Publié le 5 Septembre 2014

Une information qui est totalement passée inaperçue, la faute aux frasques de l'ex-première demoiselle de France, Valérie Trierweiler, auteur d'un torchon affligeant sur ses relations privées avec le Président de la République, la faute à des médias qui préfèrent les potins de salon plutôt qu'aborder les vrais problèmes que sont l'emploi, l'éducation, les retraites, la jeunesse, etc.

 

En effet, selon Le Figaro, la France a emprunté hier matin sur les marchés à un nouveau plancher historique pour des obligations de référence à échéance de 10 ans, dans un contexte toujours "très porteur pour les dettes en zone euro".

 

La France a déjà levé près de 4,3 milliards d'euros au taux de 1,32% effaçant le précédent record à 1,77% qui datait du 3 juillet dernier.

 

Les marchés adorent prêter à la France... Les prélèvements y sont juteux, le Français "raque" à fond sans trop couiner : heureux sont les allocataires et les cas sociaux du pays !http://www.syti.net/Images/DettePubliqueFrancaise2.jpg

Publié le 5 Septembre 2014

FNloireNous rappelons à nos militants, adhérents et sympathisants que la permanence du Front National de la Loire est ouverte tous les vendredis de 15h à 19h00.

Vous pourrez adhérer, emprunter de la documentation et rencontrer Sophie Robert, Secrétaire départementale, Charles Perrot et Gabriel de Peyrecave, nos trois conseillers régionaux ligériens ou entrer en contact avec tous les autres élus ligériens. 

Front National de la Loire,

3, rue de la République,

42 000 Saint-Etienne 

Salutations patriotes,

Sophie Robert

PS : exceptionnellement, l'habituel maître des lieux, M. Anthony House, ne sera pas présent ce vendredi 5 septembre. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement. 

Publié le 4 Septembre 2014

http://medias-presse.info/wp-content/uploads/2014/01/UMPS-MPI.jpg40% des sympathisants UMP, et sans doute plus selon de récentes sondages, sont favorables à des accords avec le Front National. Un chiffre suffisamment élevé pour soulever le débat, raison pour laquelle Philippe Herlin, 46 ans, a présenté sa candidature à la présidence de l'UMP en juin dernier.

Mais la Haute autorité et le Bureau politique de l'UMP en ont décidé autrement. Anne Levade, présidente de la Haute autorité de l'UMP a invalidé la candidature du candidat, prétextant en accord avec le Bureau politique qu'un "candidat favorable à des accords avec le Front National portait atteinte à l'image de notre formation politique et que cela constituait une faute grave de la part d'un potentiel candidat à la présidence du mouvement."

Décidément, les élites UMP-istes ne changeront jamais ! Parti centriste prêt à collaborer avec les socialistes et l'extrême-gauche (comme cela s'est vu pendant les municipales), qui rapte, en dehors de toute morale, les voix de droite pour mieux escroquer ses propres électeurs.

Publié le 4 Septembre 2014

Lu sur Le Progrès

"Je reconnais être un consommateur, mais je ne suis pas un trafiquant de stups !" Mardi à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Etienne, Abderraouf Chouchane, 24 ans, défie les juges.

Alors le président Roland Cuer déploie tranquillement les nombreux feuillets de la procédure : "Il y a au moins une dizaine de jours de surveillance où l'on vous voit dealer du haschich."

Le prévenu a sévi jusqu'en février 2014. Toujours au même endroit, place Carnot. Toujours dans la même voiture, une Golf. Jour après jour, les PV décrivent un manège identique : les passants qui s'arrêtent vers la voiture, le shit caché le long d'un tronc d'arbre ou dans les égouts, les billets échangés contre des barrettes. (...)"

photoRéaction de Gabriel de Peyrecave, Conseiller municipal Front National de Saint-Etienne

Gabriel de Peyrecave, qui a largement soutenu les riverains excédés de la place Carnot durant la campagne des municipales 2014, se félicite que ces derniers aient été entendus et loue le travail et la compétence des représentants des forces de l'ordre dans cette enquête. Si le combat contre les trafics en tous genres n'est pas terminé, il approuve cette décision ferme, seul moyen de dissuasion avec l'expulsion et le retrait de la nationalité française en cas de double appartenance, à l'encontre de l'un des nombreux personnages qui polluent le quotidien des Stéphanois tout autant que l'image de la ville.

Vos trois élus FN, Raphaëlle Jeanson, Serge Horvath et moi-même, soutiendrons coûte que coûte toutes les décisions de justice qui libéreront Saint-Etienne du joug des trafiquants ! 

(Pour relire les communiqués concernant la place Carnot, cliquez sur les liens suivants :

- Saint-Etienne : Carnot ne doit pas devenir une favela !

- Saint-Etienne : racisme anti-blanc place Carnot !

A noter, concernant ce second communiqué traitant du racisme anti-blanc et rencontré par les habitants de Carnot que, ni M. Vincent, maire à l'époque des faits, ni M. Perdriau, n'ont souhaité réagir, trop soucieux qu'ils étaient de flatter, en pleine campagne, l'électorat de la diversité au dépens de ceux qui en avaient réellement besoin.)

 

Publié le 3 Septembre 2014

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f1/PC-Europ01-275x379.jpgMauvaise nouvelle : depuis le 1er septembre, vous devez payer un droit de timbre de 25 euros pour faire renouveler votre permis de conduire, si vous n'êtes pas en mesure de présenter l'ancien, soit qu'il vous ait été volé, soit que vous l'ayez perdu, 

A noter que cette mesure n'a, à aucun moment, fait l'objet d'une quelconque discussion, pas plus à l'Assemblée nationale qu'au Sénat : personne pour s'y opposer. Elle a été discrètement introduite par le gouvernement Valls à la fin du mois de juin dans le cadre des débats législatifs de la loi de finances rectificatives pour 2014.

Cependant, la gratuité reste de mise pour les demandes à l'expiration du titre (15 ans) tout comme pour la première demande de permis suite à l'examen.

Il n'existe pas de petites économies pour financer le train de vie de nos élus.

Publié le 3 Septembre 2014

http://i1.ytimg.com/vi/pcvg86dthoI/hqdefault.jpgSelon L'Express du 2 septembre, le nouveau ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a gagné un million d'euros brut en 2011 et encore un million pour les quatre premiers mois de 2012, avant qu'il ne rejoigne François Hollande à l'Elysée, soit 1 million d'euros net.

Eh bien, même avec cela, Emmanuel Macron n'est pas soumis à l'Impôt sur la Fortune (ISF). En effet, pour être assujetti à cet impôt, il faut déclarer 1,3 million d'euros de patrimoine... Ce qui ne serait pas le cas du ministre de l'Economie, car voilà ce que dit L'Express :

"L'ancien banquier a utilisé une partie de ses revenus pour la rénovation de sa maison familiale du Touquet et les autres éléments du patrimoine du ministre, ajoutés à ses gains chez Rotschild, ne permettent pas d'atteindre le seuil de 1,3 million."

Si cet Emmanuel Macron semble très habile dès lors qu'il s'agit de ses comptes personnels, nous ne sommes pas certains qu'il sera aussi efficace lorsqu'il s'agira de remettre à niveau l'économie nationale. Le simple fait qu'il vienne de chez Rothschild et qu'il soit encensé par le socialo-libéral crapuleux, Jacques Attali, le classe définitivement du côté du anti-patriotes !

Publié le 1 Septembre 2014

Sophie-Robert-FN-42-300x300Bonjour à tous,

Alors que la rentrée approche à grands pas, et tandis que ces derniers jours ont été plus que mouvementés avec un énième changement au gouvernement, il est également temps pour nous de reprendre "les affaires".

Bien que nous ne soyons plus à un remaniement près, la démission du gouvernement Valls a de quoi agacer. En effet, les nouveaux ministres ne changeront ni des ministres socialistes précédent, pas plus que des ministres UMP connus par le passé : il sera un gouvernement de soumission à l'Union européenne, et qui mènera la même politique maintes fois rejetée par nos compatriotes.

La solution d'urgence qui s'impose est clairement la dissolution immédiate de l'Assemblée nationale, réclamée par Marine Le Pen afin de redonner au peuple et non à une élite autoproclamée qui n'a qu'un seul souci en tête : profiter de "leur" système en enchaînant les mandats, mettant complètement de côté l'indispensable notion de devoir qui devrait pourtant tous les animer.

En cette rentrée qui s'annonce orageuse mais trépidante, gardons l'espoir malgré le spectacle affligeant que nous offrent nos dirigeants.

Sophie Robert, Secrétaire départementale du Front National de la Loire

Publié le 1 Septembre 2014

Lu sur Le Progrès : "Peu avant 17 heures, vendredi, une altercation violente s'est déroulée place Jean-et-Hyppolyte-Vial. Les six agresseurs sont des hommes des Balkans. L'un d'entre eux a sorti un fusil à pompe et tiré à quatre reprises, blessant un Stéphanois.

Quatre des six agresseurs ont été interpellés. Cette affaire est confiée à la police judiciaire et ressemble à un règlement de compte sur fond de trafic de drogue.

Cette tentative d'homicide, si elle est confirmée, s'ajoutera à la longue liste de crimes et délits dus à la drogue. Elle est, en ce qui concerne Saint-Etienne, l'arbre qui cache la forêt du trafic de drogue en France."

photoRéaction de Gabriel de Peyrecave, conseiller municipal FN de Saint-Etienne

Je rappelle qu'il est illusoire de croire en un retour de la sécurité sans un contrôle effectif de nos frontières, et notamment des flux de personnes mais aussi de biens, dont la libre circulation a été érigée en dogme par nos élites UMPS pro-UE.

Il est temps de mener des politiques de prévention, de soin et de répression, politiques sans lesquelles le fléau de la drogue continuera inexorablement de progresser dans notre pays.

D'un côté, si Monsieur Perdriau, édile UMP de Saint-Etienne, a défendu bec et ongles cette politique de libre circulation, il semble faire preuve de bonne volonté quant à l'insécurité régnante dans sa ville. Nous attendrons donc de voir dans les faits, quels moyens il est prêt à mettre à la disposition des Stéphanois et surtout, comment il compte les utiliser. D'un autre côté, il est bien évident que la volonté du gouvernement socialiste de dépénaliser la consommation de certaines drogues va clairement dans le mauvais sens.

Gabriel de Peyrecave

Publié le 1 Septembre 2014

http://cdn-lejdd.ladmedia.fr/var/lejdd/storage/images/media/images/politique/gerard-collomb-la-rochelle-hollande/5919851-1-fre-FR/gerard-collomb-la-rochelle-hollande_pics_390.jpgLu sur Lyon Capitale :

Où diable le maire de Lyon se déplace-t-il à Paris ? A la lecture du Progrès de ce jour, nous apprenons qu'un appel d'offres a été lancé au mois d'août par la Communauté urbaine pour le transport de Gérard Collomb dans la capitale, "pour une fréquence d'une journée par semaine".

Le montant du contrat qui court sur trois ans, varie entre 45.000 et 195.000 euros. Soit la bagatelle de 1250 euros la journée, quand les tarifs régulièrement pratiqués avoisinent à peine les 500 euros.