Publié le 22 Juillet 2015

Vous souvenez vous de cette petite baffe ?

Pensez-vous qu'on puisse refaire cela aujourd'hui ?

C'était il y a plus de 10 ans, et aujourd'hui le gosse qui a fait les poches de Bayrou a pris 4 mois ferme...SANS MANDAT DE DEPOT, une fois de plus, une justice au comble du laxisme.

http://www.sudouest.fr/2012/04/03/le-jeune-gifle-par-bayrou-condamne-a-de-la-prison-ferme-677841-635.php

Publié le 22 Juillet 2015

EXCLUSIF : Asia Bibi, l'espoir ?

Lu sur le blog de Jeanne Smits :

"La Cour suprême du Pakistan vient d'accepter d'entendre le recours d'Asia Bibi, la femme chrétienne condamnée à mort pour « blasphème » pour avoir comparé les attitudes du Christ et de Mahomet après que des compagnes de travail musulmanes eussent refusé le verre d'eau qu'elle leur tendait comme « impur » – haram. La décision suspend l'exécution par pendaison décidée il y a cinq ans, date depuis laquelle la mère de 5 enfants est emprisonnée dans un couloir de la mort. Elle a aujourd'hui 50 ans.

La sentence capitale avait été confirmée par la cour d'appel du Lahore en octobre 2014 et la décision d'aujourd'hui aurait pu marquer la fin de la procédure si les juges avaient décidé de déclarer le recours d'Asia Bibi irrecevable.

Le recours de la jeune femme, qui conteste les accusations de blasphème, sera donc examiné en détail à une date qui reste à déterminer, a fait savoir l'avocat d'Asia Bibi, Saiful Malook. L'avocat de son accusateur, un dignitaire musulman local, a tenté en vain d'empêcher l'examen du recours pour un motif technique : son avocat soutenait qu'il avait été introduit hors délais.

Cette question sera examinée en même temps que les arguments d'Asia Bibi, ont fait savoir les juges.

En même temps que se déroule le volet judiciaire de cette affaire, le mari d'Asia Bibi en a appelé au président du Pakistan Mamnoon Hussain pour obtenir un « pardon » présidentiel ainsi que le droit d'émigrer en France avec son épouse.

La suspension de la sentence de mort autorise en principe Asia Bibi à quitter la prison (alors qu'il ne lui avait même pas été permis d'assister à l'audience de la Cour suprême) mais elle devra y demeurer pour des raisons de sécurité. L'accusation de blasphème est en effet souvent suivie de lynchage, souligne HazteOir en Espagne qui a contribué aux frais de sa défense et qui appelle la pression internationale à rester forte dans la mesure où elle n'est toujours pas en liberté."

Publié le 22 Juillet 2015

Publié le 20 Juillet 2015

La Rédaction vous fait toutes ses excuses pour la diffusion de ce #Fake (=Faux) à défaut de ne pas l'avoir dit, parfois on se demande s'il ne le penserait pas un peu !

La Rédaction vous fait toutes ses excuses pour la diffusion de ce #Fake (=Faux) à défaut de ne pas l'avoir dit, parfois on se demande s'il ne le penserait pas un peu !

Publié le 20 Juillet 2015

Une fois n'est pas coutume, le laxisme judiciaire permanent des élus en place arrive même à nous pourrir notre sacro-sainte fête de la Saint-Aubrin. 

L'histoire raconte qu'il suffit de dix crouilles personnes pour gâcher la soirée avec un pistolet à grenaille jouet (normal), et à la fin les forces de l'ordre perquisitionneront chez l'une d'entre elle et trouveront ...des centaines de grammes de drogue  substance illicite.

Je vous entends d'ici dire : "Ho ben ça alors !" avec dépit ou ironie.

Un nihil novis sub sole qui nous laisse penser que lentement mais sûrement, si l'Etat ne devient pas ferme sur les sentences, les français se feront justice eux-mêmes. Seulement voilà, se faire justice soi-même en France n'est pas très bien vu rétribué. Enfin, si au contraire, c'est cher payé la prison ferme pour avoir faire preuve de bon sens légitime défense. Vous voyez de qui je parle, bien sûr.

Nous en appelons à la sagesse des magistrats pour que cesse cette ambiance nauséabonde nous rappelant les heures les plus sombres de notre histoire et franchement insupportable d'un France dans l'insécurité permanente. Appliquez la loi, bon sang !

Quant à vous chers lecteurs, vous savez ce qu'il vous reste à faire au prochain scrutin...

Néanmoins ne nous couchons pas idiots :

"Saint Aubrin était un évêque auxiliaire du diocèse de Lyon qui naquit à Montbrison au milieu du VIIIe siècle et qui se distingua par sa piété et ses hautes vertus notamment par sa charité...

Les documents biographiques sur saint Aubrin sont peu nombreux, les archives de la collégiale Notre-Dame ayant été brûlées par les huguenots lors de la prise de Montbrison par le baron des Adrets.
Selon les bollandistes saint Aubrin serait mort le 2 janvier, et son corps aurait été déposé derrière le grand autel de l'église Saint-André aujourd'hui disparue. Les anciens calendriers lyonnais rappellent son nom au 2 janvier et au 15 juillet. Cette dernière date serait celle de sa canonisation. (source: "Les belles traditions perdues: le coton de saint Aubrin")

 

;-)

Publié le 20 Juillet 2015

Communiqué de Presse de Nicolas BAY, Secrétaire Général du Front National

Face à l'indifférence des dirigeants nationaux et régionaux pour notre agriculture menacée de ruine, la manifestation de nos éleveurs qui a lieu en ce moment à Caen afin de protester contre la baisse vertigineuse de leur revenu est légitime et doit être saluée.

En exposant la production française à la concurrence de produits étrangers élaborés dans des pays où les coûts de production sont très faibles, les ministres de l'agriculture qui se sont succédé ont commis un crime contre les filières de l'élevage français.

Dernière en date, la suppression des quotas laitiers, qui a mis nos producteurs laitiers dans une situation extrêmement précaire, en est l’exemple type, approuvée conjointement par Bruno Le Maire puis Stéphane Le Foll.

Si nos éleveurs sont étouffés dans leur travail par une somme de charges sociales et de normes environnementales imposées par la commission européenne, cette situation dramatique résulte avant tout de la faiblesse des responsables politiques, qui se refusent à prendre les mesures nécessaires pour protéger nos agriculteurs de la concurrence internationale déloyale qui menace des dizaines de milliers d'emplois.

Le Front National apporte son soutien total aux éleveurs normands.

La politique de libéralisation tous azimuts menée alternativement par l'UMP et le PS doit cesser et laisser place à une politique résolument patriote pour que nos éleveurs puissent vivre décemment et librement de leur travail.

Cela passe par l’instauration d’une dose de quotas et de prix planchers qui rendra dignité à nos agriculteurs et force à notre agriculture.

Cela passe aussi par la suppression de la directive sur les travailleurs détachés qui instaure un dumping social inadmissible pour nos agriculteurs, et l'allègement des cotisations salariales agricoles qui pèsent lourdement sur les petites exploitations.

Publié le 18 Juillet 2015

Ce qui se devait présenter comme une brève altercation d'automobilistes nerveux s'est transformée hier en meurtre... et personne ne dit rien.

En effet, il ne semble émouvoir personne qu'un homme se soit fait poignarder en pleine après-midi pour avoir refusé la priorité à un stop à un autre automobiliste... Normal.

La Rédaction a eu beau fouiller, aucune réaction d'élu en place : pas d'indignation, pas de condamnation, et encore moins de condoléances à la suite de " la mort survenue hier de cet homme de 26 ans", nous relate le Progrès ... Juste un silence assourdissant comme toujours à chaque fois qu'une situation est gênante ou inintéressante.

Décidément, la déshumanisation de ce bastion communiste (oui, il y en a encore, c'est bien ça le plus fou !) est totale.

Tous les élus de la Loire compatissent à la douleur de la famille de la victime et demandent aux élus en poste de tout mettre en oeuvre pour attraper et punir comme il se doit le responsable de ce meurtre odieux et gratuit.

Publié le 17 Juillet 2015

La Chronique de Dominique C., Stéphanois

FRIFRI "La Boude"

J’ai l’habitude de fréquenter le Conseil municipal de Saint-Etienne depuis plusieurs années. Je connais donc bien André Friedenberg.

L’homme aura été, concomitamment ou alternativement conseiller communal, cantonal ou régional. Aujourd’hui il est conseiller d’opposition à la ville de Saint-Etienne, conseiller régional ...jusqu’en décembre. Monsieur Friedenberg est un professionnel. La politique est son viatique, même s’il est vrai que pour un socialiste il devient de plus en plus difficile de vivre sur l’os !

En fait André n’est pas vraiment socialiste ... il est radical de gauche.

C’est un peu pareil, mais en plus rond, plus rassurant. C’est sûr, chez les « rad’soc », on ne se ballade pas le couteau entre les dents !

Cette bonhomie doit lui servir puisqu’à dire vrai on ne lui connaît pas d’ennemis. André fait l’unanimité. Il est perçu comme un personnage patelin, aimable avec tous, et que tous appellent : "FRIFRI".

Au Conseil municipal il arrive, toujours souriant et chaleureux. Il serre les mains qui se tendent, quelque soit leur propriétaire. Il distribue les bises aux conseillères de son groupe, et salue très confraternellement ses camarades communistes, socialistes et écolos.

Il s’assoit à la place qui lui est réservée, et de là, jette un sourire au public. Bref, André semble un brave homme, sa mine gourmande et sa praxie de bon vivant dégagent une impression qui rassure. On lui donnerait le Bon Dieu sans confession.
Les interventions d’André au Conseil municipale sont plutôt rares, voire exceptionnelles.

Son cheval de bataille à lui, ce sont les affaires étrangères, une résurgence de son ancien mandat où il occupait, au côté de Maurice Vincent les fonctions de maire adjoint aux affaires internationales.

Il semble nostalgique de cette période qui lui autorisait, aux frais de la ville, quelques escapades sympathiques.

L’autre jour, lors du dernier conseil, André est intervenu sur des aides qui allaient être votées pour la Tunisie, et Madagascar. Pour une fois, lors de cette intervention, il montrait un visage qu’on ne lui connaissait pas. Il prononça quelques critiques à l’encontre de son successeur, et surtout, il déniait la qualité de « collègue » au pourtant très courtois Serge Horvath, élu du Front National. Celui-ci, comme à son accoutumé, avait lancé quelques vérités premières qui n’eurent pas l’heur de plaire à notre Rad’soc.

Il faut pourtant qu’il s’y fasse André, la vie politique à Saint-Etienne n’est plus un long fleuve tranquille. Le Front National est devenu au fil des élections le premier mouvement dans la ville et dans le département. Le FN ose, et le FN propose. L’époque du jeu de la barbichette a changé.
La dernière sortie du FN de Saint-Etienne qui voulait, comme la loi l’autorise, émettre un vœu au Conseil sur la réhabilitation de la peine de mort pour les terroristes a dû déstabiliser André, d’où son petit coup de « moins bien ».

Il a fait son temps André.

Dominique C., Stéphanois.

Publié le 17 Juillet 2015

Communiqué de Presse de Christophe BOUDOT, tête de liste FN Auvergne Rhône-Alpes

Nous saluons la 1ère victoire dans les sondages de Christophe Boudot !

Certes, il convient de relativiser cette simple consultation internet, mais elle constate la forte dynamique électorale du Front National.

A 5 mois des élections régionales cette consultation ouvre de belles perspectives de victoire.

« Question de la semaine »

LYONMAG

www.lyonmag.com

Retrouvez l’article ici : http://www.lyonmag.com/poll/index/74125

Publié le 16 Juillet 2015

Bref : quand on est recherché par la Police, on évite de se faire remarquer...