- 120 imams Algériens "nationalistes" envoyés en France pour le ramadan

Publié le 28 Juin 2012

arton53195-b1e6c.jpgJeudi 21 juin, à Alger, le ministre des Affaires religieuses, Bouabdallah Ghlamallah, lors d’une session de formation des imams, a annoncé que 50 imams se rendraient en France le 1er juillet, et pour un mandat de 4 ans, dans les mosquées relevant de la Grande mosquée de Paris. 70 autres devraient les rejoindre par la suite, rapporte l’Agence de Presse Algérienne.

Lors d’une session de formation au profit des imams, M. Ghlamallah a indiqué que 50 imams sur 120 programmés pour les mosquées relevant de la Grande mosquée de Paris, se rendront le 1er juillet en France pour encadrer la vie religieuse et l’exercice du culte de la communauté musulmane dans ce pays.

Le ministre a donné à cette occasion des orientations et des instructions aux imams pour qu’ils accomplissent leur mission pleinement à travers le respect du pays d’accueil et la non-ingérence dans ses affaires internes notamment dans le contexte du " conflit idéologique entre les partis politiques".

Il a souligné dans ce sens l’intérêt qu’accorde l’Etat algérien "au sens nationaliste, civique, éthique et religieux dont doit faire preuve l’imam pour qu’il soit le meilleur ambassadeur de son pays". Lire la suite

Bouabdallah Ghlamallah est connu pour avoir dénoncé de manière virulente les missions chrétiennes en Algérie (il évoqua une "effusion de sang" possible au sujet du travail missionnaire des évangélistes en Kabylie) , et a été à l'origine de la loi de mars 2006 qui puni de 2 à 5 ans de prison et jusqu'à 10 000 euros d'amende la diffusion du christiannisme sur supports imprimés ou vidéos.

La lâcheté du gouvernement français permet chaque année cette irruption saisonnière d'islamo-nationalistes algériens...

Source : observatoire de l'islamisation