Publié le 15 Avril 2016

Lisez la réaction de Marine Le Pen suite à l'émission de François Hollande hier soir sur France 2 :

« Nous voilà ce soir face à un nouveau grand ratage présidentiel qui en aucun cas ne redonnera espoir aux Français.

Ratage sur le fond bien entendu, puisqu’aucune réponse concrète n'a été donnée à ses interlocuteurs, et qu'aucune annonce susceptible de sortir la France et les Français de l’ornière n’a été faite. Sur tous les sujets, François Hollande s'est contenté d'une laborieuse justification de sa politique. Et au final, il s'est limité à un long plaidoyer de son inaction.

Sur l’économie, on voit bien que rien ne changera : petites retraites, difficultés des PME, lutte contre le chômage, précarité des jeunes, sur tous ces sujets, François Hollande en est resté à ses recettes mille fois évoquées et pourtant toujours en échec ; aucune remise en cause des dogmes européens qui étouffent notre pays n'a été évoquée.
Concernant l’immigration et le communautarisme, rien de nouveau non plus : le président justifie une fois de plus son suivisme de la politique décidée par Madame Merkel sur la question des migrants, et nous annonce même qu'il est contre le voile interdit à l'université, contredisant son Premier ministre, pourtant pour une fois bien inspiré.

S'agissant du terrorisme, il n’est pas parvenu ce soir à justifier son abandon en rase campagne de la déchéance de nationalité, seule mesure valable pourtant un temps défendue après les attentats de novembre ; il n’y avait pas grand-chose dans l’esprit de François Hollande pour lutter contre le terrorisme, on a compris qu’il n’y a désormais plus rien. Le laxisme face à la montée en puissance de l'islamisme est désormais patent : à part un numéro vert, plus rien.

Toujours sur le fond, on relève en particulier que sur ce qui était censé être le thème de l’émission, la démocratie, rien ou presque n’a été dit. La proportionnelle notamment reste ce soir une promesse trahie.

Au-delà du fond, cet exercice de dialogue avec les Français a aussi été un ratage. Avant même d’avoir commencé, cette émission était ratée, tant les polémiques se sont multipliées au sujet de la volonté de l’Elysée de noyauter l’expression des invités et des journalistes. Elle a pris un côté navrant, tant le président cherchait en vain à récupérer les faveurs de Français manifestement plus que déçus.

Comme le quinquennat de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, celui de François Hollande se résume à une succession d’exercices de communication qui deviennent artificiels. Comme Nicolas Sarkozy avant lui, François Hollande souffre d’un grave problème qu’aucun spin docteur ne pourra régler : la communication ne peut masquer une action défaillante ; l’enfumage médiatique ne peut cacher une insincérité manifeste. Le président de la République en France, qu’il soit LR ou PS, n’a en réalité plus les manettes, il n’a plus la capacité d’agir sur rien ; et ce ne sont pas quelques émissions taillées sur mesure qui changeront cette réalité fondamentale.

Marine Le Pen propose une autre voie aux Français : le langage de la vérité, et l’action dans l’intérêt du peuple, par le peuple lui-même. Ainsi, il convient avant tout de rétablir la souveraineté nationale, première condition de la vie démocratique de la Nation. Elle a comme objectif de faire en sorte que la parole présidentielle ne se limite plus à un commentaire de l'inaction et du renoncement, mais qu'elle porte une vision et aide les Français à reprendre espoir. »

Publié le 14 Avril 2016

Clash à la Région : les élus FN quittent l'assemblée
Clash à la Région : les élus FN quittent l'assemblée
Clash à la Région : les élus FN quittent l'assemblée
Clash à la Région : les élus FN quittent l'assemblée
Clash à la Région : les élus FN quittent l'assemblée

Le groupe Front National de la Région Auvergne Rhône-Alpes dénonce le comportement extrêmement autocratique et méprisant de Laurent WAUQUIEZ depuis maintenant 3 mois et a décidé de quitter l'hémicycle en signe de protestation.
Il n'est pas possible de travailler ainsi, ils se moquent de nous : on ne vote pas un Budget en 24h, comment voulez-vous qu'on l'amende et qu'on propose des choses concrètes pour pallier à vos lacunes ? Mais peut-être souhaitez-vous justement nous empêcher de l'amender ?


Publié le 13 Avril 2016

Récapitulons cette succession de faits sans précédents :

Des types tirent sur des bus de la STAS, sur des animaux de la ferme pédagogique, sur des gens, on retrouve un homme tué par balle dans un fossé, et maintenant, c'est règlement de compte à coup de calibre 44 : mais c'est n'importe quoi !

Et personne ne s'émeut de tout ça, en fait, c'est devenu normal pour nos politiques en place...
Mais les ligériens, alors ? Qui s'en soucie ? Et le préfet, lui aussi il est anesthésié par cette violence inouïe grandissante ?
Ils nous ont englués dans une anesthésie mentale imposée par notre société, par nos dirigeants, ces idéologues fous, pour que nous ne nous révoltions pas, ils nous donnent nos doses de #Padamalgam et de #Vivrensemble quotidiennement puis du pain et des jeux également, comme cela, ils nous endorment et ils ont la paix dans leur palais doré.

Dormez tranquilles, la république veille sur vous elle-même.

Publié le 13 Avril 2016

A nos soldats, morts pour la patrie...

Le maréchal des logis Damien Noblet et le brigadier Michael Chauwin sont morts dans la nuit des suites de leurs blessures. Trois de nos frères d’armes sont ainsi tombés dans l’explosion qui a frappé hier matin leur véhicule de l’avant blindé au nord du Mali.

Comme le 1ère classe Mickaël Poo-Sing, ils appartenaient au 511e régiment du train d’Auxonne ; comme lui ils étaient engagés dans l’opération Barkhane pour lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne ; comme lui ils ont trouvé la mort dans l’accomplissement de leur mission.

Je m’associe à la douleur de leur famille auxquelles j’apporte tout mon soutien. Je pense aussi à leurs frères d’armes pour qui le combat continue.

Ce combat est le nôtre. Dans nos opérations extérieures, nous sommes engagés dans une véritable défense de l’avant pour protéger la France et les Français. Nous savons la confiance que nous accordent nos concitoyens dans ce combat. C’est pourquoi nous continuerons à lutter avec une détermination sans faille contre ceux qui cherchent à nous frapper.

Général d'armée Pierre de Villiers

Publié le 13 Avril 2016

Et pendant ce temps-là à Saint-Etienne, on tire sur les bus, on tire sur les gens, on tire sur les animaux, on ne peut plus pénétrer dans certains quartiers, les honnêtes gens sont grevés de charges, les commerces ferment, les ligériens ne trouvent plus de boulot, il ne pousse que des boucheries halal ou du Kebab...

Mais non, ils préfèrent se donner en spectacle sur une polémique pitoyable...

Au secours.

Publié le 13 Avril 2016

A chaque fois c'est la même chose,

A chaque fois, vous écrivez la même chose,

Inlassablement.

Les types sont connus des services de police, ils sont soit disant condamnés, ils prennent soit disant du ferme (qu'ils ne font pas) et ressortent, et recommencent.

Et ça continue.

En attendant, qui est ce qui trinque ? Les citoyens justes. Aberrant.

Publié le 12 Avril 2016

Communiqué de Gabriel de PEYRECAVE, élu FN à Saint-Etienne !

« LE LAXISME : ça commence par du plomb... ça finit par du sang, des larmes. »

Jeudi dernier, la ligne n°10 de la STAS à la Talaudière a été prise pour cible par un ou plusieurs individus tirant à vue à la carabine à plombs sur les bus.
A force d'être laxiste, on atteint des sommets !
Ils tirent maintenant avec des armes sur les transports en commun, capables de briser une vitre - nous émettons un doute quant au calibre - forçant le trafic à s'arrêter, terrorisant les usagers, et plongeant Saint-Etienne un peu plus profondément dans une situation d'insécurité.

Le FRONT NATIONAL DE LA LOIRE demande à ce que le Préfet et Le Maire prennent des dispositions radicales pour faire cesser définitivement ces violences insupportables sur les citoyens qui pourtant paient pour que le premier de leurs droits - la sécurité - soit assuré.

Faudra-t-il attendre un mort pour trouver tout à coup « une enveloppe », ouvrir une enquête, trouver les coupables (qui sont bien souvent connus des services de police) et coller du ferme à ces délinquants ?

Publié le 11 Avril 2016

Le Petit Forézien : Tribune de Sophie ROBERT et Charles PERROT

Comice de FEURS et trahison des amis de M. TAITE !

Le comice de FEURS est une vitrine exceptionnelle du savoir-faire de nos exploitants, de nos éleveurs, de nos artisans, bref de tous ceux qui maintiennent envers et contre tout l’excellence de la filière agricole française. La ville de FEURS se doit donc de jouer son rôle, et le joue, en étant pleinement investie dans la réussite de cette manifestation, et dans son rayonnement le plus large possible.

Mais comment expliquer alors que les amis de M. TAITE, au parlement européen par exemple, s’acharnent à détruire méthodiquement et systématiquement la filière agricole française ? Au nom du libre-échange et de la libre circulation des marchandises, ils ouvrent le grand marché européen aux importations de denrées agricoles du monde entier. Le 25 février dernier, les députés européens amis de M. TAITE ont voté une résolution qui réclame un libre-échange total avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande : or ces deux pays sont deux concurrents redoutables en matière d’élevage porcin, bovin et de production de lait ! La Nouvelle-Zélande a déjà contribué à tuer la production ovine française ; et comme ça ne leur suffit pas, les amis de M. TAITE souhaitent maintenant aggraver délibérément la crise de notre agriculture. Les amendements déposés par le FRONT NATIONAL ont été rejetés à une majorité écrasante, incluant les eurodéputés français : socialistes, centristes et… républicains !

Nous dénonçons avec force le double discours de ceux qui font semblant de défendre notre agriculture en France, tout en l’assassinant délibérément à Bruxelles !
Double discours, comportement schizophrène, hypocrisie monstrueuse, trahison ignoble !

Les menteurs et les tartuffes locaux sont démasqués !
Et un jour prochain, le peuple de France leur fera rendre gorge...

Charles Perrot et Sophie ROBERT

Publié le 11 Avril 2016

En fait, si nous reprenons les événements depuis le début de l'année, dans la Loire ça canarde dans tous les sens sans que cela émeuve le moins du monde préfets et maires ?
Ca tire sur les bus de la STAS, ça tire sur des animaux, ça tire également sur des gens (cf. précédent article).

Mais où sommes-nous, sérieusement ?
Tous ces faits depuis janvier 2016 dans la Loire sont extrêmement alarmants et choquants et la population ligérienne a le droit d'avoir des garanties en retour. Ces événements témoignent d'un laxisme grandissant, participant à l'élargissement de zones de non droit.
Et petit à petit, la guerre fait son lit.

Marine, vite, ça urge !

Publié le 11 Avril 2016

Ce qui ne participera pas à renforcer notre sentiment de sécurité...

Affaire à suivre.