- Communiqué du FNJ 42

Publié le 27 Mars 2013

Le FN Jeunesse Loire répond aux Jeunes socialistes Loire

Le mouvement des Jeunes socialistes  (MJS) de la Loire organisait ce lundi 25 mars, un café-débat à Roanne, dans le but de "démasquer" le Front National. "Tel est leur combat, tel est leur devoir", comme le rabâchent très bien Mehdi Dardouri et Laura Slimani, les nouveaux visages d'une grégaire déchéance toute socialiste. 

Il se trouve que nous étions présents à ce "débat". En effet, cinq de nos jeunes avaient fait le déplacement, se mêlant à la plèbe gauchiste.

Intervenants socialistes compris, nous n'atteignions pas les 20 personnes... Belle capacité de rassemblement ! Et notre présence, celle du FNJ 42, faisait nettement baisser la moyenne d'âge d'une jeunesse socialiste qui, il faut le dire, ressemblait plus à d'aigris soixante-huitards qu'à de jeunes ligériens... Nous n'avions ni les cannes de nos grands-parents, ni même leurs cheveux gris, et pourtant, personne chez nous, n'a été démasqué !

Nous prendrions un malin plaisir à commenter, point par point, toutes les idioties entendues ce soir-là... Il serait tellement aisé pour nous de les mettre, tous, face à leurs incohérences, eux qui, candides qu'ils sont, font le jeu d'un système qui n'a pour seul but que d'asservir la France tout en favorisant une élite ultralibérale au service de la finance internationale.

Sachez quand-même que pour les nouveaux leaders du MJS Loire, la "Seconde guerre mondiale a débuté en 1914"... Avec partout des "fours à gaz"... Et nous ne parlons pas des "aides sociaux." Quant au subjonctif, il n'existe tout simplement pas.

En somme, leur seul argument pourrait se résumer par la loi de Godwin... Si, si, vous savez, cette fameuse loi qui dit que dans un débat, lorsque vous n'avez pas ou peu d'arguments, il ne vous reste plus qu'à accuser votre adversaire de nazisme, de fascisme, de faire l'apologie des pires dictatures, etc.

Eh bien, il n'a été question que de ça toute la soirée. Voilà à quoi en était réduit le Front National. 

Sachez seulement que lorsque l'on atteint ce fameux "Point Godwin", cela signifie qu'il "est temps de clore un débat dont il ne sort plus rien de pertinent"...

Une question se pose alors : comment pourrions-nous qualifier un "débat" qui a commencé de la sorte ? Sans doute devrions-nous parler de "débat stérile"... "Débat débile ?" Oui, nous prenons aussi.

Cependant, et voilà qui nous rassure Mademoiselle Slimani, Monsieur Dardouri, il parait que "trop d'idiotie tue l'idiotie". Nous l'avons vite compris, vous avez fait de cette maxime une sorte de "principe de conduite" !

Bravo ! Vous nous facilitez le travail, et nous comptons sur vous, nous savons que vous êtes capables de vous dépasser, de faire encore mieux. Coluche et Desproges n'ont qu'à bien se tenir !

Mehdi Dardouri, Laura Slimani, vous êtes à l'intellectualisme ce que Bernard-Henri Lévy est à la philosophie. Vous êtes en-dessous de tout, vous n'avez de socialiste que le nom, vous ne réagissez sur rien, vous n'avez pas une seule idée, vous avez perdu le peu de crédit que vous aviez, vous êtes une insulte au bon sens, vous êtes une insulte à la France. 

Pire, vous nous faites perdre notre temps. 

Mais nous ne vous condamnons pas pour autant, ouverts et tolérants que nous sommes, parce que, disait Socrate, "on ne fait le mal que par ignorance, nul n'est méchant volontairement".

Et vous êtes de beaux incultes. Nous pourrions vous traiter en vous donnant des noms d'oiseau, tant parfois vous le méritez, mais nous n'en ferons rien. Vous pensez sans doute que nous ne sommes pas aussi royaux que des aigles, eh bien une chose est sûre, vous, vous n'êtes pas des faucons !

Enfin, et puisque le ridicule ne tue pas, en beaux joueurs que nous sommes, pour que vous puissiez vous "planquer" à votre guise, lorsque viendra le jour où la honte vous poussera à frôler les murs, nous vous fournirons les masques. Quoique des bonnets d'âne feront tout aussi bien l'affaire...

Amitiés frontistes,

FNJ Loire

(Quant au quotidien Le Progrès, il a été pris en flagrant délit de propagande mensongère. Dans un article signé Geinsay Chau, il est question d'une "quarantaine" de personnes présentes. Ci-dessous, la photo prise par l'un des jeunes socialistes et sur laquelle on peut voir, tout au plus une dizaine de... retraités.)

Le Progrès : Attachment-1.jpg

La Réalité : MJS 25-03-2013