Publié le 11 Juillet 2013

2Communiqué de Sarah Brosset, candidate du Rassemblement Bleu Marine à Roanne

Dans de trop nombreux quartiers roannais, des hommes visiblement très attachés à leurs traditions, portent, en plus d'une barbe "à la Ben Laden", la djellaba. Les femmes, quant à elles, soumises aux diktats moyenâgeux de leur famille ou de leur mari, déambulent dans les rues, vêtues d'une burqa, cette sympathique tenue couvrant entièrement la tête et le corps, un grillage dissimulant les yeux.

Or, la burqa est interdite dans l'espace public français... et certains semblent encore l'ignorer ; c'est pourquoi je demande aux pouvoirs publics concernés de se préoccuper des auteurs de ces infractions.

Le Rassemblement Bleu Marine pour Roanne et moi-même rappelons à Mme Déroche que la loi prévoit un stage de citoyenneté pour ceux qui n'arriveraient pas à assimiler les valeurs de la République, mais également une condamnation à un an d'emprisonnement et jusqu'à 30.000 euros d'amende pour les maris qui contraindraient leur(s) femme(s). Quant à celles qui enfreindraient délibérément la loi, une amende de 150 euros est requise.

La laïcité, c'est le respect de toutes les religions, y compris l'islam... Encore faudrait-il que celui-ci ne prenne pas le dessus sur les lois républicaines.

Publié le 11 Juillet 2013

Marion Maréchal-Le Pen, député Front National du Vaucluse, répond aux questions de Ruth Elkrief sur la défense de Bernard Tapie après l'ordonnance de saisie de ses biens par ses juges, sur l'interview de DSK, sur le retour de Nicolas Sarközy, sur la récente condamnation de Jean-Marie Le Pen, et sur les Roms. Un entretien gé-nial !

Publié le 11 Juillet 2013

http://www.leparisien.fr/images/2013/07/05/2956547_kippa-illustr-afp_545x341.jpgUne cinquantaine de jeunes garçons venant d'une école privée juive et portant la kippa, ont refusé d'être surveillés par deux femmes lors des épreuves du Brevet dans un collège de Seine-Saint-Denis.

Le responsable de l'établissement, sans doute un peu trop tolérant, a accepté de remplacer les deux femmes par deux hommes. La République au service d'une religion... Ce n'est pas exactement l'idée que nous nous faisions de la laïcité.

Le principe d'égalité, article premier de notre Constitution, ne vaudrait donc rien face aux exigences du judaïsme ?

La laïcité, c'est porter au-dessus de nos différences le bien commun, l'intérêt général. Et on ne devrait accepter aucune dérogation.

Rappelons que l'interdiction du port de signes religieux ostensibles dans les collèges et lycées publics qu'a imposé la loi du 15 mars 2004, n'est pas de mise au cours des examens. Et cela est bien regrettable, il n'est pas normal que des élèves puissent, lors d'examens, imposer leurs signes religieux.

On voit d'ailleurs où mène cette tolérance...

Publié le 11 Juillet 2013

http://www.marianne.net/photo/art/default/930139-1102813.jpg?v=1297165220Eric Fassin, sociologue, est chercheur dans une unité mixte du CNRS, de l'Inserm, de l'EHESS et de l'université de Paris XIII. Le 10 juillet 2013, à la Conférence d'ouverture de l'Europride, il déclare : 

"L'ordre du monde dans lequel nous vivons, c'est nous qui le faisons. C'est un ordre social balayant l'ordre naturel sur la filiation ou la procréation brandi par les anti-mariage pour tous."

Petit rappel sur ce personnel en quelques citations : 

"La politique d'identité nationale a construit une France blanche."

"L'immigration, les Roms, l'islam ne sont pas un problème."

"Il faut faire face à la France raciste."

"Mariage homo, vote des étrangers, pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?"

Petit complément vidéo : Eric fassin demande "le regroupement familial sans condition." 

 

Publié le 11 Juillet 2013

http://www.leparisien.fr/images/2010/03/23/860281_zemmour.jpg"Réac" pour moi, c'est plutôt un titre de gloire, car cela veut dire que je réagis, que je suis encore vivant. Ce qu'on appelle "progrès" est une longue descente aux enfers d'une période de décadence. Donc "réac", c'est flatteur. Quant à "populiste", c'est encore mieux, ça vient des mouvements russes et américains de la fin du XIXème siècle qui s'opposaient, d'un côté, à la puissance de Wall Street et, de l'autre, aux mouvements qui essayaient de trouver une démocratisation dans le cadre du régime tsariste, mais sans passer par le communisme.  Donc ça me va bien. D'autant que ça vient de "peuple". Eric Zemmour

Publié le 10 Juillet 2013

http://www.fnra.fr/wp-content/uploads/2013/02/fnra1.jpgAu cours d'une conférence de presse, Bruno Gollnisch, député européen, président du groupe au Conseil régional Rhône-Alpes, a présenté une nouvelle fois les critiques du groupe FN à l'égard de ce projet très coûteux, et soutenu en revanche l'achèvement inutilement retardé de la liaison Rhin-Rhône beaucoup moins chère et plus rentable.

Il a au passage donné les preuves irréfutables du revirement des Ecologistes de la Région, qui ont l'audace de prétendre que le FN leur a emboîté le pas, alors qu'ils ont milité initialement en faveur du pharaonique Lyon-Turin, et voté toutes les résolutions pour.

"Il est heureux qu'ils aient changé d'avis et se soient rangés à nos arguments. Mais il serait parfaitement abusif de prétendre qu'ils ont toujours été sur cette ligne", a-t-il conclu.

Publié le 10 Juillet 2013

10 juillet 2013 (Gollnisch - Sophie Rhon-Rhône)Aujourd'hui, 10 juillet 2013, une conférence de presse avait lieu au siège du Conseil régional Rhône-Alpes, une conférence de presse qui devait permettre aux conseillers régionaux Front National, Bruno Gollnisch, Sophie Robert et Gabriel de Peyrecave, de dénoncer le projet de ligne SNCF entre Lyon et Turin, et dont le coût est exorbitant : 26 milliards d'euros !

Alors que le Front National s'oppose à ce projet pharaonique (qui consisterait à creuser un énormissime tunnel sous les Alpes) depuis 10 ans, les Verts, qui y ont toujours été favorables, retournent leur veste, tardivement mais justement, et rejoignent la position du FN, notamment parce que les rapports rendus par la cour des Comptes sont tous mauvais, parce que les Italiens sont opposés au projet, parce que les coûts prévisionnels sont répétitivement estimés à la hausse et enfin, parce que les prévisions de rentabilité sont, quant à elles, quasiment nulles.

Le Front National souhaite l'abandon immédiat de cet énième projet payé par le contribuable rhônalpin. Il propose d'améliorer la ligne déjà existante entre Lyon et Turin, et fait de nouveau la promotion de l'axe Rhin-hône, qui permettrait de relier l'Europe du Nord à l'Europe du Sud avec un tracé qui s'adapterait, qui suivrait les contraintes paysagères, dont le coût serait moins important que la ligne Lyon-Turin, et alors que la rentabilité serait, cette fois-ci, au rendez-vous.

La voie ferroviaire Rhin-Rhône, est la seule voie ferroviaire qui serait rentable en France, sans passer par Paris !

Publié le 10 Juillet 2013

http://breizh.novopress.info/wp-content/uploads/2010/10/pole-emploi-diversit%C3%A9.pngPrès de 812 millions d'euros ont été versés à tort en 2012 à des demandeurs d'emploi, selon un rapport du médiateur de Pôle Emploi, qui préconie une simplification des règles de l'assurance-chômage afin de limiter ces "indus."

Les "indus" ou "trop perçus" par les chômeurs ont atteint 811,67 millions d'euros , soit 2,5% des 33 milliards d'allocations versées au total.

Ces versements erronés résultent souvent de périodes de travail non déclarées, ou déclarées trop tard, par les inscrits à Pôle Emploi ou d'erreurs lors du calcul des droits par les agents de Pôle Emploi.

Publié le 10 Juillet 2013

Récemment, Véronique, la plus jeune soeur du philosophe milliardaire socialiste, Bernard-Henri Lévy, a pris la décision de se convertir au catholicisme, rejetant par la même occasion, le judaïsme.

En juin, invité par deux fois par Jean-Pierre Elkabbach, "Béachèle" semblait plus que dérangé par cette nouvelle, comme si le catholicisme était une sorte de "maladie grave." Jean-Pierre Elkabach, de son côté, est lui-aussi, "surprenant" dans sa façon de présenter l'affaire, s'excusant presque d'aborder le sujet et demandant très rapidement s'il n'était pas possible de s'opposer à cette décision...

-Elkabbach : "Votre soeur Véronique, excusez-moi d'en parler, qui s'est convertie au christianisme. (...) Vous ne pouvez rien faire contre son choix ?"

-BHL : "(...) Cette nouvelle me tombe dessus, un peu comme la foudre." 

Publié le 10 Juillet 2013

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2013/03/Marion-Marechal-Le-Pen-BFM-TV.jpgCommuniqué de Marion Maréchal-Le Pen, député Front National du Vaucluse

Lors du vote solennel de ce mardi à l'Assemblée, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard ont voté en faveur du projet de loi supprimant la possibilité pour les parlementaires de cumuler leur mandat avec un exécutif local ou une fonction assimilée.

Voter la loi et contrôler l'action du gouvernement sont des tâches solennelles et lourdes qui ne sauraient se contenter d'élus à temps partiel accaparés par ailleurs par un mandat de maire ou la présidence d'un conseil général ou régional. Il est donc nécessaire de mettre fin à cette situation.

Ils déplorent cependant que l'entrée en vigueur ait été différée à 2017, traduisant ainsi la réticence des élus socialistes, dont bon nombre de parlementaires sont "cumulards."

La rupture de confiance du peuple français avec ses élus nécessitait un message fort et immédiat, le report de l'application de cette loi ne peut que laisser soupçonner la crainte du gouvernement de voir se renouveler le scénario de Villeneuve-sur-Lot à travers de nouvelles élections partielles...

Publié le 10 Juillet 2013

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2013/03/Marion-Marechal-Le-Pen-BFM-TV.jpgCommuniqué de Marion Maréchal-Le Pen, député Front National du Vaucluse

Nous apprenons aujourd'hui la libération de Nicolas Bernard-Buss après un mois de détention. Le chef d'accusation pour rébellion n'est pas retenu mais il est condamné à payer 3.000 euros d'amende dont 1.500 avec sursis pour attroupement illégal. Nous ne pouvons que nous féliciter de cette heureuse nouvelle bien que le prix à payer pour délit d'opinion reste fort.

Par cette affaire, le gouvernement s'est trahi et a laissé l'injustice et la répression s'instaurer dans ce pays au nom de l'idéologie politique : usage excessif de la force, garde à vue arbitraire, sous-estimation du nombre de manifestants et boycott de la presse de gauche.

Les évènements autour du mariage et de l'adoption homosexuelle ont révélé des atteintes indignes à la démocratie française quand, parallèlement, le pays s'engouffre dans toujours plus d'insécurité et de laxisme judiciaire.

Le mal est fait, la jeunesse de France n'est pas prête d'oublier. Ni de se laisser faire.