Publié le 26 Juillet 2014

http://romainblachier.fr/wp-content/uploads/2014/07/nazareens-chretiens-irak.jpgLà-bas : les faits

Le 6 juin, un Etat islamique "auto-proclamé" s'empare de Mossoul (Irak). Le 16 juillet, il décrète avec les hauts-parleurs et minarets, que les Chrétiens de Mossoul ont à choisir entre trois possibilités : 

- soit de se convertir à l'islam,

- soit de payer la jiziah (impôt d'assujetissement imposé aux dhimmis),

- soit d'être tués "par l'épée" s'ils ne partent pas.

Leurs maisons sont taguées d'un N (Nazaréen), pouvant être apparenté à l'étoile jaune sous l'occupation.

Les Chrétiens qui n'étaient pas encore partis (entre 100 et 200 familles... Ils étaient 100.000 il y a seulement dix ans) ont quitté la ville précipitamment. Ce qui n'a pas empêché qu'ils soient molestés aux barrages en sortant de la ville. Certains ont été pillés, frappés, dépouillés de leur argent, bijoux, téléphones portables. Des passeports ont été déchirés.

Nous : sidérés

Jusqu'à ce jour, quelques condamnations verbales. "L'absence de réaction internationale concrète à ce drame pose une vraie question : est-on prêt à voir émerger un régime théocratique totalitaire aux portes de l'Europe ?", s'interroge Faraj Benoît Camurat, président de l'association Fraternité en Irak.

Serions-nous si avancés dans la dhimmitude mentale ?

Eux : silencieux

Où sont les réactions des organismes officiels de l'islam ?

En fait l'épuration de Mossoul est tout à fait conforme aux "us et coutumes" de l'islam. Entre la conversion forcée et l'élimination physique ou l'obligation de fuir, il est proposé le statut de dhimmi : celui qui n'a pas voulu se convertir, on le "protège" à condition qu'il paye un impôt spécial (jiziah) et subisse discriminations, vexations, restrictions de libertés.

Un musulman, même plus ou moins modéré, ne peut pas aller franchement contre cette stratégie que l'islam applique depuis quatorze siècles en s'appuyant sur ses textes de référence. D'où ces silences.

Ici : incubation

Il faut savoir que cette stratégie est déjà appliquée de façon feutrée en France. Ainsi, dans certaines zones urbaines où musulmans et non-musulmans cohabitent, la dhimmitude se met en place en douceur. une opération "porte à porte". Deux ou trois musulmans sonnent chez des non-musulmans avec un Coran. Proposition faite : "Vous vous convertissez... en échange, nous allons vous protéger".

Exactement le schéma "protection-assujetissement" de la dhimmitude.

Publié le 24 Juillet 2014

http://www.babelio.com/users/AVT_Zbigniew-Brzezinski_1272.jpegL'ancien conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, Zbigniew Brzezinski, qui s'entretenait avec l'animateur et expert de CNN, estime qu'en s'attaquant à Gaza, "Netanyahu a commis une grave erreur."

Extraits : "Netanyahu a lancé une campagne de diffamation contre le Hamas et l'a accusé d'être derrière le meurtre de trois jeunes colons et ce, sans aucune preuve. Israël a tourné ce triple meurtre à son avantage pour justifier son offensive contre Gaza, une offensive bien mortelle."

"Je crois que nous devons préciser que nous nous opposons complètement à cette action et que nous ne la soutenons pas. Et que cette opposition pourrait conduire les Etats-Unis et la communauté internationale à franchir des pas pour légitimer les idéaux palestiniens, peut-être via l'ONU."

Si les Américains ne sont pas exempts de tout reproche concernant leur politique internationale, certains ont encore le courage de dire la vérité quant à la réalité de cette répression colonialiste dont sont actuellement victimes les Palestiniens. 

Publié le 23 Juillet 2014

http://media.rtl.fr/cache/KRfEGC4rW3RPQqTQ5zeLog/795x530-2/online/image/2014/0505/7771713805_manuel-valls-et-bernard-cazeneuve-le-2-avril-2014-lors-de-la-passation-de-pouvoir.jpgMardi, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déploré l'augmentation, en quelques mois, de 56% du nombre de ressortissants français partis faire le djihad notamment au Moyen-Orient. Ils sont évalués à 800 personnes environ.

A l'instar de nombreux pays européens, la France est confrontée à une recrudescence des départs de andidats au djihad en Syrie. A ce jour, près de 330 combattants volontaires français ont déjà pris le chemin de Damas et environ 150 autres sont en route pour tenter de les rejoindre. Tandis qu'un policier spécialisé assure de son côté qu'environ 200 "Français" auraient "manifesté une envie de partir".

Les autorités craignent surtout des attentants au retour de ces djihadistes...

Source : Le Figaro

Nous n'avons qu'une seule réponse à donner à M. le ministre de l'Intérieur qui déplorent ces comportements et fait semblant de s'étonner d'une situation dont l'immigration massive est la cause :

"Dieu rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes." Bossuet

Publié le 23 Juillet 2014

http://1.bp.blogspot.com/-ESrZhg_jmuI/UEYxgpP9IZI/AAAAAAAAA9Q/7O0hVxLrRwg/s1600/delinquance-des-mineurs-ump-affiche-de-la-honte-27-janv-2009.1264649218.jpgUne jeune fille de 18 ans a été violée dans la nuit de samedi à dimanche, au jardin public de Saint-Omer. Le présumé coupable des faits, un Tchadien de 17 ans, a été interpellé.

Des examens gynécologiques ont d'ores et déjà confirmé les premiers éléments de l'enquête. 

Interpellé "errant dans la ville", selon le Parquet, le clandestin avait été hébergé à la Maison du jeune migrant à Saint-Omer, gérée par l'association France Terre d'Asile.

Rappelons au passage que l'association France Terre d'Asile a un budget annuel de (asseyez-vous) 50 millions d'€uros qui provient presque entièrement de subventions publiques (70% du ministère de l'Intérieur). Elle emploie 540 personnes.

Que M. Cazeneuve, ministre de l'intérieur, aille donc au devant de cette jeune fille pour lui dire que "l'immigration est une chance pour la France"...

Et maintenant que va-t-il se passer ? Le clandestin va-t-il être renvoyé chez lui ? Probablement pas. Il sera durement condamné alors ? Il est mineur donc sans doute pas. Et pendant ce temps, Anne-Sophie Leclere, pour une caricature se retrouve condamnée à 9 mois de prison ferme et 50.000€ d'amende.

 

Publié le 22 Juillet 2014

http://www.leparisien.fr/images/2010/03/23/860281_zemmour.jpg"Les sans-papiers sont d'abord des clandestins, des illégaux ! Ils ont enfreint la loi française et on leur donne des droits. Mais pour les associations, la France appartient au monde entier, à tous ceux qui désirent s'y installer.

Et le Medef est d'accord, les clandestins permettent de faire pression sur les salaires à la baisse. En vérité, personne n'est jamais renvoyé. Ceux qui sont arrêtés par la police sont relâchés par les juges ou refusés par leur pays d'origine, ou reviennent six mois plus tard, il suffit d'être patient.

Mais en attendant, il faut les loger, les soigner et les éduquer alors que nos déficits budgétaires et sociaux se creusent, que notre dette s'envole, que nos logements sociaux croulent sous les demandes insatisfaites !"

Eric Zemmour

Publié le 22 Juillet 2014

http://www.enquete-debat.fr/wp-content/uploads/2014/07/ahmed-chekhab.jpgIl aura fallu plus d'un mois et demi au Parti socialiste pour exclure Ahmed Chekhab, ex-adjoint aux sports à la ville de Vaulx-en-Velin, soutenu depuis le début de cette affaire par la députée-maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy qui, il y a peu encore, n'envisageait même pas la démission de son protégé.

Exclu pour des propos clairement antisémites que nous condamnons fermement au Front National, nous ne pouvons nous empêcher de relever que M. Chekhab aurait également pu être exclu pour des propos tout aussi graves car, nous le disons haut et fort, il n'existe pas de hiérarchie dans le racisme.

En effet, dans le même enregistrement, celui lors duquel il profère ses attaques insoutenables à l'encontre du "juif Zittoun", l'ancien élu socialiste parle des Français en usant du terme "Gaouris". Et un "gaouri", terme à connotation péjorative, c'est un "étranger" au sens religieux du terme, autrement dit un "non-musulman".

Historiquement, ce mot turc "algérianisé" veut dire "sanglier" ou "porc", et ceci pour désigner les Français en 1830 lors de leur arrivée en Algérie française afin de mettre un terme aux pillages barbares des côtes françaises par les populations locales.

L'enregistrement (usage du terme "gaouri" à partir de 3'35) : 

Publié le 21 Juillet 2014

L'immigration, une chance pour la France ? Où sont les Harlem Désir et autres champions de l'antiracisme ? En vacances ? La question est surtout de savoir si les quelques racailles arrêtées vont être condamnées aussi durement qu'Anne-Sophie Leclere... On est prêt à parier que non ! 

    

Publié le 19 Juillet 2014

http://md1.libe.com/photo/602330-000_par7733269.jpg?modified_at=1405520727&width=750Le maire de Roquebrune-sur-Argens, l'UMP Luc Jousse, a été condamné mercredi à 5 ans d'interdiction de droits civiques et (seulement) 20.000 euros d'amende pour détournement de fonds publics.

Les raisons ? Il avait particulièrement abusé de l'utilisation de la carte essence de la petite commune varoise. Le tribunal pointait notamment "des prélèvements successifs sans rapport avec un véhicule unique", des pleins "concomitants de carburants différents" avec la même carte, ainsi qu'un ravitaillement de 113 litres de gazole dans une commune de Haute-Loire "laissant supposer que plusieurs véhicules, dont certains n'appartenant pas à la commune, ont pu être ainsi ravitaillés".

Autre fait reproché à Luc Jousse ? L'acquisition de deux voitures "à des prix exorbitants, notamment un véhicule de course de 60.000 euros", à bord duquel son fils avait été pris en excès de vitesse...

Roquebrune-sur-Argens, située dans le Var (83), compte un peu plus de 12.000 habitants. Le salaire du maire se situe donc autour de 2.000 euros (net) par mois. Et le maire roule, entre autre, en voiture de course. 

Malgré cela, l'UMP n'a pas hésité à investir et à soutenir Luc Jousse lors des dernières élections municipales. Eclatante démonstration que l'honnêteté n'est pas pour ce mouvement la première des qualités requises exigées à ses candidats.

Publié le 18 Juillet 2014

http://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2014/07/Staline-Hitler.pngExcellente analyse ! 

La proximité intellectuelle entre les deux mouvements totalitaires est aussi ancienne que documentée.

Par Stéphane Montabert, Suisse.

[...] La bonne entente temporaire entre les deux courants du socialisme donna lieu à un film documentaire récent, fort peu diffusé dans la sphère francophone (tout comme le film polonais sur le massacre de Katyn) mais éclairaient bien des passerelles entre les deux idéologies.

Rien n'est plus faux que le premier mythe du communisme, à savoir qu'il partait de "bonnes intentions."

"Le communisme, c'est la guerre des classes, et la guerre des clases implique de liquider une partie de la population. Pour restructurer la société, il faut d'abord tuer non seulement les opposants, mais aussi les intellectuels, les meilleurs travailleurs, les ingénieurs, etc. Des groupes entiers de la société. C'est le genre d'ingéniérie sociale qu'ont mis en oeuvre Lénine et Staline, Pol Pot et Mao, pour ne citer que les plus sanguinaires.

Cette ingéniérie sociale forcée répond aussi à des critères ethniques lorsque des peuples sont considérés comme trop réactionnaires. Karl Marx et Friedrich Engels prônaient eux-mêmes "l'extermination des Serbes et autres peuplades slaves, ainsi que des Basques, des Bretons et des Highlanders d'Ecosse", tous des peuples trop peu évolués pour la révolution communiste et faisant ainsi obstacle à l'inéluctable "progrès" de l'humanité."

Les communistes furent donc non seulement aussi racistes que les nazis mais ajoutèrent l'épuration de classe à l'inventaire de leurs massacres. Marx écrivit dans son journal que "les classes et les races trop faibles pour maîtriser les nouvelles conditions de vie..." devaient "périr dans l'holocauste révolutionnaire".

L'idéal socialiste ne s'embarrasse pas de sentiments. Si nazis et communistes divergeaient sur la méthode (nationalisme par la conquête ou internationalisme par la révolution), l'objectif du socialisme était partagée d'où une collaboration de bon aloi entre les deux groupes [...]

Lire l'intégralité de l'article sur Contrepoints