Publié le 1 Novembre 2014

http://droite.tv/wp-content/uploads/2014/10/la-cgt-son-secretaire-general-th-480x293.jpgEt pan, Lepaon a encore frappé ! Et une grosse affaire de plus pour la CGT, une ! Après les vacances de luxe des élus de la CGT dans divers châteaux de France, l'on apprend que les travaux de rénovation de l'appartement de fonction de Thierry Lepaon ont coûté 120.000 euros à la centrale (Le Canard Enchaîné).

Selon l'hebdomadaire du mercredi 29 octobre 2014, les travaux pour cet appartement de 120m² ont coûté 130.000 euros à la CGT, mais le devis initial était encore plus élevé : 150.000 euros.

Le numéro un de la CGT, Thierry Lepaon, que l'on pourrait renommé "la-poule-aux-oeufs-d-or", aurait renoncé à quelques dépenses comme l'installation d'un home-cinéma ou d'une cave à vins... Bouregois, mais pas trop. Quant au loyer de cet appartement situé le long du bois de Vincennes, il est de 2.000 euros.

Comme quoi, cela rapporte de soutenir les sans-papiers au détriment des travailleurs français ! 

Publié le 1 Novembre 2014

http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/9/5/1/000194159.jpgLa détresse des petits patrons n'est plus un sujet honteux. Le 10 juillet, à Montpellier, se tenait la première journée nationale traitant du sujet.

Au coeur du dispositif, Olivier Torrès, un chercheur montpelliérain, créateur en 2009 de l'observatoire Amarok, spécialisé dans l'étude de la santé des dirigeants de PME, artisans, commerçants et professions libérales.

"Le suicide d'un salarié d'Orange ou d'un facteur, ça fait le "20 Heures". Un artisan qui se pend dans son garage, c'est trois lignes dans la rubrique faits-divers du journal local. Rien n'existait auparavant alors que c'est un vrai sujet de société ! Dans une PME, si le dirigeant disparaît ou tombe malade, cela peut entraîner le dépôt de bilan", précise-t-il.

Quatre thèses sont soutenues en cette fin d'année à l'Université Montpellier-I. L'observatoire a "ausculté" 1000 petits patrons français à ce jour :

Les premiers résultats montrent que 50% d'entre eux travaillent plus de 50 heures par semaine. Ils font deux fois moins de sport que leurs salariés, 35% ont un mauvais équilibre alimentaire, et ils dorment en moyenne 30 minutes de moins que leurs salariés.

Il y a en France un suicide tous les deux jours qui touche un patron de PME, un agriculteur ou un artisan.

Les principales sources de stress professionnel selon les patrons de PME sont : la surcharge de travail, la pression, la perte d'un client, les factures impayées, la chute des commandes, un conflit avec un client, un problème de trésorerie, un salarié absent et... la pression fiscale !