Publié le 7 Juillet 2013

FNloireCommuniqué du Front National de la Loire

Le samedi 6 juillet 2013, Louis Aliot, Vice-président du Front National, nous faisait l'honneur de sa présence à la traditionnelle soirée qui clôture une très belle et militante année dans notre département. 

Dans un premier temps, notre Vice-président donnait une conférence de presse, à Feurs et en compagnie de Sophie Robert, se chargeant d'annoncer officiellement que notre Secrétaire départementale sera la tête de liste du Rassemblement Bleu Marine de cette même ville, en 2014. Il rappelait également que "si les fédérations pouvaient recevoir des flammes d'Honneur, la Loire serait parmi les trois premières de France !"

"La fédération de la Loire ? Dans le top 3 en France !" Louis Aliot

Alors que Monsieur Aliot répondait aux questions des journalistes sur une actualité exceptionnellement brûlante (injuste levée de l'immunité parlementaire de Marine Le Pen par le Parlement européen, échec du gouvernement socialiste sur à peu près tous les sujets, faillite financière (et idéologique) de l'UMP, soumission de l'Europe à Goldman Sachs et au Qatar), près de 130 personnes arrivaient tranquillement à Montrond-les-Bains, où se tenait le buffet dinatoire.

Sophie-Robert---Louis-Aliot--Feurs-le-6-07-2013.jpgVers 19h00 et devant une salle comble, Louis Aliot faisait son entrée sous les applaudissements. Le verbe haut, l'accent chantant, durant près d'une heure, il s'affaira à enflammer les convaincus et à convaincre les rares indécis. Les acclamations et les sourires qui suivirent son intervention ne laissèrent pas de doute quant à la qualité de son discours d'union nationale !

Sophie Robert, Charles Perrot, Gabriel de Peyrecave, Conseillers régionaux, et le bureau du Front National de la Loire remercient chaleureusement Monsieur Louis Aliot pour sa présence, son sourire ainsi que sa convivialité tout au long de cette douce soirée d'été dans un département où il sera toujours le bienvenu.

Publié le 7 Juillet 2013

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2011/06/MarineLePen1.jpgCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La grandiloquence théâtrale des réactions de l'UMP depuis l'annonce du rejet du compte de campagne de Nicolas Sarközy nous incite à une réflexion de fond : si l'UMP se meurt, et si l'UMP meurt demain, ce ne sera pas par manque d'argent mais par manques d'idées.

Pour les partis politiques, plaie d'argent n'est pas mortelle, plaie d'idées l'est en revanche.

Confronté en 2007 à des difficultés financières bien plus graves que celles de l'UMP au regard de son actif, le Front National a survécu, et a su rebondir plus haut que jamais parce qu'il a un projet solide à proposer aux Français, des idées patriotes que personne d'autre ne défend dans la classe politique française.

A la tête d'un siège évalué à 40 millions d'euros et percevant une subvention publique de 20 millions d'euros par an, l'UMP ne sera pas dans des difficultés financières susceptibles de remettre en cause son existence. Il faut sur ce point rétablir la vérité et démasquer les bas exercices de victimisation.

En revanche, l'UMP doit prouver qu'elle apporte encore quelque chose au débat d'idées ; et sur ce point, c'est mission impossible, tant la voix de l'UMP se confond avec celle du Parti Socialiste. Tout ce dont l'UMP rêve, le PS le fait au gouvernement : austérité, TVA sociale, allongement de la durée de cotisation pour la retraite, Europe fédérale, immigration non contrôlée, communautarisme, politique étrangère aux ordres de Washington.

Aujourd'hui, c'est un ancien Président de la République, impliqué dans un nombre considérable d'affaires, dont le parti a perdu toutes les élections durant son mandat et que les Français ont sanctionné il y a un an à peine, qui dit incarner une alternative : on mesure le néant qui frappe l'UMP. 

Le paysage politique français regorge de partis idéologiquement jumeaux : UMP, PS, UDI, Modem, pour ne citer que les principaux : la fusion de deux ou plus d'entre eux répondrait à une vraie logique politique.

Publié le 7 Juillet 2013

Michèle Agrafeil, responsable de la 5ème circonscription dans la Loire, avait réuni 30 militants, toujours dans le but de préparer les élections municipales 2014 dans le Roannais. Sarah Brosset, candidate du RBM à Roanne, était également présente avec quelques uns de ses collistiers. Une réunion qui s'est terminée, comme souvent, dans la bonne humeur autour d'un bon repas dans un restaurant roannais.

Merci à tous les militants pour leur engagement quotidien ! 5-07-2013.jpg

Publié le 6 Juillet 2013

http://www.leparisien.fr/images/2010/03/23/860281_zemmour.jpg"Une société multiculturelle est une société différente d'une société multiraciale. Dans une société multiculturelle, toutes les cultures du monde négocient à égalité. Donc on change de statut, l'immigré n'a plus à assimiler la culture française, il apporte sa propre culture et on négocie."

"Alors la Grèce, Rome, la Renaissance, les Lumières ? Vieilleries que tout cela ! Pascal, Molière, Voltaire, Balzac, culture générale discriminatoire ? Aux oubliettes de l'Histoire !"

"Il n'y a plus de culture dominante, la France devient l'Unesco !" Eric Zemmour

Publié le 6 Juillet 2013

Sophie Robert, Secrétaire départemental du Front National de la Loire, Conseiller régional, ainsi que le bureau de la Fédération, souhaitent la Bienvenue dans notre département à Monsieur Louis Aliot, Vice-président du Front National chargé de la formation et des manifestations !http://p3.storage.canalblog.com/38/43/129634/87433118_o.jpg

Publié le 6 Juillet 2013

http://www.frontnational.com/wp-content/uploads/userphoto/51.pngMonsieur le Président, monsieur le ministre, chers collègues, une fois n'est pas coutume, vous tenez l'une de vos promesses !

Il est vrai que s'il avait fallu  compter sur l'autorité de Martine Aubry, qui, il y a quelques mois exhortait les cumulards de la majorité à démissionner, nous aurions dû attendre longtemps. Aussi, je me félicite de l'examen de ce projet de loi.

Toutefois, il est regrettable que l'une des rares promesses à laquelle vous soyez fidèles ne prenne effet qu'à la fin du mandat de François Hollande, en 2017. Assez légitimement, les Français risquent de vous soupçonner de ne faire qu'une loi d'affichage, dont vous savez qu'elle sera immédiatement abrogée si - par malheur - l'UMP revenait aux affaires. 

Publié le 6 Juillet 2013

http://www.fn12.fr/wp-content/uploads/2012/12/bruno-gollnisch1.jpgLors de la tenue de la commission "Vie associative, éducation populaire, démocratie participative, lutte contre les discriminations, égalité hommes/femmes" ce vendredi matin (5 juillet 2013) à la Région Rhône-Alpes, les élus du FN ont assisté à la présentation de la nouvelle application smartphone de la LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) pour dénoncer les actes racistes.

Se bordant à faire vivre le débat et à affirmer nos positions, nos élues Liliane Boury, Marie Favre et Mireille d'Ornano ont souhaité que soit traité avec la même équité toutes les formes de racisme, en insistant sur ceux toujours oubliés : le racisme anti-blanc, anti-chrétien et anti-français.

L'élue de l'exécutif socialiste, Lela Bencharif a, à cette occasion, insulté le Front National en parlant de son "hypocrisie". Elle avait précédemment, lors de cette même matinée, justifié les propos passés de l'animatrice Sophia Aram à la télévision, qui avait traité les électeurs du Front National de "gros cons". Sophia Aram apparaissait en effet dans le clip vidéo de présentation de l'application, vidéo réalisée par la LICRA.

Un courrier de vive protestation a immédiatement été envoyé à Jean-Jack Queyranne afin de protester contre cet agissement indigne. Nous attendons avec impatience les explications du président de la Région.

Publié le 4 Juillet 2013

http://www.francetvinfo.fr/image/74riagcg7-2a9e/908/510/1000241.jpgL'avide Sarközy riait bien au lendemain de l'annonce des résultat du second tour de l'élection présidentielle de 2007, il avait "tué le Front National".

M. Sarközy, s'il n'a pas tué le Front National, vient de porter un coup fatal à l'UMP. DSK n'aurait pas fait mieux...

En effet, le Conseil constitutionnel vient de rejeter les comptes de campagne 2012 du candidat Sarközy !

Et comme il faut bien sauver le soldat UMP, Jean-François Copé vient de "lancer une grande souscription nationale", appelant "les militants, sympathisants et tous les Français" à répondre à cette campagne de dons "afin de barrer la route à la gauche et aux partis extrémistes."

 Jean-François Copé vient de trouver sa voie... Un rôle de "mendiant professionnel" qui lui correspond si parfaitement. Sarközy et Copé pourront entonner, ensemble, des chants tziganes dans le métro parisien pour récolter quelques kopecks... La voilà la solution pour faire partir les Roms : la concurrence ! 

Comme nouvel hymne de campagne, nous pourrions leur proposer la fameuse chanson d'Enrico Macias, "Donnez, donnez, donnez-moi..."  avec comme slogan officiel une phrase tirée de cette même chanson : "Ne cherchez pas à comprendre, écoutez-moi."