Publié le 18 Février 2016

Communiqué de presse de Gilbert Collard, Député du Gard, secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, membre du bureau politique du Front National.

Gilbert Collard dénonce une perquisition inique, scandaleuse, menée au siège du Front National

Quel but peut viser une perquisition qui intervient un an après la révélation des poursuites : trouver des preuves un an plus tard ? Inconcevable ! Ridicule ! Une perquisition faite dans les règles de l’art est diligentée très vite, sinon elle devient une arme politique et dès lors vise un autre dessein : lequel, nuire ?
L’enquête contre le FN est dirigée par un procureur qui, depuis la décision de la Cour Européenne des Droits de l’Homme dans l’affaire dite France Moulin en 2010, n'est pas considérée comme une autorité judiciaire indépendante. Ainsi cette perquisition qui concerne un parti politique adversaire d'un régime en perdition devrait inquiéter les démocrates. Or d’aucuns s’en réjouissent…
En perquisitionnant au bout d'un an un parti politique le procureur s’octroie un recueil d’informations sur la vie interne de ce parti : accès au nom des adhérents, aux structures, aux documents stratégiques… comme le programme électoral du FN, alors même qu'il est sous les ordres du ministère de la justice !
C'est une atteinte grave à la liberté d'action des partis politiques et à leur vie démocratique.
Un juge d’instruction, seul habilité à instruire à charge et à décharge, aurait dû être saisi, surtout dans une affaire à caractère politique : ce n'est pas une perquisition, c'est une intrusion liberticide pour 7 millions de Français sympathisants du FN !

Gilbert Collard pose une question claire : Monsieur Hollande, Président de la République a ses heures, empêtré dans des sondages catastrophiques, espère t-il être élu au suffrage judiciaire ?

Publié le 18 Février 2016

Les élus régionaux du FN de retour dans les Lycées

Près d’une semaine après les élections au sein des Organismes extérieurs (lycées publics et privés, Parcs naturels régionaux, CFA, Conseils Académiques de l'Education Nationale... etc.) les résultats définitifs sont enfin connus.

Pour la première fois depuis la présidence de Charles MILLON, le FRONT NATIONAL opère un retour en force dans les représentations de la Région au sein des lycées, en obtenant 155 suppléances et 2 postes de titulaires (lycée Apollinaire et lycée Lafayette à Clermont-Ferrand).

Au total, les élus du FRONT NATIONAL obtiennent 323 représentations dont 82 postes de titulaires et 241 suppléances.

Rappelons que dans la précédente mandature, la représentation des élus FN dans les Organismes extérieurs était inférieure à 50 postes, titulaires et suppléants confondus. Ce succès est d’une part le fruit de la poussée électorale de décembre dernier, mais aussi le résultat de la démobilisation d’une gauche atomisée par sa défaite et de l’impréparation d’une majorité régionale qui peine à trouver ses marques.

A travers ces représentations, le FRONT NATIONAL va poursuivre son travail d’enracinement et de présence sur le terrain.

Publié le 18 Février 2016

N'allez pas me dire que les policiers municipaux sont armés ou que Perdriau, finalement ce n'est pas un mauvais maire, parce que si vraiment les hommes au pouvoir de la ville LE VOULAIENT, la situation changerait. Regardez les communes où le FN est aux affaires, et comparez les chiffres de délinquance avec les précédentes mandatures : c'est sans appel. Ce qui manque à ces hommes de paille c'est le courage politique, et l'envie réelle d'améliorer le quotidien des français. Il est parfaitement honteux de laisser nos ligériens en proie à des "groupes d'individus" qui semblent passer pour le parfait quidam. Mais personne n'est dupe et tôt ou tard, cette gestion criminelle se paiera un jour, pour reprendre les mots de Marion Maréchal Le Pen.

Publié le 18 Février 2016

"Le maire, Christian Patard, concluait en précisant que le conseil municipal n’était pas hostile à l’accueil de ces demandeurs d’asile, mais que le nombre et l’urgence ne lui semblaient pas offrir de bonnes conditions."

Le Progrès

Trois heures de Conseil Municipal et une commune tendue plus tard, et voilà la réponse : on n'a pas très envie mais en fait on va le faire quand même. A suivre...

Publié le 18 Février 2016

Publié le 17 Février 2016

Tribune de Sophie ROBERT & Charles PERROT dans le Petit Forézien du mois de Février 2016.

Tribune de Sophie ROBERT & Charles PERROT dans le Petit Forézien du mois de Février 2016.

"En réponse aux agressions commises sur des jeunes femmes en Allemagne, la mairesse de Cologne leur a conseillé d’avoir une tenue non provocante à l’égard des migrants. En réponse aux agressions qui se multiplient à Feurs, Jean-Pierre Taite, propose d’équiper les policiers municipaux de gilets pare-balle et refuse de les armer.

Ces derniers n’ont que le droit de se faire tirer dessus comme des lapins, sans pouvoir se défendre !!! C’est ni plus ni moins que refuser le recours à la légitime défense aux forces de police municipales et les agresseurs courent toujours. Si comme les français, les Foréziens ne veulent pas que le roman de Houellebeck «soumission» devienne réalité, ils doivent prendre en mains leur destin et réagir contre les agissements de nos gouvernants qui par faiblesse, reculades et accommodements portent atteinte à l’unité et l’identité de la France.

Le Front National seul contre tous, a été le premier à mettre en garde nos concitoyens du danger d’une immigration incontrôlée. Il sera également en première ligne pour défendre les intérêts de la France et des français. A Feurs, vos élus Front National continueront inlassablement a faire entendre leur voix aussi bien sur la gestion de notre commune que sur la sécurité des habitants de Feurs."

Sophie ROBERT et Charles PERROT
Permanence 7, rue Gambetta à Feurs
ouverture le samedi matin de 10h à 12h ou sur Rendez-v
ous

Publié le 17 Février 2016

La femme de Fabius succède au Ministre Jean-Michel Baylet à la tête du groupe de presse La Dépêche : et vive l'indépendance de la presse version socialiste !

A partager pour faire connaître ce scandale démocratique

Publié le 17 Février 2016

Communiqué du Front National sur les perquisitions dans le mouvement

La pitoyable affaire dite des assistants parlementaires, lancée à la veille des élections départementales par le socialiste allemand Martin Schulz en 2015, se traduit aujourd'hui par une perquisition au siège du Front National.

Le Front National s'étonne du choix de cette procédure, dirigée par le procureur de la République hors la nomination d'un juge d'instruction, donc aux ordres du ministre de la Justice, alors même que cette enquête préliminaire a été ouverte il y a près d'un an.

Il s'étonne également de l'incroyable déploiement de moyens engagés par le pouvoir, alors que sur le fond cette affaire manque évidemment de bases légales.

En effet, il est reproché à certains assistants parlementaires d'avoir des fonctions ou responsabilités politiques, ce qui, dans un état de droit, est une liberté fondamentale de tout citoyen qui ne peut être limité dans son engagement politique ou associatif. Dans tous les partis, des assistants parlementaires ont des responsabilités politiques.

Cette perquisition doit donc être vue pour ce qu'elle est : une opération politique directement pilotée par François Hollande et Manuel Valls, dans le but d'entraver, de surveiller et d'intimider l'opposition patriote.

Publié le 16 Février 2016