Publié le 4 Avril 2013

http://img.over-blog.com/206x261/3/39/78/81/DE-PEYRECAVE-Gabriel.jpgEn cliquant sur le lien ci-après,vous aurez accès à l'article du Grisou, qui résume très bien la situation à Saint-Etienne entre un Gaël Perdriau, symbole d'une UMP sans véritable leader, pour ne pas dire "tiède", et une UDI où sévit l'opportuniste Gilles Artigues, l'homme qui, rappelons-le, a permis à M. Vincent de remporter la mairie en 2008...

L'article se résume en une phrase... qui ressemble énormément à un aveu : 

"Chacun sait que la présence de deux listes (UMP et UDI) serait suicidaire pour l'opposition, d'autant que le FN a désigné Gabriel de Peyrecave comme tête de liste à Saint-Etienne. Le jeune conseiller régional vient de donner le ton d'une campagne qui sera virulente contre la municipalité Vincent."

Publié le 4 Avril 2013

http://www.lexpress.fr/medias/324/anne-hidalgo-attends-a-ceremony-at-the-paris-city-hall_36.jpgAlors que François Hollande a insisté sur les efforts à faire en matière de durée de cotisation, la candidate socialiste à la mairie de Paris, ancienne directrice de travail, a été "admise à faire valoir ses droits à la retraite, à sa demande", à compter du 1er juillet 2011.

"Par arrêté du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé en date du 27 janvier 2011, Mme Anne Hidalgo, directrice du travail, est radiée des cadres et admise à faire valoir ses droits à la retraite, à sa demande, à compter du 1erjuillet 2011."

Cette "avisée personne" étant née le 19 juin 1959, elle avait donc à peine 52 ans quand elle a bénéficié de cette agréable disposition.

Plus finement encore, ayant dépassé de peu les 50 ans au 1er janvier 2011, elle a pu bénéficer d'une pension calculée sur la base de la législation en vigueur avant la loi du 9 novembre 2010, fort généreuse.

Autant dire que Mme Hidalgo est fort bien conseillée...

Publié le 4 Avril 2013

La commémoration du 220ème anniversaire de l'Insurrection s'étalera sur plusieurs mois. Lech Walesa, 5ème président de la république polonaise, considéré comme le libérateur de la Pologne du joug communiste, présidera la cérémonie d'ouverture le 18 avril prochain

Pour Bruno Retailleau, président du Conseil général, la commémoration sera placée sous le signe du pardon : "Les Vendéens ont pardonné à plusieurs reprises à leurs adversaires. Cette attitude des hommes de ce temps a marqué durablement la manière dont la Vendée s'est reconstruite, et la façon dont, aujourd'hui encore, elle se comporte face aux événements."

"Les Vendéens ont refusé de céder à l'engrenage de la vengeance et de la haine : rien de grand ne se construit dans la rancoeur", poursuit Buruno Retailleau.

A propos de Lech Walesa, le président du Conseil général explique qu'il "est une figure universelle du refus de la violence. Il symbolise une résistance populaire à l'oppression d'Etat qui fut aussi celle des paysans vendéens. Il y a un parallèle évident entre le dévoiement de l'égalité sous le régime soviétique et le dévoiement de la liberté sous la Terreur révolutionnaire."

Grâce au documentaire ci-dessous, participons, nous-aussi (!), au "devoir de mémoire" en n'oubliant pas cet épisode sanglant de la Terreur.

Publié le 3 Avril 2013

413363 438402656222322 948668578 oImmigration, insécurité, Roms, surtaxation : les commerçants s'en vont, Roanne devient une ville-fantôme ! 

Le centre-ville de Roanne traverse une crise sans précédent. Et le projet "Coeur de cité" de la maire socialiste, Laure Déroche, qui souhaite à tout prix laisser une trace, n'y est pas étranger. 

Depuis trois ans, les commerçants, excédés par l'insécurité permanente, l'arrive massive des Roms, les travaux incessants et le prix de parkings inaccessibles, travaillent la peur au ventre. Quand ils ne sont pas contraints de fermer définitivement boutique !

"Une quinzaine de commerçants ont mis le cadenas sur la porte."

Cessation d'activité, fin de bail, de nombreux locaux cherchent des repreneurs. Si les grandes enseignes survivent, aucune activité n'est aujourd'hui épargnée !

Le coûteux projet "Coeur de cité" est pointé du doigt.

Plus grave, la mairie PS va jusqu'à nier l'existence d'un problème roannais. "On est dans la normalité des choses. Globalement les objectifs ont été atteints en terme de dynamisme et de créativité", répètent-ils aveuglément.

Les commerçants participent de manière essentielle à la vie économique et sociale de notre pays.

Conscients de ce que vivent les commerçants, parce qu'ils doivent être soutenus et encouragés, Sophie Robert, Secrétaire départementale du Front National de la Loire, Conseiller régional, et le FN proposent :

- La mise en place de la tolérance zéro, pour que la peur change de camp.

- La création d'une force de sécurité municipale dédiée aux commerçants.

- Le renvoi chez eux des délinquants étrangers.

- De mettre un terme à la politique de "Gestapo fiscale" pour la remplacer par une imposition et des taxes moins confiscatoires ! Les commerçants doivent être encouragés, et le travail, récompensé. La revitalisation du centre-ville de Roanne, passe par là !

Publié le 3 Avril 2013

413363 438402656222322 948668578 oCommuniqué de Sophie Robert, Secrétaire départementale du Front National de la Loire, Conseiller régional

A Saint-Etienne, le samedi 23 mars dernier, des manifestants, pour la plupart anarchistes, s'étaient regroupés derrière une banderole "No pasaran, Saint-Etienne résiste !" ("Ils ne passeront pas, Saint-Etienne résiste !") protestant ainsi contre la venue de Jean-Marie Le Pen le même jour dans la Loire.

Ainsi, nous apprenons par Le Progrès qu'ils étaient au moins 400 manifestants... Tandis qu'en recomptant, photo à l'appui, on ne dénombre pas plus d'une centaine de ces "résistants en peau de lapin"... 110 maximum...

Dans ce même article du Progrès, il est question de 250 personnes venues voir Jean-Marie Le Pen. 250, oui, seulement pour le déjeuner. Pour le discours, il fallait rajouter un peu plus de 200 personnes payantes, soit au total plus de 450 personnes, sans compter les organisateurs, bénévoles, une quarantaine de personnes.

Selon le porte-parole des manifestants, le communiste Dimitri Paraskevaïdis (indépendant, non-encarté selon Le Progrès), ils souhaitaient montrer leur opposition à "un racisme et des idées fascistes qui se banalisent, à l'homophobie." Ah, les braves gens !

Nous ne répondrons évidemment pas, ce serait une inutile perte de temps. En revanche, nous reconnaissons bien volontiers une chose : réunir une centaine de personnes... bel exploit pour une manifestation qui ressemble étrangement à une première Gay Pride organisée à Saint-Etienne ! On sent que l'inspiration vient tout droit de Myconos...

Enfin, et nous ne pouvons nous en empêcher... Ci-dessous la photo des "400" manifestants anarchistes ce 23 mars... que nous mettons en parallèle avec une photo datant du 11 novembre 2012, le jour où trois jeunes du FNJ avaient été attaqués par une dizaine "d'antifas", et sur laquelle nous pouvons reconnaître, de dos, ce même porte-parole "sans étiquette", Dimitri Paraskevaïdis, vêtu de beige... Lequel fut d'ailleurs clairement identifié par les forces de l'ordre.

On prend les mêmes, et on recommence :

23 mars 2013 : http://www.leprogres.fr/fr/images/400C1912-7BCA-46E4-8EB4-691C3307BBE0/LPR_03/sans-etiquette-politique-mais-tous-unis-en-marge-de-la-venue-de-jean-marie-le-pen-dans-la-loire-pour-protester-contre-un-racisme-et-des-idees-fascistes-qui-se-banalisent-contre-l-homophobie-photo-yves-salvat.jpg

11 novembre 2012 : http://www.leprogres.fr/fr/images/27522C87-D374-4A2E-B936-1FEBBEC9926C/LPR_03/photo-claude-essertel.jpg


Publié le 3 Avril 2013

http://www.aufaitmaroc.com/pictures/0032/1703/photo_1287161912101-2-0.jpg?1294836927Le maire de Moscou, Sergeï Sobianine (photo), confirme qu'il n'y a pas de plan pour construire de nouvelles mosquées dans la ville. Il trouve que le nombre de migrants est excessif et que c'est une chose nuisible à l'économie.

"Les Moscovites sont excédés par les gens qui parlent une langue différente, ont des manières différentes, avec un comportement agressif. Ce n'est pas purement ethnique mais c'est lié à certaines caractéristiques ethniques."

Enfin, M. Sobianine précise "qu'il n'y a pas d'enclave ethnique dans la ville et espère qu'il n'y en ait jamais afin d'éviter des quartiers fermés où généralement les taux de criminalités sont très élevés."

Voilà qui a le mérite d'être clair... En même temps, s'il prend la France comme laboratoire, on ne peut que comprendre de si justes propos !

Publié le 3 Avril 2013

http://www.islametinfo.fr/wp-content/uploads/2012/11/20080525menardinside.jpg"Une fois n'est pas coutume, Frédérique Espagnac, la porte-parole du Parti socialiste a raison. Oui, depuis le 24 mars, il y a bien, comme elle semble le craindre, une radicalisation des opposants au mariage homosexuel.

Ce n'est pas la droite qui intente un procès "en légitimité" à la gauche, comme veut nous le faire croire Madame Frédérique Espagnac, c'est tout un peuple qui n'en peut plus de la petite caste politique qui nous gouverne, sans alternance, depuis des décennies, de son arrogance, de ses privilèges, de sa suffisance. 

Gauche et droite confondues, tous pareils, interchangeables.

Les français ont peur. Ils vivent dans un sentiment permanent d'insécurité. Insécurité physique en raison de l'explosion de la délinquance, insécurité existentielle avec la montée de l'immigration, et la mise en cause de la famille et de la nation.

Pas étonnant, du coup, qu'ils soient 78% à estimer que le risque d'une crise politique majeure est important. Ils voient juste...

Le 19 août 2012, le président de la république adressait un message à la communauté musulmane à l'occasion de la fête de l'Aïd el-Fitr. Ce dimanche, pour le jour de Pâques, l'Elysée est resté muet. Comme à Noël.

Continuez comme ça ! Eh oui, Frédérique Espagnac, vous pouvez vous faire du mouron : les Français se radicalisent. Et ce n'est pas fini !"http://img14.imageshack.us/img14/2088/gouvernementp.jpg