- Ces récents déboires judiciaires de l’UMP et du PS

Publié le 27 Mars 2012

Lu sur défrancisation : Édition du 27 mars 2012 :

Le maire de Tignes, Olivier Zaragoza, a été condamné lundi par la tribunal correctionnel d’Albertville à huit mois de prison avec sursis et 60.000 euros d’amende pour prise illégale d’intérêts. (Source).

Corruption, association de malfaiteurs ou escroquerie, de nombreux responsables politiques de l’UMP et du PS ont été arrêtés, condamnés ou incarcérés ces derniers jours. La plus importante sanction judiciaire a visé Bernard Granié, PS, condamné à 2 ans de prison ferme et 100.000 euros d’amende. Olivier Besancenot, ancien du NPA, viendra compléter cette liste effarante.

Pour compléter cette liste, citons l’ancien maire PS d’Henin-Beaumont Gérard Dalongeville, mis en examen en 2008 pour détournement de fonds, faux et usage de faux puis corruption. Une perquisition menée chez lui permettra de découvrir 13 000 euros en liquide détournés des caisses du PS. Il sera incarcéré. (Source).
Bien que ne faisant partie d’aucun des précédents mouvements politiques, Olivier Besancenot vient d’être condamné lui aussi pour séquestration.