- Avortement : François Hollande veut aller encore plus loin

Publié le 23 Février 2012

Aujourd'hui, l'avortement pratiquée en établissement est remboursé à 80 % par l'assurance maladie. L'IVG médicamenteuse pratiquée en médecine de ville ou en consultation externe d'un établissement hospitalier est prise en charge à 70 %.

La différence (ticket modérateur) reste à la charge de l'assurée ou de sa mutuelle, si celle-ci le prévoit.

Pour les bénéficiaires de la CMU (couverture maladie universelle) complémentaire, la prise en charge est de 100 %.

François Hollande a promis qu'une fois élu, il permettra le remboursement à 100% des avortements.

L'accumulation des mesures de François Hollande en faveur de la culture de mort signe l'échec des Poissons roses.

Michel Janva le Salon beige