- Décision du Conseil d'Etat : les ménages français sacrifiés au profit des géants du gaz

Publié le 31 Janvier 2013

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2011/10/AC_Florian_Philippot_67_tiers021.jpgCommuniqué de Florian Philippot, Vice-président du Front National

En servile exécutant des directives européennes de libéralisation du secteur de l'énergie, le Conseil d'Etat vient d'ordonner la hausse rétroactive des tarifs du gaz au nom de la sacro-sainte concurrence bruxelloise.

C'est un coup massif porté au pouvoir d'achat des ménages, avec la complicité évidente du gouvernement français qui a accompagné durant des années, comme l'UMP, le processus de libéralisation de l'énergie exigé par la commission eurpoéenne.

Le gouvernement doit cesser de se soumettre volontairement aux diktats des idéologues ultralibéraux de Bruxelles. L'Etat doit reprendre la main sur le secteur de l'énergie : c'est à lui de fixer les tarifs du gaz dans le souci de préserver le pouvoir d'achat des Français, quitte à dénoncer les directives européennes.