- Accusée d'homophobie, la DDE ferme l'aire de repos de Neulise

Publié le 24 Juin 2010

La DDE assure avoir fermé cette aire en raison de « dégradations importantes », et non à cause des accusations / photo Guy Favre

La DDE assure avoir fermé cette aire en raison de « dégradations importantes », et non à cause des accusations / photo Guy Favre

Depuis six jours, les deux aires de repos de Neulise, situées sur la RN82, sont fermées. La direction des routes ne souhaite pas épiloguer sur ces accusations et évoque des dégradations

Une inscription accusatrice écrite au feutre noir sur une porte. Où l'on lit : « WC fermés pour cause d'homophobie de la DDE ». Des mots lourds de sens, que l'on pouvait encore lire lundi dans les sanitaires de l'aire de repos de Neulise située sur la RN82, en direction de Saint-Etienne. Laquelle ne voit plus passer, depuis jeudi dernier, aucun véhicule, pour cause de fermeture sur décision du centre d'exploitation de Roanne, antenne de la Direction interrégionale des routes (DIR, ex DDE) Centre-Est, basée à Moulins (Allier).

Mais, selon nos informations, les WC de cette aire seraient fermés depuis au moins deux mois. Le responsable du centre d'exploitation de Roanne, Gilles Delaumeni, n'entend pourtant pas prêter une trop grande importance à ces accusations d'homophobie visant son service et un salarié nommément cité : « Nous avons porté plainte et une enquête est en cours ». Il préfère se retrancher derrière les termes de « vandalisme » et de « dégradations importantes ». Qui se limitent surtout à ces inscriptions, comme on a pu le constater sur place. Résultat des courses : cette aire est fermée depuis six jours, tout comme celle située dans le sens opposé. « Nous sommes victimes de dégradations sur ces deux aires » justifie Gilles Delaumeni, avant d'ajouter : « Elles sont fermées provisoirement ». Du provisoire qui risque de durer. « Il faut refaire les WC pour éviter tout acte de vandalisme. Il faut lancer un appel d'offres, et désigner un maître d'œuvre. Elles sont fermées pour plusieurs mois » concède le responsable. À quelques kilomètres de là, sur la RN7, dans le sens Lyon-Roanne, l'aire de repos des Etiveaux, à Neaux, connaît le même sort. Depuis près de six mois maintenant, un panneau stipule « Fermée pour cause de vandalisme ». Or, les sanitaires, a priori victimes de dégradations, sont toujours là, à la différence des arbres surplombant jusqu'alors cette aire, aujourd'hui rasés. La DIR assure pourtant : « Des travaux sont prévus lors de la première semaine de juillet et l'aire pourrait rouvrir mi-juillet pour les départs en vacances ». Mais, « si les actes de vandalisme se poursuivent, l'aire pourrait refermer » prévient la DIR. En l'espace de six mois, et dans un périmètre restreint, trois aires de repos, connues pour être des lieux de rencontres homosexuelles, ont fermé. L'inscription relevée à Neulise traduirait-elle l'exaspération des personnes concernées ? Peut-être. Mais à quelques jours des premiers départs en vacances, les automobilistes, qui circuleraient entre le nord et le sud du département, sont vivement invités à prendre leurs précautions en cas d'envie pressante. Il n'y a en effet aucune aire de repos entre Changy et l'aire de la plaine du Forez, à Feurs, située sur l'autoroute A72. Soit plus de cinquante kilomètres.

Stéphane Fournéron

http://www.leprogres.fr/fr/permalien/article/3366340/Accusee-d-homophobie-la-DDE-ferme-l-aire-de-repos-de-Neulise.html