Publié le 4 Mars 2014

Au sommaire de cette édition du 3 mars : 

- Le chômage toujours à la hausse en France, tout va bien !

- Pourquoi la Russie intervient en Ukraine ? Les mensonges des médias occidentaux expliqués ici.

- Israël : l'armée israélienne, Tsahal, dénoncée pour sa violence illégitime et disproportionnée. 

Publié le 4 Mars 2014

http://image.toutlecine.com/photos/j/u/s/juste-cause-1995-02-g.jpgL'acteur britannique d'origine écossaise Sean Connery a appelé à voter dimanche en faveur de l'indépendance du Royaume d'Ecosse. Celui-ci a été rattaché au Royaume d'Angleterre le 1er mai 1707, créant ainsi le Royaume de Grande-Bretagne.

Un référendum aura lieu le 18 septembre 2014 afin de permettre ou non, l'indépendance de l'Ecosse depuis trop longtemps.

L'acteur de 83 ans, qui possède le tatouage "Scotland Forever" (L'Ecosse pour toujours) sur l'avant-bras, a déclaré au Sun :

"En tant qu'Ecossais, amoureux depuis toujours de l'Ecosse et des arts, je pense que l'opportunité de l'indépendance est trop belle pour passer à côté. Un Oui au référendum va attirer l'attention du monde entier. Il va y avoir un intérêt renouvelé pour notre culture et notre politique, nous donnant une opportunité sans égal de promouvoir notre héritage et notre excellente créativité. 

Je suis particulièrement excité par les perspectives que pourrait apporter l'indépendance à l'industrie cinématographique et au monde de la création, avec un possible afflux de revenus et de nouveaux emplois grâce à la promotion internationale de l'Ecosse comme lieu emblématique. pour le dire simplement, il n'y a pas plus créatif que de fonder une nouvelle nation !"

Une magnifique déclaration d'amour à son pays, qui n'est autre que le discours du Front National vis-à-vis de la servitude de la France envers l'Union européenne ! Après Alain Delon, un autre acteur emblématique de sa génération se réveille.

Question : à quand un référendum en France sur la sortie ou non de l'Union européenne ?

Publié le 4 Mars 2014

"Génocide par substitution" est une expression employée par le père de la négritude, le poète martiniquais Aimé Césaire dès la fin des années 70 : en d'autres termes, il s'agit "du remplacement des populations locales par des gens venus d'ailleurs."

Débat de la chaîne martiniquaise KMT, en 2007 : alors, Aimé Césaire, identitaire ? Et pourquoi donc, ce que l'on reproche au Front National ne serait pas reproché à M. Césaire ?

Publié le 4 Mars 2014

"Bonnasses blondes" en Suède, "Racailles" au Maghreb, la carte mise en ligne par l'association Enseignons.be, reprend les principaux préjugés relatifs aux nationalités. Le but est de lutter justement contre les préjugés... mais tout le monde n'apprécie pas, à commencer par les associations (anti)racistes qui, comme souvent, ont du mal avec le second degré : 

Publié le 4 Mars 2014

http://www.prechi-precha.fr/wp-content/uploads/2014/03/sarkozy-menteur-300x300.jpgLes chiffres de la délinquance à Paris ont été amoindries et maquillées pendant des années au sein même de la préfecture de police, accuse un rapport officiel de l'Inspection générale de l'administration, dont l'AFP et Europe 1 ont pu consulter lundi des extraits.

"Minoration des faits (un cambriolage enregistré comme une dégradation par exemple), report (les services stoppent l'enregistrement des plaintes avant la fin du mois), ou même destruction pure et simple de certains faits, sont pointées comme les principales techniques utilisées."

Le rapport évoque notamment 16.000 faits de délinquance disparus en 2011 à Paris, selon une source proche du dossier. A l'époque la préfecture de police de Paris était dirigée par Michel Gaudin, un fidèle de l'ex-président Nicolas "Pinocchio" Sarközy.

Publié le 3 Mars 2014

"L'UE et les USA ont profité des Jeux Olympiques pour organiser la révolution en Ukraine. Qui sème le vent récolte la tempête. La Russie, soucieuse de défendre ses intérêts en Ukraine (berceau de la Russie), a donc fini par réagir." 

Publié le 3 Mars 2014

http://www.etudfrance.com/image/passeport-fr.jpgLes sélections nationales africaines tentent par tous les moyens d'attirer dans leurs filets des joueurs évoluant en France, formés en France et possédant la double nationalité.

Ainsi, le Cameroun tente d'enroler Samuel Umtiti (OL) et Paul-Georges Ntep (Rennes), l'Algérie a réussi à sélectionner Nabil Bentaleb pour son prochain match le 5 mars prochain, et le Maroc essaye de convaincre Bnou Marzouk et Munir el Haddadi de rejoindre leur pays d'origine. Quant à l'ex-Stéphanois, Faouzi Ghoulam, il a répondu il y a plus d'un an aux sirènes algériennes.

Rappelons au passage que l'équipe d'Algérie présente à la coupe du monde 2010 comptait plus de joueurs ayant la double nationalité et formés en France que de joueurs "locaux", et insistons sur le fait qu'un joueur formé en France coûte à son club plusieurs millions d'euros, de son entrée au centre de formation à sa sortie, qu'il finisse professionnel ou non.

Bref, il s'agit de trouver rapidement des solutions afin de protéger la formation "française" : la fin de la double nationalité par exemple et l'interdiction de représenter plusieurs pays au cours de sa carrière sportive comme c'est le cas actuellement, notamment dans les équipes de jeunes. 

Publié le 3 Mars 2014

http://www.lepoint.fr/images/2012/07/06/nic-jpg-622599-jpg_426040.JPG"Il a été décidé que les joueuses pouvaient avoir la tête couverte pour jouer. Les hommes aussi ont cette possibilité", a déclaré en conférence de presse le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke.

En effet, le port du voile et du turban a été approuvé officiellement par l'International Football Association Board (Ifab), organe garant des lois du jeu.

La Fédération française de football (FFF), "soucieuse de respecter la "laïcité" qui prévaut en France, maintient l'interdiction du port de tous signes religieux ou confessionnels et donc du voile", a-t-elle indiqué samedi dans un communiqué transmis à l'AFP.

Une décision de la FFF qu'il sera difficile d'appliquer très longtemps, car comme souvent, les minorités font la loi en France. Au nom de la liberté et du progrès, nos politiques sont capables de prendre n'importe quelle décision ridicule, comme l'a fait le Board, se soumettant ainsi aux pressions religieuses émanant notamment du Qatar et de l'Arabie Saoudite, principaux partenaires économiques de la France dans le monde arabe !