Publié le 24 Février 2017

Publié le 22 Février 2017

La caravane dit "permanence mobile" traverse la plaine sans relâche !
La caravane dit "permanence mobile" traverse la plaine sans relâche !
La caravane dit "permanence mobile" traverse la plaine sans relâche !
La caravane dit "permanence mobile" traverse la plaine sans relâche !
La caravane dit "permanence mobile" traverse la plaine sans relâche !
La caravane dit "permanence mobile" traverse la plaine sans relâche !

"Au nom du peuple", la caravane d'Henri et Rachel continue sont périple dans la 6ème circonscription... De village en village de la plaine du Forez, ils s'installent venant discuter, renseigner, distribuer le programme de Marine au plus proche des habitants de nos jolis villages de la Loire. Saint Galmier, Montrond les Bains, Boisset, Magneux, ils sont partout !

Publié le 22 Février 2017

Publié le 21 Février 2017

Communiqué de Sophie ROBERT : Réduction des urgences à Feurs, protégeons à 100% la santé des Français !

J’ai appris avec consternation que la Commission spécialisée pour l’organisation des soins (CSOS) venait de donner un avis positif, sur injonction de l’Agence régionale de santé, de fermer l’accueil des urgences de minuit à 8 heures sur le site de Feurs.

Cela fait des années que je m’oppose, en tant que citoyenne et en tant qu’élue au dé- mantèlement annoncé de notre hôpital de proximité. Je rappelle notamment que :

  • Bénéficiant d’un indice de satisfaction des patients fort élevé, l’hôpital de Feurs est résolument tourné vers les Monts du Lyonnais et ne concerne pas la même clientèle que celui de Montbrison.
  • L’accès aux soins de proximité répond au principe d’égalité des chances pour tous.
    Un hôpital de proximité permet d’éviter la « rupture sociale » et la coupure du malade avec son environnement familier.
  • Les coûts logistiques et médicaux d’une structure hospitalière de proximité sont moindres que dans un établissement plus important. L’hôpital de Feurs est même l’un des moins coûteux de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il y a de la place, dans notre territoire forézien, pour deux hôpitaux garantissant un accès aux soins et notamment en cas d’urgence 24H/24. Déshabiller Feurs ne renforcera pas Montbrison mais plutôt Roanne ou Saint-Etienne. Il faut maintenir une offre de soins de qualité et de proximité à Montbrison bien sûr, mais aussi à Feurs.

Elue présidente de la République, Marine s’engage à maintenir au maximum les hôpitaux de proximité et augmenter les effectifs de la fonction hospitalière. 

Publié le 21 Février 2017

URGENT Liban : Marine Le Pen refuse de porter le voile, la visite est annulée !

Publié le 21 Février 2017

Collectif Nouvelle Ecologie dans la Loire : rejoignez-nous, les travaux ont commencé !
Collectif Nouvelle Ecologie dans la Loire : rejoignez-nous, les travaux ont commencé !Collectif Nouvelle Ecologie dans la Loire : rejoignez-nous, les travaux ont commencé !

Hier soir a eu lieu la réunion de préparation en vue du lancement du Collectif RBM Nouvelle Ecologie. Et l'antenne locale sera emmené par Henri CAZENAVE, fier de porter la question écologique au coeur du débat patriote pour le FN.
Vous pouvez contacter la fédération pour rejoindre ce collectif et apporter votre pierre à l'édifice de cette France en ordre que Marine souhaite rebâtir !

Publié le 21 Février 2017

FN42 : la permanence de Saint-Etienne vous accueille tous les vendredis et samedis !
FN42 : la permanence de Saint-Etienne vous accueille tous les vendredis et samedis !
FN42 : la permanence de Saint-Etienne vous accueille tous les vendredis et samedis !
FN42 : la permanence de Saint-Etienne vous accueille tous les vendredis et samedis !
FN42 : la permanence de Saint-Etienne vous accueille tous les vendredis et samedis !

Très bel après midi d'échanges et de bonne humeur la semaine passée à notre permanence, au 3 rue de la République. N'hésitez pas à passer nous rendre visite, nous vous rappelons que la permanence est désormais ouverte tous les vendredis et samedis.
La semaine dernière c'était crêpes party ! A vendredi ! 

Publié le 21 Février 2017

Elle dure, elle dure la crise de nos policiers et on comprend pourquoi. L'état d'urgence, l'ambiance délétère, la perpétuelle mise en danger de leur vie, les heures qui s'enchaînent, les payes qui ne suivent pas, la fatigue accumulée et un désamour des forces de l'ordre : tous ces facteurs tous aussi graves les uns que les autres contribuent fortement à un burn out de nos services de sécurité.

Seront-ils entendus avant qu'il ne soit trop tard ?