Publié le 18 Avril 2013

http://www.dtom.fr/wp-content/uploads/2011/06/MarineLePen.jpgCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Les deux nouveaux incendies de bidonvilles habités par des Roms cette nuit en Seine-Saint-Denis s'ajoutent à une liste déjà longue d'incendies de campements roms ces derniers mois en France.

Statistiquement, la thèse de l'origine accidentelle devient extrêmement douteuse. On ne peut s'empêcher de penser que ces mystérieux incendies sont volontairement déclenchés pour contraindre les autorités à reloger gratuitement les Roms clandestins.

D'autant que de plus en plus souvent les juges administratifs s'appuient sur la circulaire Valls d'août 2012 et le droit européen pour forcer l'Etat à payer des logements ou de coûteuses nuits d'hôtel aux familles de clandestins roms. En cas de retard dans l'exécution de ces décisions de justice, l'Etat a récemment été condamné à payer 75 euros par jour et par requérant !

Ce scandale qui irrite au plus haut point nos compatriotes doit immédiatement cesser.

Publié le 18 Avril 2013

http://www.politicaymoda.com/wp-content/uploads/2010/08/imgmariano-rajoy3.jpgLe président de la conférence épiscopale espagnole, Antonio Maria Rouco Varela, a exigé lundi une réforme urgente de la loi sur l'avortement. 

En effet, contrairement à ce qui est dit par les médias socialo-complices, depuis l'application de la loi fondée sur le principe éthique et juridique absurde d'un droit pour quelqu'un d'ôter la vie aux êtres humains à naître, le nombre d'avortement a augmenté pour atteindre des niveaux terrifiants.

Conscient de la situation, le gouvernement de droite entend annoncer rapidement sa réforme visant à limiter très strictement le droit à l'avortement prévu dans la loi votée en 2010 par les socialistes.

Ainsi, le chef du gouvernement, Mariano Rajoy (photo), estime que "la vie étant un droit inaliénable, affirmant au passage que "le risque pour la santé physique et psychique ne peut être prétexte pour ne pas protéger la vie du foetus."

Publié le 18 Avril 2013

http://www.zhaodeco.com/public_files/prodyn_img/img_2-7488_drapeau_norvege.pngPour chaque immigré non-occidental qui arrive en Norvège, le gouvernement dépense en moyenne 550.000 euros. Les chiffres publiés par le journal financier norvégien Finansavisen font voler en éclats le mythe selon lequel l'immigration est rentable !

Les montants calculés prennent en compte tous les impôts prélevés et les dépenses publiques. Les quelque 15.400 immigrés non-occidentaux qui sont arrivés en Norvège en 2012 ont coûté 8,5 milliards d'euros. Le coût est prélevé sur les rentrées fiscales et entraîne une diminution des aides sociales et de la qualité des services publics.

Publié le 17 Avril 2013

Le Front National de la Loire n'abandonnera pas les Stéphanois ! Face aux injustices, nous gagnerons la sale guerre civile que mènent les crasseux !

Mariage homosexuel : Les opposants au projet de loi ont été victimes de très graves agressions ces derniers jours. Le Front National de la Loire et sa Secrétaire départementale, Sophie Robert, dénoncent le climat délétère que font régner sur la ville les anarchistes, qui semble-t-il, ont tous les pouvoirs à Saint-Etienne !

Nous dénoncions dans un précédent communiqué les actes commis à l'encontre des opposants au mariage homosexuel samedi 13 avril lors de la réunion publique organisée par les socialo-communistes, Cécile Cukierman et Régis Juanico. Le Front National de la Loire dénonce désormais des faits beaucoup plus graves, si cela est encore possible !

La Manif pour Tous organisait une manifestation officielle mardi 16 avril.

Alors que nous nous dirigions vers la Préfecture, Place Jean-Jaurès, une dizaine de communistes, les plus lâches de Saint-Etienne nous sont littéralement tombés dessus, frappant les manifestants avec des bouteilles de bière et les rouant de coups une fois à terre. Nous les connaissons, nous avons leurs noms et leurs photos. Nous les tenons à disposition de la Police et de la Justice.

Il n'y avait que des familles ! Des enfants, des femmes, des mères de famille, terrorisés, ont été agressés !

Des Stéphanois de confession musulmane se rangèrent à nos côtés, protégeant comme ils le pouvaient les enfants !

Mais aucune interpellation n'a eu lieu ! Cela suffit ! Nous connaissons les agresseurs, ce sont ceux que nous citons, citons et citons encore !... Parfaitement connus des services de Police, comme on dit communément, en s'étonnant de les voir encore et encore sévir en toute impunité.

Les organisateurs de la Manif pour Tous porteront plainte et, de nouveau, le Front National se constituera partie civile. De plus en plus de citoyens - exaspérés - se demandent s'ils peuvent avoir encore confiance dans la justice de leur pays ? ... Poser la question, comme dit l'autre, c'est hélas y répondre !

A tous ces déplorables crasseux de Saint-Etienne, nous disons calmement :

"Votre impunité et votre lâcheté ne nous impressionnent pas : nous ne vous obéirons pas, nous ne nous coucherons pas devant votre dictature ! Partout où vous serez, nous serons présents pour réclamer la justice pour tous ! Et nous l'obtiendrons. Coûte que coûte !"

Publié le 17 Avril 2013

 

FN Bandeau2Rétablissement des faits concernant la réunion publique contre le mariage homosexuel à Saint-Etienne, le 13 avril 2013 :

Le samedi 13 avril, le collectif Autrement Gay organisait une réunion publique sur le mariage homosexuel à Saint-Etienne, en présence de Nicolas Gougain, porte-parole de l'Inter LGBT, de Cécile Cukierman, sénatrice communiste de la Loire, et de Régis Juanico, député socialiste de la Loire.

Ce qu'il s'est passé ce jour-là est très grave. Quant au papier paru dans Le Progrès du lendemain, et qui accuse directement le Front National, nous nous réservons le droit de saisir la justice.

Les faits : 

D'abord, M. Vincent Bony, conseiller municipal communiste de Rive-de-Gier, grand défenseur du mariage homosexuel (cela ne nous étonne guère), et accessoirement portier, refusait l'accès aux opposants au projet de loi, visant notamment deux membres du bureau politique du FN42 qui s'étaient ouvertement déclarés. Au passage, une jeune fille venue avec sa famille et souhaitant accéder à cette réunion qui n'avait finalement pas grand-chose de publique, était violemment repoussée par cet élu, très démocrate, de la république...

Fort heureusement, la police est intervenue, et M. Bony, devenu doux comme un agneau, nous incitait tous à entrer dans la salle ; "oui, nous bloquions le passage." La grande classe.

Une fois à l'intérieur, et malgré les comportements hautains de Mme Cukierman et M. Juanico, symboles de la collaboration socialo-communiste, la réunion se déroulait dans le respect. Il était temps. Sauf que...

A trois mètres de là, les policiers : "Ils jurent n'avoir rien vu !

Sauf que M. Bony et son acolyte refusaient de nouveau l'entrée à deux opposants au mariage homosexuel. Sous les yeux des policiers présents, le jeune opposant était violemment frappé au visage. "Sous les yeux de trois policiers." Vous avez bien lu ! Mais ces derniers nous l'assurent, "ils n'ont rien vu".

Les pompiers ont été immédiatement alertés, et face à l'immobilisme dormant des policiers présents, nous sollicitions le numéro de matricule de l'un d'entre eux, en affirmant que nous allions porter plainte contre l'auteur de l'agression. C'est à ce moment-là que l'agresseur "entreprit" de... tomber dans les pommes afin de devenir la deuxième victime. Un amateur de cinéma italien sans doute...

Plus tard, ces mêmes policiers des RG nous demandaient de quitter les lieux face à l'attitude des quelques nervis d'extrême-gauche présents qui souhaitaient en découdre. La Brigade anti-criminalité (BAC) fut obligée d'intervenir pour empêcher les pro-mariage homosexuel d'attaquer les familles opposantes au projet de loi.

"La démocratie vient d'Athènes, pas de Miconos !"

Peu après, alors que nous quittions les lieux sous les insultes et les crachats, deux autres opposants au mariage homosexuel qui rentraient chez eux, furent violemment attaqués par une dizaine de ces gauchistes environ, tous bien connus des services de police. L'extrême-gauche ou "comment entretenir une lâcheté désormais légendaire."

De nouveau les policiers ne réagirent pas. Si nous avons salué le travail de la police nationale le 11 novembre dernier, qui a fait tout son possible pour retrouver nos agresseurs (ces derniers qui furent, par la suite, été condamnés devant le Tribunal de Saint-Etienne à du sursis et de lourdes amendes), nous ne pouvons pas en dire autant des policiers présents ce jour. Triste pays.

Le Progrès parle d'une "petite altercation" provoquée par les militants du Front National 

Tout aussi grave, le lendemain matin, Le Progrès du 14 avril titrait : "Le FN n'aura finalement pas perturbé le débat organisé par Autrement Gay."

Un droit de réponse sera exigé puisque, bien entendu, le Front National est directement mis en cause, et les faits rapportés ne correspondent en rien à la réalité. Les personnes agressées, si elles étaient opposées au mariage homosexuel, n'étaient absolument pas liées, de près ou de loin, à notre mouvement. D'ailleurs sur la trentaines d'opposants présents, des familles pour la plupart, seuls trois appartenaient au Front National, les trois étant même des membres du Bureau du FN42.

Les personnes agressées ont évidemment porté plainte. Le Front National se portera partie civile.

Ci-dessous, quelques photos qui parlent d'elles-mêmes :

-Tout d'abord, le jeune homme qui s'est vu refuser l'entrée à la réunion et qui a été agressé sous les yeux des RG : "Ils n'ont rien vu."1

-Le camion des pompiers. Comme quoi, la "petite altercation" n'en était pas vraiment une :2

-Le titre mensonger du Progrès (3ème en partant de la gauche, M. Vincent Bony, élu communiste de Rive-de-Gier, qui se chargeait de ne laisser rentrer que les pro-mariage homosexuel à cette réunion "publique" : 4

 

 

 

Publié le 16 Avril 2013

http://www.frontnational.com/wp-content/uploads/userphoto/51.pngCommuniqué de Marion Maréchal-Le Pen, Député du Vaucluse

La loi sur le mariage et l'adoption homosexuels a obtenu de justesse (deux voix) une majorité au Sénat vendredi dernier. Les sénateurs UMP se sont avérés complices de ce vote, certains ayant lâchement préféré l'abstention quand d'autres ont clairement voté pour.

On ne peut que se scandaliser de cette déloyauté lorsque les états-majors de l'UMP n'ont de cesse de vouloir récupérer le mouvement de contestation de la manif pour tous tout en se précipitant en début de cortège ou en monopolisant la parole sur la scène du 24 mars.

Afin de cacher leur malhonnêteté, le groupe UMP a refusé de demander un vote électronique. Si, comme n'ont de cesse de scander les repsonsables UMP, l'opposition à ce projet de loi est fondamentale et que leur positionnement ne relève pas d'une manoeuvre électoraliste, alors le parti demandera la démission de ces sénateurs et ne leur renouvellera pas son soutien aux prochaines élections.

Malheureusement, on ne peut que regretter une fois de plus, que l'UMP ne soit qu'une machine à duperies...

Publié le 16 Avril 2013

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2010/02/nicolas-bay.jpgCommuniqué de Nicoals Bay, Secrétaire général adjoint du Front National

Grâce au zèle de Bernard-Henri Lévy et à l'intervention militaire en Libye décidée par M. Sarközy, le pouvoir a été donné dans ce pays à des islamistes radicaux qui, sitôt installés aux commandes de l'Etat en 2011, ont annoncé que la loi pénale qui s'appliquerait serait la Charia...

Depuis, ni BH Lévy, ni les dirigeants de l'UMP, ni le gouvernement PS ne semblent s'émouvoir de la régression considérable des libertés fondamentales, des droits de l'homme et plus encore, des droits des femmes en Libye. Ainsi, en février dernier, la Cour suprême libyenne a abrogé une disposition législative sur la polygamie qui exigeait qu'un homme souhaitant se marier avec une seconde femme, obtienne préalablement le consentement de sa première épouse. Il y a quelques jours, le grand mufti de Libye a demandé au gouvernement (qui ne se fera sans doute pas prier) d'interdire aux Libyennes de se marier avec des étrangers, même de confession musulmane. 

Il apparait aujourd'hui comme une évidence que l'intervention militaire en Libye n'était motivée que par des considérations pétrolières et financières ; les libertés individuelles sont aujourd'hui encore plus bafouées que sous le régime de Kadhafi.

Publié le 13 Avril 2013

http://img.over-blog.com/206x261/3/39/78/81/DE-PEYRECAVE-Gabriel.jpgCommuniqué de Gabriel de Peyrecave, Conseiller régional, Candidat Front National à la mairie de Saint-Etienne

Pour lutter contre le stationnement gênant, la mairie de Saint-Etienne met en place la vidéo-verbalisation. Les infractions seront relevées à partir du lundi 15 avril 2013. 

Le premier secteur qui sera placé sous vidéo-verbalisation est la place Jean Jaurès côté nord et la rue Charles de Gaulle. Il est envisagé d'appliquer ce système, à l'issue des travaux en cours, au secteur Dorian - Grand Moulin - Camille Collard.

L'UMP en a rêvé, le PS l'a fait !

Objectif de ce dispositif : "Assurer une décongestion des axes en améliorant la sécurité des déplacements pour tous."

Le stationnement gênant... Voilà donc la priorité de la mairie. Cela pourrait être une superbe idée si ce système servait également à verbaliser les trafiquants, les fauteurs de troubles, bref, les vrais voyous, ceux qui pourrissent la vie des Stéphanois !

Mais non, pensez-donc ! Il ne s'agit-là que de verbaliser l'honnête travailleur garé en double-file.

Nous ne reviendrons pas sur l'amende de stationnement passée de 11 euros à 17 euros (+55%) en 2011 sous Nicolas Sarközy, mais il est évident que lorsqu'il s'agit de "pomper du fric", UMP et PS rivalisent d'ingéniosité ! Comme quoi, parfois... 

Gabriel de Peyrecave, Candidat à la mairie de Saint-Etienne, exige de la mairie socialiste qu'elle s'attaque aux vrais problèmes. "La sécurité pour tous" ne peut plus être l'argument qui justifie ce racket. Les automobilistes stéphanois n'accepteront pas éternellement d'être les "vaches à lait" des professionnels de la faillite que sont Maurice Vincent et son prédécesseur, Michel Thiollière, tous deux à l'origine de l'endettement de Saint-Etienne !

Nous ferons évoluer de nombreux sujets lorsque nous serons aux responsabilités à la ville de Saint-Etienne. Je m'engage à mener un travail résolu pour assouplir la condition des automobilistes et favoriser les commerçants.