Publié le 6 Décembre 2014

http://s-www.leprogres.fr/images/BF5BE95F-3D3F-4E85-853E-BB4815438A24/COM_01/photo.jpgCommuniqué de Raphaëlle Jeanson, Conseillère municipale de Saint-Etienne, Conseillère communautaire de Saint-Etienne Métropole

De nombreuses mairies et administrations de France sous prétexte de laïcité (ou peut-être pour s'adapter à l'évolutiion de populations et de religion que subit la fille aînée de l'Eglise) ont renoncé aux crèches de Noël traditionnelles. Il serait intéressant de voir combien de mairies ont fait encore la crèche cette année. Cette traditition Catholique si belle, hymne à la vie et à la famille, est en passe de s'éteindre sans que personne ne s'en émeuve. Mais... où est donc passé le principe de laïcité, lorsqu'il s'agit d'utiliser pour certaines mairies, des panneaux d'affichage public pour souhaiter un bon ramadan à tous ? Le sapin de Noël est lui aussi contesté sous prétexte qu'il plonge ses racines dans le christianisme... Il faut le dire et l'affirmer haut et fort: nos souches sont chrétiennes comme la plupart des traditions françaises, n'en déplaisent aux dhimmis qui nous gouvernent! Ils sont allés jusqu'à changer le nom des vacances scolaires... Où sont nos vacances de la Toussaint, de Noël ou de Pâques?... Pourquoi ont-elles été balayées par les vacances d'automne, d'hiver et de printemps?!

Nous verrons dans quel camp se place Monsieur Perdriau! J'attends donc impatiemment de voir de quoi s'ornera le hall de l'Hôtel de Ville de Saint-Etienne...ou pourquoi pas Furania, tant que nous y sommes?!

Publié le 5 Décembre 2014

Communiqué de presse de Sylvie Goddyn et Philippe Loiseau, Députés français au Parlement européen

La puissance publique a financé dans la Creuse, à hauteur de 625.000 euros, la création d'une usine d'engraissage de veaux permettant la création de trois emplois seulement.

Cette usine, qui se présente comme une ferme, a pour vocation de produire 1400 veaux par an, nourris aux OGM importés, cloitrés à 15 bêtes par box avec 6m² chacune, et enfin abbatus selon le rituel halal, c'est-à-dire égorgés sans étourdissement préalable, pour être exportés en Afrique du nord. Mondialisme, maltraitance animale, OGM... cette exploitation additionne donc la totalité de ce qui se fait de pire en matière d'élevage.

Sylvie Goddyn et Philippe Loiseau, députés européen du Front National, dénoncent ce type d'exploitation qui met en danger notre modèle agricole et nos valeurs. Le Front National s'oppose au développement de ce modèle industriel qui, de plus, puise abondamment dans l'argent public.

---------------------------------------------------------------

DSC 1744Addendum

Messieurs les Députés et Sénateurs de la Loire, voilà où nous conduit votre folle politique d'abandon de notre souveraineté, voilà les conséquences de l'horreur de votre politique suivie depuis 40 ans, voilà à quoi nous conduit votre trahison de l'agriculture française, votre incommensurable lâcheté face aux injonctions de Bruxelles, votre politiquement correct... votre politique est tout simplement et littéralement abjecte !!!!

Charles PERROT, Vice-président du groupe Front National au Conseil régional Rhône-Alpes, Conseilleur municipal de Feurs

Publié le 3 Décembre 2014

Lyon - Samedi 29 novembre 2014

- Geert Wilders, Député et Président du Parti de la Liberté (PVV) néerlandais.

- Andrey Issaïev, Vice-président de la Douma de la Fédération de Russie et membre de Russie Unie.

- Heinz-Christian Strache, Député et Président du FPÖ autrichien.

- Matteo Salvini, Député européen et Président de la Ligue du Nord italienne.

- Philip Claeys, Vice-président du Vlaams Belang, Flandres.

- Krasimir Karakachanov, Bulgarie

- Jiri Janecek, République Tchèque

Publié le 3 Décembre 2014

http://media.rtl.fr/online/image/2012/0614/7749525683_jo-wilfried-tsonga.jpgIls sont tous Français mais ils vivent tous en Suisse. Eux, ce sont les tennismen alignés par Arnaud Clément en finale de la dernière Coupe Davis. La polémique a vite désenflé puisque nos tennismen, de bons patriotes nous assure-t-on, représentent cette belle France universelle que l'on nous vante à matin, midi et soir.

Nous ne dirons rien de plus à ce sujet, il est plus intéressant de s'attarder sur le cas Tsonga :

Roger Federer, blessé, refuse de jouer la finale du Masters de Londres (1 million d'euros à la clef) afin d'être fin prêt pour la finale de la Coupe Davis opposant la Suisse à la France. Tsonga joue le premier match. Il perd. "J'étais blessé", se plaindra-t-il. Le Suisse Federer perd également son premier match... en ne s'entraînant pas de la semaine à cause d'une blessure au dos. "Ma défaite n'a rien à voir avec ma blessure, mon adversaire était meilleur que moi", dira-t-il. La différence de classe entre Tsonga et Federer n'est pas seulement technique...

Le lendemain, alors que Tsonga s'entraînait parfaitement normalement, il a prétexté une blessure au bras et n'a pas joué le double. Ni le simple du lendemain alors qu'il devait être aligné. Les rumeurs les plus folles enflent. Tsonga serait bel et bien disponible mais aurait refusé de jouer suite à une dispute avec son entraîneur à la fin du premier match.

Au lendemain de la défaite contre la Suisse, les Français, la queue entre les jambes, maintenaient cette version de la blessure... tout en changeant peu à peu la version d'origine. On se défend comme on peut. Pendant ce temps, la fédération française se terre dans le mutisme.

... Et 4 jours plus tard, Tsonga, blessé au point de ne pas jouer l'un des matchs les plus importants de sa carrière sportive, mais un match qui ne rapporte rien (!), s'envole pour les Philippines (une quinzaine d'heures de vol tout de même) pour y jouer un match d'exhibition qui lui rapportera 500.000 euros.

Comprenez ce que vous voulez... mais l'amour de la patrie, pour certains, ça signifie plus que pour d'autres.

Publié le 3 Décembre 2014

Le système UMPS dans toute sa splendeur !

Nous pensions que jamais personne en France n'assisterait à pareille scène : le leader de la gauche la plus radicale, le révolutionnaire Mélenchon qui encense l'ancien président de la République, l'immigrationniste Nicolas Sarközy, ce n'était pas imaginable.

Pourtant, c'est ce qu'il s'est produit et Jean-Luc n'a été forcé par personne : le communiste, l'antilibéral, l'anticapitaliste, l'écologiste, l'altermondialiste, le marxiste Mélenchon qui glorifie dans une vidéo l'ultra-libéral, l'europhile, le progressiste Sarközy.

Que Mélenchon fasse preuve de respect à l'encontre d'un homme, certes son ennemi, comme Jean-Marie Le Pen, nous aurions pu le comprendre. Mais encenser la politique de caniveau d'un Nicolas Sarközy... Cela cache forcément quelque chose. En même temps, les alliances Front de Gauche - UMP ont été légion lors des dernières élections municipales pour contrer les listes Front National, donc plus rien ne nous étonne vraiment.

Peu à peu, les masques tombent...

A propos de Nicolas et Jean-Luc, nous pourrions presque reprendre en le modifiant légèrement le slogan très connu des arbitres de football : "Nous n'avons pas le même maillot... mais nous avons le même objectif mondialiste !

Publié le 3 Décembre 2014

Extraits : "La famille survit grâce aux aides sociales [...]."

"Pour le contribuable suédois, la facture est salée : 4 milliards de dollars, soit 1% du PIB !"

"Le gouvernement alloue 13000 dollars pour chaque réfugié, ce n'est pas assez pour construire de nouvelles écoles et financer des cours de langues."

"La barque est bientôt pleine expliquent les responsables politique de la droite nationale. Leur popularité est en forte augmentation dans le pays."

"Nous n'avons pas les moyens, nous ne pouvons pas les soutenir sur le long terme, et cette situation met tout le monde à rude épreuve : c'est vrai, à la fois pour les personnes qui arrivent en Suède, et pour celles qui habitent déjà en Suède." Tommy Hansson, Parti des Démocrates Suédois.

"Si la Suède continue cette politique des portes ouvertes, cela va attirer tellement de monde que nous ne pourrons pas y faire face. Il faut tracer une ligne rouge, quelque chose de chiffré et dire que l'on ne peut pas accepter plus de monde." Afram Yakoub, Président de la principale association de réfugiés en Suède.

Pour une fois que France 2 nous gratifie d'un reportage plutôt neutre, profitons-en !