés" (ils sont aussi nourris et transportés gratuitement).

Mû par la volonté de savoir, j'en ai visité un il y a quelques jours, j'ai pu voir les lieux et parler avec les propriétaires. Edifiant !

Dans ce dispositif, la Préfecture de la Loire (donc l'Etat), finance via des organisations ad hoc les propriétaires afin que ceux-ci s'occupent de leurs hôtes. Les séjours en question peuvent durer quelques jours, six mois, un an, voire plus. Cette même Préfecture dispose par ailleurs de très nombreux logements dans les parcs immobiliers du département qui sont utilisés aux mêmes fins.

Les "réfugiés" en question ont les origines les plus variées ; on y compte beaucoup de ressortissants de pays d'Afrique, mais il y a aussi des Géorgiens, des Bulgares, des Arméniens...! Pourquoi pas des Bataves ou des Suisses ? Que se passe-t-il donc en Bulgarie ? Un génocide ? Non, il ne se passe rien qui pourrait jeter des gens sur les routes de l'exode. Mais chez nous, il y a le Droit au Logement Opposable, la CMU, l'AME et tout un tas de mesures fabuleuses qui rendent, pour ces "réfugiés", Saint-Etienne beaucoup plus appétissante que Tolboukhine !

L'UMPS a fait de la France l'engraisseuse avachie des profiteurs de tout poil. Seul le projet du Front National saura nous sortir de cette infernale gabegie. Vivement demain !

Serge Horvath