Publié le 6 Novembre 2013

Dans Carrément Brunet, Eric Brunet recevait Florian Philippot, le rappeur Rost et Michel Boujenah. Ce dernier affirme que les actes racistes en France ne sont pas causés par des juifs, des musulmans ou des Blacks, qui sont les victimes, mais uniquement par les Français de souche.

Boujenah confirme qu'il est un grand humoriste. 

Publié le 6 Novembre 2013

Depuis plusieurs semaines, dans la région de Niort mais aussi ailleurs en France, une folle rumeur circule : des villes recevraient des subventions de l'Etat pour accueillir des habitants de la Seine-Saint-Denis...

Accusé d'être à l'origine de ces arrivées (probablement dans le but d'être réélu plus facilement grace au vote de ces populations immigrées et puis parce qu'il faut diversifier certaines villes françaises dont le défaut est d'être encore, justement, trop françaises), l'ancien ministre sarkoziste, le député UMP Benoist Apparu répond aux habitants de la ville dont il est le maire adjoint en niant être à l'origine de ces arrivées massives.

Il lâche, au passage, l'aveu suivant : "Oui, la population de Châlons-en-Champagne a changé !"http://i.imgur.com/YvKqjNt.jpg

 

Publié le 4 Novembre 2013

413363 438402656222322 948668578 oCommuniqué de Sophie Robert, Secrétaire départementale du Front National de la Loire, Conseiller régional Rhône-Alpes

La France est dans une spirale économique et sociale infernale, qui s'accélère, victime d'une mondialisation sauvage que ses dirigeants ne cessent d'aggraver par l'austérité européenne.

Pour Jean-Marc Ayrault et toute sa clique de ministres présents aujourd'hui dans la Loire, le sort d'une famille clandestine kosovare est plus important que l'avenir de millions de travailleurs et retraités français.

Gaffes, remaniements, rétropédalages, amateurisme généralisé, impopularité à son paroxysme, le PS et l'UMP sont dans la même galère : avec l'écotaxe, pensée par l'Union européenne, imposée dès juillet 2010 par l'UMP lors du vote du Grenelle 2 de Jean-Louis Borloo, les Français ont la parfaite illustration de la collusion de ces deux mouvements qui ne font qu'un puisque c'est finalement le PS qui votera l'ultime version de la loi en avril 2013 !

La réindustrialisation de notre pays n'intéresse pas le gouvernement, pas plus que l'application d'un protectionnisme intelligent à nos frontières face à la concurrence déloyale, la mise en place d'une politique monétaire nationale adaptée à nos intérêts, ou encore un patriotisme économique en soutien à la production française. Puisque tout cela n'intéresse pas ces ministres inutiles, nous ne leur accorderons que ce qu'ils méritent : rien.

Sophie Robert

Publié le 4 Novembre 2013

http://www.bloomberg.com/image/iWrNDtJHNn4I.jpgL'ancien vice-président pour l'Europe de la banque américaine Goldman Sachs, et actuel président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a tenu des propos pour le moins étonnants.

"Trop en savoir sur nos grandes banques pourrait provoquer la panique." Mario Draghi, le 20 octobre 2013.

Passée inaperçue, cette phrase ressemble à s'y méprendre à la pertinente citation de l'industriel américain, Henry Ford (fondateur de la marque du même nom), qui avait déclaré :

"C'est une bonne chose que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et notre système monétaire, parce que si c'était le cas, ce serait la révolution avant demain matin." Henry Ford dans les années 20.

Nous pourrions également citer Thomas Jefferson : "Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une arme debout."

Bref, lorsque le pompon sera découvert, ce sera la chypriotisation des comptes bancaires européens. Les Chypriotes ne s'étant pas révoltés, le test a été concluant.

Est-ce que les Français se révolteront ? Est-ce qu'une société atomisée, divisée et communautarisée peut se révolter contre la prise de pouvoir de la finance et de ses sbires de l'Union européenne ?

Voici d'ailleurs, le programme du candidat à la présidence de la commission européenne, Martin Schulz, un homme pour lequel vous ne voterez pas, et qui sera néanmoins élu. Ses pouvoirs lui seront conférés par un traité que vous avez rejeté et qui a pourtant été ratifié (traité de Lisbonne, ratifié par Nicolas Sarközy).

Programme qui signifie, en clair : discipline budgétaire durable ? Augmenter les impôts au maximum, et puiser le complément dans les comptes bancaires des particuliers.

Demain, nous serons tous Chypriotes !

Publié le 3 Novembre 2013

http://www.petitionduweb.com/imagesurpetition/pour_la_demission_de_francois_hollande.jpgSelon un sondage Ifop paru ce matin et réalisé alors que la popularité du Président de la république est au plus bas et que ses choix sont contestés de toutes parts, 43% des Français estiment qu'il doit avant tout changer de politique, 30% souhaitent un changement de méthode, et 18% attendent surtout un remaniement.

Seules 9% des personnes interrogées jugent que le président ne doit changer.

500 jours après son élection, il est peut-être temps pour le président de revoir sa copie...