Publié le 30 Novembre 2014

Pour la Loire, Charles Perrot, Membre du Bureau politique du Front National, Vice-président du groupe Front National à la Région Rhône-Alpes, Conseiller municipal de Feurs & Sophie Robert, Secrétaire départementale du Front National de la Loire, Conseillère régionale Rhône-Alpes, Conseillère municipale de Feurs et Conseillère communautaire de Feurs-en-Forez, ont été récompensés de leur travail et sont élus au comité central du Front National ! 10301509_1435482270048899_178986274779773721_n.jpg

Publié le 28 Novembre 2014

DSC 1744Lors du Conseil municipal du 24/11/2014, Monsieur Taite a cru intelligent de m'attaquer sur ce qui, selon lui, aurait été le début de ma carrière professionnelle, à savoir, je le cite : "On n'a pas tous commencé par une entreprise donnée par son père ou son beau-père." Et pourtant, Monsieur Taite, lors du Conseil municipal précédent, avait affirmé avec force qu'il n'attaquerait jamais les élus sur leur vie personnelle et/ou privée.

Monsieur Taite démontre donc qu'il peut dire tout et son contraire à deux mois d'intervalle. Mais cela, bien-sûr, nous le savions. Chacun jugera désormais du crédit à faire à un Maire aux propos aussi inconsistants qu'idiots. Inconsistants, idiots, et surtout mensongers : pour rétablir la vérité, ma carrière professionnelle a commencé en 1986 par la création de ma propre entreprise, en l'occurrence un laboratoire vétérinaire, ayant pour nom IPA, situé à Tarare, et pour lequel je me suis endetté à titre personnel ainsi que mes deux associés, vétérinaires eux-mêmes. Nous avons développé cette entreprise, créé plus de 30 emplois, et l'avons cédée 8 ans plus tard en 1994 à un important groupe pharmaceutique suisse.

Pour la petite histoire, et pour que l'édification de Monsieur Taite soit complète et non truquée ou tronquée par les affabulations mensongères de quelque conseiller à sa botte, j'habitais à cette époque... à Feurs, au 7 place du Puits de l'Aune au premier étage, un tout petit appartement que, jeune marié, je fus heureux de trouver, appartenant à Madame Goléo, famille bien connue à Feurs.

Voilà comment j'ai commencé ma vie professionnelle...

Si Monsieur Taite a besoin à l'avenir d'autres éléments personnels pour continuer ses attaques idiotes, petites, perfides et mensongères à mon encontre, ou rabaisser un élu simplement dévoué de l'opposition municipale, qu'il se méfie donc de ceux qui le conseillent, qu'il ait ne serait-ce qu'un peu de jugeote personnelle, qu'il ait un peu plus de panache. Mais surtout, qu'il arrête de mentir !!

Ah, au fait, je n'attends évidemment aucune excuse publique de ce bateleur : parce que ça, évidemment, ça aurait du panache !!!

Charles PERROT, Conseiller municipal Front National de Feurs

Publié le 28 Novembre 2014

Sophie-Robert-FN-42-300x300Sophie Robert, Secrétaire départementale du Front National de la Loire, se déplacera à Lyon les 29 et 30 novembre 2014 dans le cadre du Congrès du Front National. Elle sera accompagnée par de très nombreux militants ligériens.

Pour écouter son intervention, cliquez sur le lien suivant : 

"Marine Le Pen, c'est un travail de plusieurs années... et des résultats !" Sophie Robert       

Publié le 26 Novembre 2014

Feurs : Conseil municipal du 24 novembre 2014

Dans une ambiance électrique, Charles Perrot (FN), a mouché Jean-Pierre Taite (UMPS) sur la question des impôts. A la question : "Allez-vous baisser les taux pour que les impôts n'augmentent pas ?", le maire de Feurs a répondu : "On va essayer de ne pas les augmenter. On fera au mieux." Or, la stabilisation des taux... signifie une augmentation nette des impôts !24-11-201424-11-2014--1-.PNGDe son côté, Sophie Robert pointait du doigt l'annulation du précédent conseil et la durée, excessive, de ce dernier, ce qui a permis à Jean-Pierre Taite de faire voter "son budget" sans que le débat n'ait vraiment eu lieu.24-11-2014--2-.PNG 

Publié le 26 Novembre 2014

Dans quel but ? Pourquoi devrions-nous envoyer cet argent à l'Union européenne ? Parce qu'ils n'ont "pas confiance" ? Pourquoi serions-nous sanctionnés si nous ne le faisions pas ? Qu'est-ce qui justifie cela ? Si l'on donne, c'est que l'on va avoir quelque chose en retour ? Non, mais à part des Roms ? Bruxelles, le nouveau "Petit Père du Peuple", dirigerait la France ? Il y a eu un coup d'Etat ? Nous ne sommes pas au courant. Nos dirigeants successifs auraient signé des traités abandonnant la souveraineté de la France aux mains de Bruxelles ? Ah bon ? Mais les Français ont pourtant dit "non" au dernier référendum, n'est-ce pas ? Sarközy aurait ratifié le traité de Lisbonne et annulé le référendum une fois élu ? Et il aurait été soutenu par les socialistes ? Ce serait un peu fort de café... Peu importe, envoyons quand-même l'argent. Au cas où. On ne l'a pas cet argent ? Pas grave, empruntons, les Français se chargeront de régler la note. Après tout, ils voient leurs impôts augmenter depuis des lustres, et sans rien dire s'il vous plaît, alors pourquoi ne pas rajouter quatre petits milliards... d'euros. Pas des francs, n'abusez pas !

PS : et n'oublions pas de remercier nos élites UMPS. Peut-être que le Petit Père des Peuples bruxellois nous réservera un meilleur sort. 

Publié le 26 Novembre 2014

Notre courageux Président, qui a rencontré Poutine la semaine dernière en Australie, n'a même pas osé lui dire de vive voix qu'il comptait repousser la livraison du Mistral... Décidément, le charisme de moule de François Hollande et son légendaire courage, ont encore frappé ! Et c'est la France qui va couler... 

Publié le 26 Novembre 2014

http://www.gentlemale.fr/wp-content/uploads/2014/10/nicolas_sarkozy.jpg"J'avais voulu Rachida Dati comme garde des Sceaux parce que je m'étais dit que Rachida Dati, avec père et mère algérien et marocain, pour parler de politique pénale, ça avait du sens." Nicolas Sarközy en meeting à Boulogne-Billancourt le 25 novembre 2014.

Nous comprenons mieux désormais pourquoi Madame Dati a été nommée par l'ancien Président de la République. Nous pensions, naïvement, qu'elle avait été choisie pour ses compétences et son sens de la justice et de la morale. Avant de vite nous raviser devant ses décisions... 

Merci de cet aveu, dont nous pensons qu'il est, une fois n'est pas coutume, assez honnête, Monsieur Sarközy.

Nous rappelons au passage qu'en 2007, Madame Taubira avait été approchée par Monsieur Sarközy avant même la fin de la campagne des Présidentielles. De fait, la question de savoir ce qui a pu motiver cette approche, se pose...! Nous n'osons avoir un avis. Peut-être serait-il bon d'interroger l'intéressé actuellement en campagne pour la présidence de l'UMP.


Publié le 25 Novembre 2014

Agrégé de philosophie, essayiste, Président du Collectif Racine et Membre du bureau exécutif du FN du Rhône, Yannick Jaffré est l'auteur de "Vladimir Bonaparte Poutine". 

Vidéo à visionner de la première à la dernière minute :