Publié le 26 Février 2016

Et le journaliste d'ajouter toute à la fin : " jessica (nom d'emprunt) manifestait son désir de partir à l'étranger pour vivre pleinement sa religion, impossible de retrouver sa trace aujourd'hui".

OK...

Et donc ? Tout va bien.

C'est merveilleux, vive la liberté, ils ont raison les socialistes, après tout : que tout le monde fasse ce qu'il veut quand il le veut.

Folie.

Publié le 26 Février 2016

Les mairies LR : ces cautions de l'islamisation...
Les mairies LR : ces cautions de l'islamisation...

Les Républicains donnent vraiment l'impression d'ôter le masque sur leurs intentions cette semaine, tellement ils accumulent : entre Copé qui prône la légitimité de l'Islam (cf. twitt de Droite nationale ci-dessus), une conseillère municipale LR d'Argenteuil qui s'affiche voilée (cf. photo ci-dessus), voilà maintenant que les mairies UMPS prêtent leurs salles municipales aux salafistes. (Pour lire l'article cliquez ici) Ils osent tout !

On aura tout vu, à ce niveau ce n'est pas du clientélisme mais du racolage ouvert et assumé, l'ancien parti de droite n'a plus d'honneur, plus d'éthique, plus de pudeur et avance désormais à découvert. Lâches, les Républicains feraient n'importe quoi "pour combattre le FN" et se faire réélire, quitte à présenter sans honte aucune leurs vieux briscards de Juppé, Fillon et Cie - à qui les français ont déjà laissé une chance, et qu'ils n'ont pas saisie - ou leurs soit disant nouveaux comme Bruno Le Maire qui fait campagne avec les idées du Front mais n'a pas le courage politique de le rejoindre. Il faudra qu'on nous explique un jour à quelle valeur peuvent encore s'accrocher leurs adhérents...parce qu'ici on a beau chercher, on ne trouve pas.

Publié le 25 Février 2016

Le délire de F. HOLLANDE et les pays gouvernés par "l'extrême droite"...

Le président français, François Hollande, a émis la possibilité de suspendre un État membre de l’Union européenne si un gouvernement d’extrême droite arrive au pouvoir. Un article de le partenaire de Fdesouche Deutsche Wirtschafts Nachrichten.

« Un pays peut être suspendu de l’Union européenne », a déclaré François Hollande sur France Inter le 18 février. « L’Europe a les outils juridiques pour empêcher un pays de violer les principes démocratiques », a-t-il ajouté.

« Quand la liberté des médias est en jeu ou quand les constitutions et les droits de l’Homme sont menacés, l’Europe ne peut pas simplement agir comme un filet de sécurité. Elle doit mettre en place des procédures pour suspendre les pays. Cela pourrait aller aussi loin que cela », a poursuivi le président.

À ce jour, aucun pays n’a été suspendu de l’Union européenne pour cette raison ou pour une autre. Pour François Hollande, des « vérifications » pourraient être nécessaires pour surveiller les changements proposés en Pologne.

Source : ici

Publié le 25 Février 2016

Car il ne faudrait pas oublier le tapage incroyable effectué par les services de préfecture suite à la nuit de la Saint-Sylvestre où l'on dénonçait une nuit "plutôt calme"... Qu'à cela ne tienne, quand un quotidien titre que le nombre de voies de faits et d'acte de dégradation est en baisse un autre lui fait écho en le contredisant dans la foulée. Mais ce que personne ne dit, et c'est bien dommage, c'est que nos hommes : pompiers et policiers, ne peuvent plus intervenir et faire leur métier quand des faits similaires à celui que relate l'article se déroulent. L'Etat et les collectivité ne sont pas assez sévères, nous réclamons dissuasion et punition pour quiconque détruit les biens d'autrui.

Publié le 25 Février 2016

Etrange : aucune mention des noms ou des étiquettes politiques des élus en question. Aucune interview de l'un d'entre eux. On sait juste que "des élus sont contre le projet de future carte intercommunale". Mais qui l'a voté, cela, qui l'a permise ?
Le progrès rapporte quelques propos dont :"Aujourd’hui l’Etat balaie d’un revers de main la démocratie locale et l’avis des communes qui représentent largement l’avis des habitants."

Nous objecterons : à qui la faute ? 

Des questions qui mériteraient des réponses, de la part des acteurs de cette grève...

Publié le 24 Février 2016

Communiqué de l'Association de Soutien à l'Armée Française (ASAF)

L’ASAF, à travers la personne de son président, a fait l’objet d’une mise en cause mensongère dans le Canard enchaîné du 17 février 2016. Il y est écrit notamment, dans un texte anonyme, que « le président de l’ASAF se montre assidu aux réunions organisées par Marine Le Pen à l’intention des militaires ».

Cette assertion est une contre-vérité aisément vérifiable, d’autant que l’ASAF avait rapporté dans un communiqué, fin 2011, sa présence à la réunion publique organisée par la candidate du Front national pour présenter son programme Défense, dans le cadre de l’élection présidentielle de 2012.

Le président de l’ASAF, membre d’aucun parti et tenu par les statuts de l’association à une stricte neutralité politique, a d’ailleurs assisté à la présentation du programme Défense de messieurs Hollande et Sarkozy. Ne pas assister à l’une de ces trois réunions eut évidemment exprimé, par défaut, un choix politique incompatible avec nos statuts.
Le président de l’ASAF n’a depuis 2012 assisté à aucune autre réunion organisée par Marine Le Pen. En revanche, lui ou l’un des administrateurs assistera bien entendu aux présentations des propositions relatives à la Défense organisées par l’ensemble des candidats à l’occasion de l’élection présidentielle de 2017.

Le Canard enchaîné ayant diffusé à tort une information aussi grossièrement mensongère dans un encadré anonyme se doit de la corriger dans son prochain numéro. Dans le cas contraire, il se discréditerait et pourrait faire l’objet d’une action en justice que l’ASAF se réserve le droit d’entreprendre.

À travers cet encadré, et l’article - signé Hervé Liffran - lui aussi entaché de plusieurs erreurs, le Canard se fait le médiocre et probable collaborateur du cabinet du ministre de la Défense dont la préoccupation majeure paraît être de réduire au silence les militaires ayant quitté le service actif. Il est évident que ce type d’article incitera encore davantage de Français à rechercher les informations auprès d’hommes et de femmes libres et responsables, et d’associations indépendantes s’exprimant sous leur nom et à visage découvert sans se couvrir de la « burqua intellectuelle » de l’anonymat comme le fait, avec une certaine lâcheté, ce rédacteur du Canard.

Rappelons enfin que l’ASAF est une association indépendante, composée d’autant de civils que de militaires, tous bénévoles. Elle ne sollicite aucune subvention de l’État, mais renforcera ses actions durant l’année 2016 et verra sans aucun doute son audience continuer à croître. En 20 jours en effet, son site (www.asafrance.fr) a déjà reçu la visite de plus de 160 000 internautes.

Publié le 24 Février 2016

"L'Etat te signe un chèque si tu agrandis ton école pour accueillir des immigrés"

"Le 15 janvier [...], Manuel Valls a écrit aux préfets pour annoncer une rallonge de 800 millions d’euros à destination des communes. L’objectif est de « conforter les initiatives des collectivités qui, en assurant une part prépondérante de l’investissement public, contribuent à doter la France d’équipements structurants nécessaires à son attractivité et à son développement ». [...]

Mais ce fonds de soutien à l’investissement public local est également destiné à des projets « de développement d’infrastructures en faveur de la mobilité ou de l’accueil de populations nouvelles, notamment en matière de construction de logements et d’équipements publics rendus nécessaires par l’accroissement du nombre d’habitants ». Les villes dont la population augmente vont donc pouvoir faire face aux nouveaux besoins, croit-on. Grossière erreur!

L’annexe qui accompagne le courrier du premier ministre est précise et restrictive. Tout le monde n’y a pas droit! « Dans le cadre de l’accueil de 24000 migrants annoncé par le président de la République le 7 septembre 2015, le fonds a vocation à être mobilisé afin d’accompagner les collectivités locales sur le territoire desquelles seront accueillis ces nouveaux réfugiés »! En bref, si tu veux une subvention pour agrandir ta maison de retraite ou agrandir ta crèche parce que de nouvelles familles se sont installées dans un lotissement de ton village, tu peux toujours aller chercher ailleurs. En revanche, si tu agrandis ton école pour accueillir des immigrés, l’Etat te signe un chèque! [...]"

Source : Le Salon Beige

Publié le 24 Février 2016

Communiqué de Michèle AGRAFEIL, élue FN au Coteau

Les Etines, un quartier pas si tranquille...

Dans le quartier des Etines, le complexe sportif a subi 2 nuits en série de détériorations croissantes le 21 et le 22 février dernier (entrée par effraction, tags, vandalisme, etc.) visant le maire, la police et notamment le Front National.

Le Progrès de ce jour nous rapporte que : "Joint au téléphone, Jean-Louis Desbenoit, le maire de la commune, parlait de « bêtise humaine » et de « jeunes désœuvrés en plein désarroi".
Le
Front National n'est pas aussi clément que lui sur ce dossier, car pour revenir une seconde fois, deux nuits de suite, la dégradation de biens publics est préméditée et volontaire. Les autorités qui ont été insultées devraient être beaucoup plus menaçantes au lieu de toujours donner des excuses aux délinquants.

Il est à noter que si la Mairie effectue beaucoup d’économie par ailleurs, la répétition de ces intolérables vandalisations va finir par coûter cher au contribuable et ce n'est pas à lui de supporter cela. Aujourd’hui des bâtiments de collectivité, demain des habitations privées ?

Je demande à Monsieur Debenoist d'envisager sérieusement l’embauche de nouveaux fonctionnaires de police (1 policier municipal pour 7300 habitants ce n’est résolument pas assez) car s’il y a bien un domaine dans lequel on ne peut pas faire d’économie c’est bien la sécurité des français - ici des costellois - premier droit fondamental. Il est temps d'investir au lieu de reculer devant une délinquance qui triomphe puisque le match programmé initialement aux Etines a été déplacé...

Finalement, au risque de faire mentir quelques articles de presse récemment parus, Le Coteau n’est pas une commune tout à fait tranquille... Nous en voulons pour mémoire la série de cambriolages impasse Reynaud Matout, dans laquelle les costellois m'ont confié : "avoir peur d'y passer "

Michèle AGRAFEIL
Elue FN à la mairie du Coteau
Responsable de la permanence de Roanne
Responsable de la 5ième Circonscription

Publié le 23 Février 2016

Même s'il ne faut jamais vendre la peau de l'ours, ce sondage saura quand même donner un bon coup de boost à nos équipes de terrains qui poursuivent sans relâche les tractages, réunions, boitage et collage. La persévérance paie, toujours, alors on ne lâche rien et on continue le combat, pour notre beau pays et tous les Français !

Vive la France !

Vive le Front National !

Publié le 22 Février 2016

Le Front National de la Loire soutient les habitants de cette commune d'à peine 188 âmes à qui l'on impose d'accueillir une centaine de migrants sans jamais leur avoir demandé leur avis.

Il est parfaitement ahurissant d'imposer à la population un tel ratio de clandestins. La préfecture est restée sourde à nos interpellations pourtant primordiales dans ce dossier qui semble avancer à grand pas, dans le plus grand des mépris pour les ligériens. C'est très grave.